Aliments riches en protéines animales

Protéines animales

Les protéines sont des nutriments qui jouent un rôle essentiel dans la vie de nos cellules et donc de notre organisme. En musculation, on dit souvent que les protéines sont les briques qui permettent la fabrication des muscles. En effet, les protéines sont composées d'acides aminés qui vont être séparés durant la digestion puis recomposés, après leur assimilation, selon les besoins de l'organisme et notamment afin de fabriquer de nouvelles fibres musculaires.

Il existe deux types de protéines : les protéines animales et les protéines végétales. Les protéines animales sont celles qui nous intéressent le plus en musculation puisqu'elles présentent une liste complète des acides aminés essentiels. Ces protéines se suffisent donc à elles-mêmes.

Les protéines animales dans l'alimentation

Le souci avec les protéines animales c'est qu'on les retrouve souvent dans des viandes grasses. Ceci peut donc poser problème puisque trop consommer de graisse, et notamment de graisse saturée dans le cas des viandes, peut provoquer une prise de gras mais aussi des problèmes de santé.
Il faut donc privilégier les protéines animales provenant de viande maigre comme dans le blanc de poulet, la dinde ou le lapin. Le poisson peut aussi être une excellente source de protéines puisqu'il est, lui, riche en graisse insaturée, notamment en oméga 3. Cela pose donc moins de problèmes qu'avec les viandes. Malgré tout, il faut se méfier avec les poissons puisqu'ils peuvent transporter certaines substances toxiques comme des métaux lourds. Il convient donc d'éviter leur surconsommation, surtout s'il s'agit de thon jaune, de maquereau ou de marlin qui sont les poissons les plus touchés.
Il est aussi possible de retrouver les protéines animales dans les produits laitiers et les oeufs mais il faudra également être attentif à leur teneur en graisse. Cela veut par exemple dire : éviter de consommer tous les jaunes d'œuf et ne pas consommer de lait entier ou de fromage.

Les viandes grasses ne sont pas totalement à bannir mais il faudra limiter leur consommation afin de ne pas surcharger sa diète en graisse saturée. Il est également possible de retirer la graisse visible des viandes, de ne pas boire du jus de cuisson ou de retirer les peaux des volailles afin de diminuer la quantité de graisse ingérée.

La bonne quantité de protéine

Quand on fait de la musculation régulièrement, il faut veiller à avoir un apport en protéines suffisant puisque c’est grâce à ces nutriments que l'organisme va pouvoir fabriquer du muscle. Normalement, les besoins en protéines d'une personne normale sont d'environ 1g par kilo de poids de corps et par jour. Mais un pratiquant de musculation a évidemment des besoins un peu plus élevés. On conseille généralement un apport d'environ 2g par kilo de poids de corps chaque jour.
Comme nous l'avons vu précédemment, il faut privilégier la consommation de protéines animales puisqu'elles sont complètes. Les protéines végétales, elles, demandent à être complétées. Les protéines animales sont donc à privilégier pour un pratiquant de musculation mais ne mangez pas que ça. Idéalement 30 à 50% de vos protéines pourront être de source végétale.

Les acides aminés des protéines animales

Toutes les protéines animales contiennent les acides aminés essentiels suivants : la valine, la leucine, l’isoleucine, la phénylalanine, la méthionine, le tryptophane, la thréonine et la lysine.

On les dit essentiels car l'organisme ne peut pas les fabriquer même à partir d'autres acides aminés. L'être humain est donc destiné à consommer des protéines complètes animales et il lui est difficile de survivre en ne consommant que des protéines végétales à moins de trouver des associations qui se complètent. Les protéines animales sont celles qui se rapprochent le plus des besoins de l'organisme humain et sont donc les protéines idéales pour l'être humain.

Tableau : Aliments riches en protéines animales.

Les inconvénients des protéines animales

Attention cependant, car la consommation de protéines animales en excès provoque la production de déchets par l'organisme comme l'acide urique ou l'urée qui peuvent être nuisibles et qui vont demander un travail d'élimination supplémentaire aux reins. De plus, cet excès peut être la source d'une acidification de l'organisme qui peut lui aussi prêter à conséquence.

Il faut donc éviter de consommer des protéines animales de façon excessive et veiller à manger suffisamment de fruits et de légumes pour contrebalancer leurs effets sur l'organisme. Il est également conseillé de boire suffisamment afin d'aider les reins dans leur travail d'élimination.
La surconsommation de protéines animales n'a, de toute façon, pas d’intérêt puisque le corps n'en utilisera pas plus s'il n'en a pas besoin. L'excédent sera donc transformé en graisse ou dégradé. L'alimentation doit donc contenir une certaine quantité de protéines animales mais ne doit pas reposer que sur ce nutriment.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation