Qu'est-ce que le powerlifting ?

Force athlétique

Le powerlifting est un sport de force constitué de 3 mouvements différents :

1 – Le squat ou la flexion de jambe

En compétition l'athlète, après avoir dé-raqué la barre, doit attendre l'ordre « squat » venant de l'arbitre central. Une fois l'ordre squat donné, l'athlète doit effectuer une flexion de jambe sous la // (de profil, le pli de la hanche doit être sous le genou si l'on trace une droite). Une fois que l'athlète est enfin remonté il doit attendre l'ordre rack de l'arbitre pour reposer la barre.

2 – Le bench press ou développé couché

Pareillement au squat, après avoir dé-raqué la barre seul ou à l'aide du pareur l'athlète doit attendre l'ordre « start » de l'arbitre central. Une fois l'ordre start donné, l'athlète peut venir pauser la barre sur la poitrine ou le haut des abdos selon la position qu'il aura adopté. Il doit alors attendre l'ordre « press » (donné une fois la barre stabilisée) pour pousser. Une fois la barre remontée, les coudes verrouillés, il doit attendre le dernier ordre « rack » pour reposer la barre. A savoir qu'après le signal start de l'arbitre les fesses ne doivent pas se décoller du banc, les pieds doivent être à plat au sol et ne pas bouger, la tête doit rester collée au banc.

3 – Le deadlift ou soulevé de terre

Contrairement aux deux autres mouvements, il n'y a qu'un seul ordre au soulevé de terre. Une fois que l'athlète s'est redressé avec la barre sans appui sur les cuisses, que les genoux sont verrouillés, les lombaires en extension et les épaules en arrière, l'arbitre donne l'ordre « terre » ou « down » qui est signal de reposer la barre.

Le principe en compétition de force athlétique est d'enregistrer le plus gros total possible sur l'ensemble des trois mouvements.

A savoir que :

- L'athlète dispose de 3 essais par mouvement.
- L'athlète a une minute par passage une fois que la barre chargée est annoncée.
- Est uniquement comptabilisé, pour le total, le meilleur essai réalisé et validé dans chaque mouvement.
- Les athlètes sont répartis par catégories de poids et d'âge.

Compétitions de powerlifting

Une compétition de powerlifting se déroule en différentes étapes :

1ère étape : La pesée

La toute première étape d'une compétition est la pesée qui s'effectue généralement 2 heures avant le début de la compétition. C'est également là où l'on doit présenter sa carte d'identité et annoncer ses premières barres sur chacun des 3 mouvements.

2ème étape : La vérification du matériel

Dépendant des compétitions, la vérification du matériel se fait en même temps que la pesée ou séparément avant/après. Seul le matériel homologué est autorisé afin d'éviter toute éventuelle tricherie.

3ème étape : Réglage des hauteurs de barre

Avant le début de la compétition les athlètes doivent prendre et annoncer leur hauteur de barre sur le rack à squat et le banc de développé couché afin que ces derniers soient réglés à la bonne hauteur lors du passage de l'athlète.

Powerlifting compétition

4ème étape : Échauffement

Une fois les hauteurs de barre prise, le début de compétition annoncé, les athlètes peuvent s'échauffer et se préparer comme ils l'entendent, l'important étant qu'ils soient prêt et chaud pour le début de compétition pour leur premier passage au squat. Bien entendu, dans chaque compétition il y a une salle d'échauffement avec des poids, des barres, des bancs, des racks à squat disponibles pour les athlètes.

5ème étape : Début de compétition

Et là tout s'enchaîne, les différents groupes sont constitués en fonction des catégories d'âge et de poids de corps, les athlètes doivent se présenter sous la barre, chacun à leur tour, une fois leur nom et la barre chargée annoncée. Une fois le premier mouvement (squat) terminé, les athlètes disposent généralement d'une vingtaine de minute pour s'échauffer au développé couché avant de passer sur le plateau et ainsi de suite jusqu'au soulevé de terre.

6ème étape : Fin de compétition

Les 3èmes et derniers essais au soulevé de terre marquent la fin de la compétition pour les athlètes. S'en suit le podium des différentes catégories et la remise des médailles. La compétition est terminée, les athlètes peuvent se reposer et commencer à se préparer pour leur prochaine compétition afin de devenir encore plus fort car c'est bien la le but de ce sport !

Les équipements en force athlétique

Il existe deux disciplines différentes dans ce sport qui sont :

  • La force athlétique équipée ou « geared powerlifting »
  • La force athlétique sans matériel ou « raw powerlifting »

Dans la fédération française de force, l'équipé est appelé powerlifting et le raw est appelé force athlétique.

Les différences de ces deux disciplines résident dans les équipements que l'athlète peut arborer sur la plate-forme. Les règles, quant à elle, restent les mêmes et il en va de même pour le déroulement de la compétition.

En équipé, par rapport au « raw », l'athlète peut utiliser des maillots et des bandes d'assistance qui lui feront gagner plusieurs kilos sur son total. Il n'y a pas de science exacte mais certains athlètes arrivent à gagner plus de 100 kg au squat, plus de 100 kg au développé couché et un gain moyen de 15 à 30 kg au soulevé de terre. Attention car le matériel ne fait pas tout et rare sont les athlètes qui gagnent autant de kilos en s'équipant ; il faut une grande maîtrise technique et beaucoup d'entraînement pour y parvenir !

Powerlifting

- Équipements autorisés en raw : bandes de poignets, genouillères en néoprène, combinaison souple (singlet), ceinture de force.

- Équipements autorisés en équipé : bandes de poignets, bandes de genoux, combinaison de squat, combinaison de développé couché, combinaison de soulevé de terre, ceinture de force.

- Équipements obligatoires : combinaison souple/singlet, chaussures adaptées, chaussettes longues pour le soulevé de terre. Tee-shirt pour le squat et le développé couché.

Où faire de la force athlétique ?

Vous souhaitez faire de la force mais vous avez entendu parler de différentes fédérations, et vous ne savez pas où aller ? En France il n'existe qu'une seule fédération officielle : la FFForce.

Les autres ne sont pas des fédérations mais des associations. Il y a la WPC et la GPC. C'est la les principales associations.

Quelles différences entre la fédération officielle et les associations ?

En wpc et gpc le règlement diffère sur certains points de la FFForce.

Le matériel des compétitions n'est pas le même. Par exemple en WPC le squat se fait dans un monolift avec une barre à squat de 25 kg alors qu'en FFForce le squat se fait dans un combiné classique avec une barre de force de 20 kg.

Le déroulement des compétitions n'est pas tout à fait le même (par exemple en WPC il n'y a pas de vérification de matériel par rapport à la FFForce).

Dans les associations, si l'athlète se qualifie et souhaite participer aux échéances internationales(championnat d'Europe, du monde), c'est à ses propres frais (voyage, hôtel, nourriture, inscription à la compétition). En FFForce tout est pris en charge par la fédération si l'athlète est qualifié et sélectionné pour une échéance internationale.

Bien entendu les qualifications aux compétitions internationales sont beaucoup plus accessibles dans les associations que dans la fédération officielle. Les minimas sont également plus haut en FFForce et il y a infiniment plus d'athlètes et de concurrence.

Il n'y a pas de contrôle anti-dopage dans les associations, chacun est libre de faire comme il veut contrairement à la FFForce ou certains athlètes sont soumis à des contrôles plus ou moins régulièrement lors des compétitions ou de manière inopinée.

Enfin, c'est aussi le nombre de compétition au niveau national qui diffère. En WPC et GPC, dépendant des années, il n'y a qu'une finale nationale (qualificative pour les échéances internationales) et certaines années une demi-finale (qualificative pour la finale).
En FFForce il y a des premiers-pas en début de saison pour les nouveaux venus et les débutants, s'en suit les championnats départementaux (qualificatif pour les championnats régionaux, inter-régionaux et de France), puis les championnats régionaux (qualificatif pour les championnats inter-régionaux, de France et pour la sélection aux championnats d'Europe), ensuite viennent les championnats inter-régionaux (qualificatif pour les championnats de France), après quoi arrivent les qualifications pour le Villenave (championnats de France par équipe), s'en suivent les championnats d'Europe, de France, du monde et finalement les championnats de France par équipe pour clôturer la saison.

Vous souhaitez venir tirer en FFForce ?

Il vous suffit de trouver un club affilié et d'y prendre une licence. Liste des clubs affiliés, par régions : ffforce.fr/annuaire-des-clubs-de-force

Vous souhaitez tirer en GPC ou WPC ?

Vous pouvez soit trouver un club affilié ou prendre une licence individuelle sur leurs site internet dont j'ai partagé le lien plus haut.

Partagez l'article !

A propos de l'Auteur

Blanc Florent - Coach sportif en ligne et à domicile sur Grenoble. Athlète de powerlifting. Retrouvez le sur son site supercoaching38.com.