L'abdominoplastie

Abdominoplastie

« J'ai la peau qui pend au niveau du ventre, que faire ? » ; « Comment raffermir et retendre la peau du ventre ? » Voila des questions que l'on croise parfois dans la rubrique régime du forum de musculation.
En effet, après une perte de poids importante et rapide, vous pouvez vous retrouver avec un excès de peau au niveau du ventre. Selon les cas, la musculation et tout le cardio du monde n'y changeront pas grand chose.
Nous avons demandé l'avis d'un expert en chirurgie esthétique et plastique, le docteur Picovski.

La chirurgie du ventre s'est largement développée ces dernières années, grâce aux liposuccions et aux plasties abdominales. Qu'elle soit réparatrice et/ou esthétique, l'abdominoplastie est une intervention de plus en plus demandée. Parfois, ni les régimes amaigrissants et ni la musculation ne parviennent à faire retrouver chez certain(e)s le ventre plat de leur jeunesse. L'apparition d'un ventre souffrant d'un excès adipeux ou cutané, avec un aspect tombant ou trop proéminent résulte d'un phénomène complexe où plusieurs composantes entrent en cause: la qualité de la peau, la tonicité musculaire et l'embonpoint.

Quelles indications ?

La paroi abdominale comporte trois éléments qui vont déterminer l'indication: la composante cutanée, la composante musculaire et la composante graisseuse.

Lorsque le patient présente une peau élastique, de bonne qualité et qu'il existe uniquement un excès adipeux localisé (« lipomérie ») résistant aux régimes et à la musculation, l'indication est une liposuccion seule. Il s'agit alors souvent de sujets jeunes, avec une peau offrant un potentiel correct de retractation cutanée.

Photos : Peau de bonne qualité permettant d'éviter une abdominoplastie ; liposuccion seule.

Lorsque le patient présente une peau distendue, vergéturée et excédentaire (cas fréquent des patients anciens obèses qui se sont mis au sport), l'indication est une abdominoplastie ; une lipoaspiration seule serait alors insuffisante car la peau ne pourrait se redraper correctement sur le nouveau volume aminci du ventre et risquerait de « pendre ».
Suite à un amaigrissement sévère, les muscles de la paroi abdominale peuvent également se détendre et s'écarter. Or, cet écartement permanent est souvent à l'origine d'une proéminence abdominale. Lorsque ni la musculation des abdominaux ni les mesures diététiques ne parviennent à faire retrouver à ces muscles leur tonicité d'antan, l’abdominoplastie s’accompagne d’une correction de diastasis (cela consiste en une remise en tension chirurgicale des muscles abdominaux ou plus exactement des muscles grands droits).

Il existe autant d'abdominoplasties que de patients mais en pratique, on relève deux grands types d'interventions: la mini-abdominoplastie qui ne concerne qu'une zone circonscrite de l'abdomen et l'abdominoplastie complète destinée aux abdomens pendulums (ventres recouvrant la zone pubienne) et aux ventres très abimés.
L’intervention de l’abdominoplastie va agir comme un lifting de l'abdomen, apporter un bénéfice esthétique mais aussi un confort musculaire et une meilleure posture. Cette chirurgie ne vise pas l'amaigrissement comme tel, mais avant toute intervention, et pour un meilleure ciblage des graisses indélogeables, votre chirurgien plasticien vous demandera de perdre vos kilos excédentaires.

La mini-abdominoplastie

La mini abdominoplastie est destinée à corriger les disgrâces limitées de l'abdomen: présence de plis disgracieux situés sous le nombril, dépôts graisseux exclusivement situés dans la partie sous-ombilicale de l'abdomen. Réalisée sous anesthésie générale, la durée de l'hospitalisation est de 24 heures. Un bilan pré-opératoire est réalisé selon les prescriptions. Le geste chirurgical comprend souvent une lipoaspiration de l'excédent graisseux sous-ombilical, un détachement de la peau ne dépassant pas le nombril, l'ablation d'un fuseau de tissus cutanés et graisseux sur quelques centimètres au dessus du pubis, le rapprochement et la suture des muscles grand droits s'il existe un relâchement musculaire, et une remise en tension de la peau. Il n'y a pas de transposition ombilicale. La cicatrice est alors plus limitée que lors d'une grande abdominoplastie. Un drainage est effectué et un pansement compressif est posé.

L'abdominoplastie complète

L'abdominoplastie complète est une intervention plus importante où la correction s'étend sur l'ensemble de l'abdomen. Cette opération doit être précédée d'un bilan complet minutieux: état cardio-vasculaire, recherche d'antécédents induisant une contre-indication… La durée de l'hospitalisation est de 1 à 2 jours selon les cas de figure. L'intervention se déroule exclusivement sous anesthésie générale et dure de 1h à 2h.

Photo : Résultat d'une abdominoplastie complète.

Le plasticien procède dans un premier temps à une liposuccion des graisses du ventre. L'aspiration des excédents graisseux s'effectue à partir de très fines incisions situées dans la région pubienne et au niveau du nombril. La peau abdominale est décollée de la musculature sous-jacente. Une excision d'un fuseau de peau (peau généralement abimée et vergéturée) et de graisse entre l'ombilic et le pubis est réalisée.
Le chirurgien intervient, selon les cas, sur la distension des muscles grands droits de l'abdomen par une plastie musculaire avec la réalisation d'une correction de diastasis: les muscles sont rapprochés et suturés. Le redrapage de l'abdomen est réalisé. L'ombilic est réinséré par un nouvel emplacement prévu à cet effet.

Les cicatrices

La taille des cicatrices d'incision est proportionnelle à la quantité de peau à retirer. Lors des plasties abdominales limitées, la cicatrice est minime et entièrement camouflée dans les poils du pubis. Lors des abdominoplasties les plus étendues, la cicatrice d'incision peut s'étendre transversalement d'une hanche à l'autre. Quelque soit l'importance de la plastie abdominale, le plasticien fait en sorte que la cicatrice soit au maximum camouflée par les poils pubiens ou dissimulée par les sous-vêtements ou le bikini.
On peut considérer la maturité cicatricielle un an environ après l'intervention.

Photo : Schéma des cicatrices d'adominoplastie © Dr David Picovski.

Complications et risques

Les bilan pré-opératoires méticuleux et les consultations avec le chirurgien plasticien et l'anesthésiste ont pour but l'éviction de ces risques. Même si les complications et risques sont aujourd'hui exceptionnels, le plasticien doit toujours en informer ses patients: nécroses (surtout chez les patients fumeurs), infection, hématome, épanchement séreux (épanchement de Morel-Lavallée)… Les accidents trombo-emboliques doivent être anticipés par la recherche d'antécédents et par un bilan. Des mesures préventives peuvent être indiquées chez les patients prédisposés: bas élastiques de contention, médication anti-coagulante, lever précoce. Parmi les complications les plus fréquentes on relève une mauvaise cicatrisation ou un défaut de résultat pouvant nécessiter une retouche au bloc.

Une prise en charge par l'assurance maladie dans certains cas

L'intervention d'abdominoplastie peut être prise en charge après une procédure d'entente préalable dans certains cas: dégradations majeures de la paroi abdominale antérieure avec tablier abdominal recouvrant totalement ou partiellement le pubis (véritable abdomen pendulum), notamment après amaigrissement ou dans les suites d'une chirurgie bariatrique (chirurgie pour obésité morbide). Une prise en charge est également possible en cas de diastasis important (hernie de la ligne blanche).
Si le patient ne figure dans aucun de ces cas, l'abdominoplastie est considérée comme une chirurgie purement esthétique, ne pouvant être prise en charge ni par la sécurité sociale, ni par la mutuelle.

Après l'intervention

L'opéré(e) peut ressentir quelques douleurs, en particulier lorsque une plastie musculaire a été réalisée. La prise d'antalgiques permet l'atténuation de ces douleurs. Des bas de contention sont prescrits afin de prévenir les risques de phlébites. Le port d'une gaine élastique spécifique et adaptée au patient est préconisé pour la durée de plusieurs semaines. Une douche est possible 48h après l'intervention. La survenue d'ecchymoses (bleus) est inévitable mais ce phénomène s'estompe spontanément au bout de quelques semaines. Les activités physiques ou tout effort important sont à proscrire le mois suivant l'opération.
Les résultats sont habituellement spectaculaires avec une amélioration esthétique notable, mais également un confort musculaire retrouvé très net. Si l'abdominoplastie permet parfois de perdre plusieurs tailles de vêtements, cette intervention n'est pas une méthode pour maigrir, mais un moyen de traiter les séquelles d'un amaigrissement sévère, et de se débarrasser des vergetures et plis cutanés inesthétiques installés malgré une bonne musculation et hygiène de vie.

A propos de l'Auteur

Docteur David Picovski, chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice à Paris, diplômé du D.E.S.C, qualifié par l’Ordre des Médecins. Site : docteur-picovski.com

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | forum musculation