Publié le : 05/01/2024

Traitements contre la dysfonction érectile comme pré-entraînement : avantages et inconvénients

Viagra pré-training

Les traitements de la dysfonction érectile, comme leur nom l’indique, ont pour objectif premier de résoudre la problématique de l’impuissance masculine. C’est une évidence, néanmoins, il ne s’agit que d’une partie de la réalité. En effet, les propriétés et caractéristiques de la plupart des traitements de la dysfonction érectile suscite l'intérêt grandissant d’un autre type de public. Les pratiquants de sport, en particulier de musculation, apprécient ces produits pour de toutes autres raisons. Voici les avantages et inconvénients à l’utilisation des traitements de la dysfonction érectile comme pré-entraînement.

Fonctionnement des traitements de la dysfonction érectile

Avant toute chose, attardons-nous un instant sur le fonctionnement des traitements de la dysfonction érectile dans le cadre de leur utilisation de base. Ces traitements appartiennent à la classe de médicaments des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5. Ceux-ci fonctionnent grâce à des principes actifs tels que le citrate de sildénafil favorise la vasodilatation, notamment au niveau du pénis, ce qui se traduit par une érection en cas d’excitation sexuelle. Les traitements de ce type, dont les plus célèbres sont le Cialis, Tadalafil, Sildénafil ou Viagra, permettent aux hommes de surmonter la dysfonction érectile dans la plupart des cas. Il convient de noter que ces traitements sont disponibles uniquement sur ordonnance du fait de leurs possibles effets secondaires.

Intérêts de l’utilisation des traitements de la dysfonction érectile comme pré-entraînement

À première vue, il peut sembler assez difficile de faire un lien quelconque entre les traitements de la dysfonction érectile et le sport ou le pré-entraînement. Pourtant, le phénomène à l'œuvre (et même recherché) lors d’une érection, à savoir, la vasodilatation, a aussi un intérêt plus que notable dans le monde du sport. En effet, le sang ayant pour mission le transport de l’oxygène vers les muscles lors d’un effort physique, un afflux sanguin optimal est tout sauf anecdotique. Mais ce n’est pas tout, les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 comme le sildénafil amélioreraient aussi les capacités pulmonaires, notamment en haute montagne, permettant de lutter contre le mal d’altitude. C’est à tel point que l'AMA (Agence mondiale antidopage) songe à inscrire les traitements de la dysfonction érectile tels que le Viagra sur la liste des produits dopants.

Inconvénients et risques

L’utilisation des traitements de la dysfonction érectile pour d’autres objectifs que ceux pour lesquels ils sont initialement prévus n’est pas sans risque. Voici quelques-uns des problèmes auxquels s’exposent les sportifs utilisant ce type de produit en guise de pré-entraînement. Tout d’abord, au-delà des risques spécifiques liés à une telle pratique, l’un des premiers dangers vient du fait qu’il s’agit de l’utilisation non encadrée d’un traitement médical.

Rappelons que ces produits sont vendus sur ordonnance et après l’aval d’un médecin qui se sera préalablement assuré que le patient ne présente pas de contre-indications ou de risques particuliers de développer des effets secondaires. Sans cette étape, les utilisateurs s’exposent à tous les possibles effets indésirables, y compris ceux graves comme le priapisme, une perte totale ou partielle de la vision ou bien encore des problèmes cardiaques.

Un autre inconvénient, pouvant faire sourire dans une certaine mesure, car moins problématique que les risques précédemment mentionnée est le fait d’avoir une érection pendant la pratique sportive. Autant dire qu’il ne s’agit d’un gage de confort et de praticité.

Enfin, le dernier risque (inconvénient) qu’il est important de mentionner est davantage d’ordre psychologique que physique. Il s’agit du risque d’accoutumance. Il est en effet tout à fait possible, comme pour tout autre produit dopant, que les performances atteintes grâce à un produit ne soient pas atteignables sans l’utilisation de celui-ci. Il devient alors très tentant de continuer l’utilisation d’un tel produit, voire d’en augmenter la dose pour atteindre un niveau encore supérieur.

Pour conclure, bien que des effets positifs existent en utilisant les traitements de la dysfonction érectile comme pré-entraînement, il s’agit d’une fausse bonne idée pour toutes les raisons évoquées dans cet article. Comme tous les médicaments, il convient donc de se tenir strictement aux préconisations d’un médecin et à celles figurant sur la notice. Quant au sport, rappelons que l’immense majorité des athlètes et sportifs ne prennent pas de Viagra pour atteindre leur niveau de performance. Pourquoi en auriez-vous davantage besoin ?

A propos de l'Auteur

Stephen, coach sportif, diététicien, pratiquant de musculation depuis 28 années, et créateur du site.

© 2004-2024 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation