Le Pull-over haltère, l'exercice le plus controversé

Pull-over

Le pull-over pourrait être l'exercice le plus controversé dans le monde de la musculation. Pourtant, selon la plupart des experts, c'est l'un des exercices de poitrine et de dos les plus efficaces. De plus, de légers ajustements de votre technique de pull peuvent déplacer la sollicitation vers différentes parties du corps.

Son efficacité dans l'activation de différents groupes musculaires du haut du corps est connue depuis des décennies. En fait, avec les squats, cet exercice est l'un des plus anciens des livres de musculation. Il peut vous donner cette sensation de congestion de votre poitrine, étirer les dorsaux, et même étirer votre cage thoracique.

Cependant, un inconvénient connu du pull-over est qu’il peut surcharger vos épaules. Et bien qu'il y a des années tout le monde pratiquait cet exercice, de nos jours il semble presque oublié. Dans cet article, nous allons essayer de prouver que cette théorie est fausse, pour réintroduire le pull-over dans vos routines d’entraînement.

L'histoire ancienne du pull

Le pull-over a d'abord été déclaré comme un des meilleurs exercices pour développer la poitrine profonde par Alan Calvert, fondateur de la société Milo Barbell Company et du magazine Strength, vers 1911. Il est rapidement devenu un exercice de base pour le développement du haut du corps. En fait, dans les années 1920, la méthode de culturisme la plus populaire consistait à boire des litres de lait et à effectuer des squats lourds en séries longues, combinés à des pull-overs légers en séries longues. Inutile de dire que cette combinaison a été un succès. Tout le monde la pratiquait.

À l'époque, la tendance de la musculation était d'effectuer des entraînements à faible volume qui comprenaient un ou deux exercices du haut du corps. Le pull-over faisait souvent partie de ce type d'entraînement. La croyance répandue était qu'il aidait à élargir la cage thoracique, vraisemblablement à cause de la respiration profonde intentionnelle entre les répétitions, qui s'accumulait à la respiration profonde nécessaire pour effectuer les squats plus tôt dans l'entraînement. Bien que les capacités d'extension de la cage thoracique de cet exercice aient été longtemps considérées comme un mythe, de nombreux athlètes ont rapporté d'excellents résultats en combinant les squats avec des pull-overs.

Pull over développement cage thoracique

Le pull-over avec haltère peut aider à redresser le dos, et - peut-être - gagner de la cage thoracique. Dommage qu'il soit si peu pratiqué.

D’exercice favori à exercice oublié

Pendant la période de popularisation de la musculation dans les années 1950 et 1960, le pull-over a conservé son statut d'exercice essentiel pour le haut du corps. Ayant à l'esprit qu’avoir la poitrine épaisse était un idéal, le pull-over s'adaptait parfaitement au plan des bodybuilder de l’époque.

Dans les années 1970 et 1980, les salles de sport étaient mieux équipées et disposaient d'une plus grande variété de machines spécialisées pour cibler des parties du corps spécifiques. Même les pull-overs ont eu leur propre variation mécanisée dans le pull-over Nautilus inventé au début des années 70 par Arthur Jones. Cependant, cette plus grande dépendance à l'égard des machines explique également la baisse de popularité de certains classiques du poids libre à l'ancienne, comme le pull-over. En conséquence, sa popularité a diminué dans les années 90. Depuis lors, sa réputation a été ternie par divers « scientifiques de l'exercice » qui ont réussi à tuer son nom en disant qu'il était inefficace et même dangereux pour les épaules.

Avez-vous déjà testé le pull-over sur machine Nautilus ?

Mais, d’un autre côté, les témoignage des bodybuilders de légende racontaient l’inverse. Ils n'avaient que des éloges à propos du pull-over. Arnold attribue sa poitrine épique à la pratique des pull-overs haltères. D'autre part, Dorian Yates et Mike Mentzer ont travaillé leurs dorsaux sur le pull-over Nautilus. Les pull-overs lourds ont fait partie de l’entraînement de dos de Ronnie Coleman, tandis que Frank Zane a attribué son développement de ses serratus anterior à la pratique des pull-overs dès le plus jeune âge.

Vous devez admettre que c'est une liste impressionnante de personnes avec suffisamment de sérieux pour faire rougir n'importe quel expert. A vous de choisir la direction à suivre.

L'argument principal contre le pull-over est la peur des blessures à l'épaule. Après tout, cet exercice met votre corps dans une position inconfortable tout en déplaçant un poids lourd avec les bras complètement étendus au-dessus votre visage. Donc, si vous n'avez pas assez de force dans vos épaules ni une bonne mobilité de l'épaule, il est vrai qu’il peut être fatigant.

Cependant, en travaillant sur votre mobilité de l'épaule et du haut du dos, vous pouvez surmonter ce problème. Une fois que vous êtes certain d'avoir suffisamment de mobilité, vous pouvez vous essayer à ce mouvement classique.

La technique du pull-over

Pour effectuer le pull-over classique haltère, nous vous recommandons de vous allonger sur un banc, sur le dos. Évitez d'utiliser la variation avec le haut du dos hors du banc, car cela ne vous apportera aucun avantage majeur, alors qu'il peut affecter votre amplitude de mouvement.

Prenez un haltère léger avec vos deux mains en le tenant par les plaques au-dessus de votre poitrine. Gardez les deux bras tendus et commencez à baisser le poids lentement vers la tête. Maintenir la connexion entre le muscle et l'esprit est la clé d'un pull-over réussi. Vous devriez sentir tous vos muscles du haut du corps s'étirer.

Abaissez le poids avec les bras presque verrouillés derrière votre tête aussi loin que vous le pouvez. Testez vos limites, mais ne poussez pas trop loin. Cela devrait être confortable. Revenez dans la position de départ.

Effectuez plusieurs séries avec un haltère plus léger vous permet de vérifier le fonctionnement de votre corps et de voir comment vos épaules, votre poitrine et vos dorsaux supportent la tension de l'exercice. Cela vous permet également de découvrir les points focaux de l'exercice. Faites un autre test en utilisant la barre ou la barre EZ. La mécanique du mouvement est la même, juste que vous tenez la barre avec une poigne en pronation. Répétez les tests avec différentes positions de la main, en variant la prise de large, à serrée et neutre. Si l'un des tests d’exercice entraîne une douleur à l'épaule, ou une sensation gênante dans l'épaule, vous devriez éviter de pratiquer l’exercice correspondant, en particulier avec des poids plus lourds.

Si vous voulez ajouter des pull-overs dans votre routine de poitrine, nous vous recommandons de les utiliser comme un exercice de finition après que d'autres muscles soient déjà fatigués.

Utilisez le pull-over pour cibler les dorsaux

Avec une légère variation, vous pouvez également utiliser le pull-over pour isoler les dorsaux, en éliminant grandement l'aide des autres muscles. Cela fait du pull-over un parfait exercice d'isolation pour développer le dos. Si vous voulez cibler votre dos, vous devez plier les coudes. Concentrez-vous sur le fait de tirer avec vos coudes.

Lorsque le pull over est utilisé comme exercices de congestion, effectuez-le comme premier exercice le jour de dos. Il va pré-fatiguer les dorsaux et contribuer à améliorer la connexion entre l'esprit et le muscle.

Effectuez 4 séries avec 8-12 répétitions de pull-over haltère avec les coudes légèrement pliés. Ralentir la vitesse de répétition vous aidera à vous concentrer sur l'isolation des dorsaux.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation