16 mensonges qui vous empêchent de progresser en musculation

Musculation mensonges

Il y a deux façons de plonger les humains dans l'ignorance. La plus évidente de ces méthodes est de déformer la réalité autant que possible. C'est ce qui se passe depuis le départ. Comme on dit, l'histoire est écrite par les vainqueurs et c'est ainsi pour tout le reste. Il y a des mensonges partout, dans la science, dans la religion, dans la finance, dans la loi, dans les affaires, etc. La plupart des soi-disant « faits » ne sont que des hallucinations insérées dans nos esprits.

La deuxième meilleure façon de rendre les gens ignorants est la confusion. Plus la tâche est compliquée, mieux c'est. Lorsque les choses sont complexes, nous abandonnons à cause de l'épuisement et de la frustration.

Ces 2 méthodes sont combinées pour obtenir l'effet ultime. Les gens sont privés de connaissances et sont jetés dans un labyrinthe ne contenant que des traces de vérité.

La touche finale est ajoutée par les gens dans le labyrinthe. Puisque nous vivons dans un monde dualiste, il y a des vérités et des mensonges dans chaque théorie. Résultat, chacun de nous est devenu la victime du dualisme combatif. Nous ne voyons que la vérité dans nos concepts et les mensonges dans les croyances des autres. Nous nous combattons les uns les autres avec des méthodes basées sur l'ego et des idées stupides. Ce combat créé un monde binaire refusant de reconnaître l’existence d'une troisième option. Les maîtres veulent cela ainsi. En concentrant notre attention sur la gauche ou la droite, nous manquons ce qu'il y a au centre.

Le monde du bodybuilding est rempli de semblables déceptions.

La tête des débutants est pleine de mensonges sortant des films, des réseaux sociaux, des forums, des magazines et des contes de fées entendus à la salle de sport. L'ignorance est toujours forte malgré le grand nombre d'informations réfutant le dogme du bodybuilding Mainstream.

Le monde du muscle nage dans une complexité délibérément créée. Les règles que doivent suivre les pratiquants sont infinies.

Vous devez pratiquer les bons exercices, de la bonne façon avec le bon nombre de séries et de répétitions. Vous devez tenir la barre de la bonne façon. Vous devez maintenir la tension pendant la bonne durée. Vous devez suivre le bon rythme pour solliciter toutes les fibres musculaires efficacement. Vous devez soulever lourd. Vous devez soulever léger. Vous devez activer le muscle et le contracter vraiment fort pour forcer les fibres à se mettre sur le mode « construction musculaire ». Vous devez absorber la bonne quantité de protéines, glucides et lipides. Vous devez faire le bon nombre d'entraînements sinon vous risquez de ne pas prendre du muscle.

Voici seulement quelques-unes de ces exigences. La liste est beaucoup plus longue et s'allonge chaque jour.

Au fil des années, chaque gourou a monté sa propre thèse sur la croissance musculaire. Le grand nombre de théories a créé une confusion qui sert trop bien les intérêts de l'industrie Mainstream. Les débutants, qui sont ceux qui dépensent le plus d'argent en suppléments, programmes d'entraînement, livres, vêtements, magazines, coachs, doivent être maintenus dans un état de confusion afin de pouvoir être traits proprement encore et encore. Plus ils restent dans ce monde de rêves longtemps, plus il est possible de collecter leur argent.

Mais, ce jeu des muscles est-il vraiment si compliqué ? Avons-nous besoin d'autant de théories ?

Pas vraiment, mais pour reconnaître la vérité, vous devez errer un long moment dans le labyrinthe et vous cogner la tête un bon nombre de fois. Alors seulement vous pourrez comprendre que, pour sortir, il suffit d'ouvrir les yeux, regarder autour de vous, écouter et vous battre.

Chaque gars avec de gros muscles est un professeur !

Chaque gars musclé est maintenant un professeur qui sait tout ce qu'il y a à savoir sur la croissance musculaire. Ces balèzes gardent le secret et peuvent vous le donner si vous jouez le jeu selon leurs règles. Comme ils sont musclés que vous, vous devez écouter. Vous êtes l'homme pauvre et ils sont les millionnaires.

Cela rappelle les livres pour devenir rapidement riches, supposément écrits par des milliardaires qui veulent « vous rendre riches ». En réalité, ces personnes ne pourraient pas moins se soucier de votre richesse et leurs livres sont écrits par des petites mains, qui ne sont pas les leurs. Ces petites mains produisent une écriture de qualité pour pas cher tandis que ces hommes d'affaire apportent la publicité.

Pensez-vous réellement qu'un milliardaire perdrait son temps à écrire un livre pour les gens travaillant au SMIC ? Cet homme a juste trouvé un idiot pour lui écrire un bouquin rempli de clichés comme : levez-vous tôt et travaillez. Ne regardez pas la TV. N'achetez pas d’objets chers dont vous n'avez pas besoin. Travaillez dur. Soyez patient. N'abandonnez jamais. Apprenez à vivre avec moins.

Les principes trouvés dans ce genre de livres peuvent être utiles et vous aideront peut-être, mais vous ne rejoindrez jamais le club des riches.

Le monde du muscle n'est pas différent.

Les livres et vidéos sur la construction musculaire contiennent les mêmes vieux conseils politiquement corrects : soulever lourd, bien manger, etc. Et comme tous les bodybuilders populaires ont de gros muscles, ils peuvent jouer le rôle de professeurs. Leur corps est leur richesse. Ils l'ont et vous ne l'avez pas.

« Laissez-moi vous dire comment prendre du muscle, » dit le gars massif, dans la salle de sport, puis il commence à déballer sa science. « Si vous voulez une poitrine massive, vous devez placer vos coudes dans cette position quand vous faites du développé couché. », « Si vous voulez de grosses cuisses, vous devez les pré-fatiguer avec du leg extension et les travailler avec des mouvements composés. », « Si vous voulez devenir massif, mangez plus. »

Simeon Panda

Plus le gars est massif, plus il est difficile de réfuter ses paroles. Du moment où la personne qui diffuse les théories est musclée, les gens la croiront et feront ce qu'elle demande. Si elle dit que la clé pour avoir des gros biceps est de boire de l'urine pendant la pleine lune en dansant autour d'un oranger, certains le feront.

Les bodybuilders et les gars musclés sous stéroïdes me font penser à ces enfants de riches qui enseignent aux autres ce qu'il faut faire pour réussir dans les affaires et amasser de la richesse. Lorsque vous êtes un enfant de riche, l'argent sur lequel vous êtes assis sert de sécurité ou de booster. Les imperfections de vos plans peuvent facilement être réparées. Si une affaire échoue, vous pouvez mettre une « rustine ». Quand vous n'êtes pas un enfant de riche, ce genre d'échec égale la mort. Il n'y a pas de cordon de sécurité.

La croissance musculaire opère de la même manière. Ceux qui sont sous stéroïdes ont un filet de sécurité qui leur permet de développer toutes sortes d'idées ridicules. Sans ce filet de sécurité, ces personnes seraient tout aussi cassées que n'importe qui.

Ci-dessous, vous trouverez les mensonges les plus communs auxquels vous devez faire face dans le labyrinthe. Vous me remercierez plus tard.

Sommaire

Mensonge n°1 : activation musculaire = croissance musculaire massive

Certains entraîneurs de musculation disent que l'important dans l'entraînement c'est de contracter le muscle proprement et de ressentir chaque fibre musculaire durant chaque exercice. Vous devriez être capable de sentir comment le muscle rétrécit et se remplit de sang. Les magiciens de la construction musculaire appellent cela l'activation musculaire.

La sensation est incroyable. C'est comme si vous cibliez le muscle et le soumettiez à votre désir qu'il prenne du volume. Vous avez l'impression que vous êtes en train de réussir. Vous avez l'impression que les portes de la croissance musculaire vont s'ouvrir devant vous. Mais, il y a un piège.

Ce piège, c'est que l'activation musculaire n'équivaut pas à la croissance musculaire. C'est simplement une indication qu'un muscle spécifique travaille sur le moment. Par conséquent, l'activation musculaire est bonne lorsque vous apprenez comment faire un exercice correctement, mais ce n'est pas un facteur de croissance en soi. Par exemple, si vous pratiquez des extensions de triceps et que vous ne ressentez l'exercice que dans vos coudes, c'est que vous faîtes mal le mouvement.

Néanmoins, le fait que vous ne ressentiez pas un muscle travailler ne veut pas dire qu'il n'est pas sollicité.

A l'instant, je suis en train d'écrire ce texte en utilisant les muscles de mes avant-bras intensivement. Est-ce que je pense à la manière de les activer ? Non. Je tape juste sur le clavier et je sais que ces muscles travaillent. Si vous faites un mouvement qui recrute un muscle spécifique dans le but qu'un os se déplace, comment allez-vous le désactiver ? Par exemple, comment pensez-vous désactiver vos biceps durant un curl pour utiliser seulement vos brachiaux et vos avant-bras pour soulever le poids ? Est-ce seulement possible ? Non, ça ne l'est pas.

Tant que les mouvements que vous pratiquez sont corrects, les bons muscles vont travailler. Une chose est certaine, les bodybuilders naturels ne sont pas moins massifs parce qu'ils utilisent les « mauvais muscles ». Si un gourou dit l'inverse, c'est un menteur.

Mensonge n°2 : Une fréquence d'entraînement plus grande = Plus de croissance

Lorsque les gens regardent les vidéos de motivation, ils ne réalisent pas que l'hémisphère droit de leur cerveau (le côté créatif et émotionnel) subit une violente attaque. La réalisation de la vidéo et la musique vous mettent en transe. L'organisme commence à diffuser des substances du bien-être et l'impossible semble alors possible. Cela ouvre votre esprit pour le message technique de la vidéo, qui est que le surentraînement est un mythe.

Le surentraînement n'est pas un mythe. S'entraîner tous les jours est bon si vous travaillez sur des compétences, mais le curl biceps n'est pas une compétence. C'est un exercice qui travaille les biceps. Les biceps ont besoin de temps pour récupérer. Cette récupération est un processus biologique qui se moque de vos souhaits ou de vos vertus. Finalement, le pratiquant apprend cela lorsque des douleurs articulaires et musculaires constantes s'installent.

La raison pour laquelle une fréquence d'entraînement plus élevée est si souvent mise en avant est marketing. Vous avez l'impression de vous entraîner plus dur mais, en réalité, vous effectuez simplement des séances suffisamment légères pour pouvoir vous entraîner chaque jour, ou vous vous configurez pour un futur échec.

Triceps fitgirl

Contrairement à la croyance populaire, il n'y a rien de magique à propos de l'entraînement quotidien. Vous pouvez certainement obtenir les mêmes résultats avec moins de séances. Souvent, les gens qui s'entraînent chaque jour étalent juste le contenu de leur entraînement hebdomadaire sur toute la durée de la semaine. Le processus est similaire à la planification de votre budget. Il n'y a rien de mauvais à ça mais, à la fin de la semaine, la quantité de travail abattue est la même. Cela compte-t-il réellement sur le long terme de faire toutes les séries le même jour ou d'en conserver un peu pour chaque séance ? Il y a des bénéfices aux deux méthodes. Dans le premier cas, le travail est fait, vous pouvez rentrer chez vous et permettre à votre système nerveux central de récupérer longuement. Dans le deuxième cas, vous améliorez votre système nerveux central et l'efficacité de votre corps. Le choix est votre, mais le résultat final est assez similaire. C'est juste une histoire de préférence personnelle.

Finalement, une fréquence d'entraînement plus haute ne permet pas plus de croissance ou plus de gains en force. Vous pouvez certainement augmenter votre vitesse d'adaptation avec plus d'entraînement, mais il existe un point au-delà duquel vous perdrez simplement votre temps et risquerez de régresser à cause d'une blessure ou du surentraînement.

Mensonge n°3 : La clef de la croissance est d'effectuer de longues séries et d'obtenir de la congestion

Quand je suis entré pour la première fois dans une salle de sport, j'étais un fanatique des séries courtes. Un jour, j'ai réalisé que ce système d'entraînement avait échoué misérablement. J'ai changé pour un programme en séries longues. Je recherchais la brûlure et la congestion à chaque fois. J'étais tout près d'une grosse déception. Au bout de mon programme de séries longues, j'ai aperçu le même gars sans muscles dans le miroir. A ce moment-là, j'ai compris que les gourous qui disent qu'une routine d'entraînement pour la congestion vous rend massif ne sont rien d'autres que des menteurs.

Essayer d'être massif à travers la congestion et la brûlure, c'est l'équivalent d'essayer d'être plus intelligent en jouant au Sudoku jusqu'à ce que votre tête vous fasse mal. Cela vous donne l'impression de faire quelque chose, mais le résultat final c'est que vous êtes toujours le même gars aussi mince qu'avant.

Whey Isolate Native Nutripure

Protéines isolées sans être dénaturées, excellent apport en protéines pour augmenter votre masse musculaire.
A partir de 21,80€/kg en seau de 5kg.
Parce que votre corps mérite le meilleur. 💪💪💪

  • 94% de protéines
  • Lait français
  • Sans Lactose
  • Goût neutre

Vous pouvez aromatiser votre whey grâce aux 6 Arômes naturels Nutripure. 🍌🍓🥭🥥🍋🍫

Voir le produit

Mensonge n°4 : Le HIT est un meilleur choix naturel

Depuis le début, les gens pensent qu'un pratiquant naturel ne peut pas s'entraîner avec le même volume qu'un bodybuilders pro qui effectuent énormément de séries pour chaque partie du corps. Pour beaucoup, le HIT (High Intensity Training) de Mike Mentzer est la solution à cette folie. Désolé mais, le HIT n'est rien d'autre que l'autre extrême, c'est-à-dire un petit volume et peu d'entraînements. Même si vous amenez toutes vos séries à un niveau d'échec irréel, avec l'aide des répétitions forcées, une seule répétition tous les 10 jours n'est rien. Votre corps peut faire bien plus.

Le HIT diminue votre capacité d'entraînement significativement. Après chaque séance, vous êtes mal parce que la longue période de récupération vous aura amené à une courte période de sous-entraînement. Si vous n’entraînez un muscle directement qu'une fois par semaine ou tous les 10 jours, le matin suivant il vous fera mal, à chaque fois. A l'inverse, si vous l'entraînez plus fréquemment, vous n'aurez plus mal après la phase initiale d'adaptation puisque votre muscle sera toujours maintenu en condition de combat.

Je dois admettre que le HIT m'a plu au départ. Mike Mentzer l'a très bien présenté et je voulais croire en lui. Je me souviens de moi faisant des extensions de triceps super lentes jusqu'à la brûlure maximale, pensant que j'étais enfin sur la voie d'une croissance exceptionnelle. J'ai aussi aimé la confrontation entre Mentzer et Arnold. Malheureusement, les deux méthodes sont comme les partis politiques, aucune n'est complètement honnête et pure. Nous savons tous comment les équipes de Mentzer et d'Arnold construisent leurs corps.

Et maintenant, il y a toujours un grand nombre de personnes qui font des exercices très lents sur des machines, pensant qu'elles s'entraînent intelligemment, quand, en réalité, elles ne font que rechercher la brûlure d'une façon différente. C'est une bonne façon d'entraîner les fibres lentes et d'améliorer la résistance à la douleur, mais n'espérez pas devenir massif et fort de cette façon. D'ailleurs, il serait préférable de se concentrer sur des compétences plus athlétiques, la vie serait meilleure, je vous le promets.

Mensonge n°5 : Les gymnastes sont musclés et s'entraîner comme eux vous rendra massif

Laissez-moi deviner, vous êtes une de ces personnes convaincues que le travail au poids de corps ou la gymnastique vous permettra de ressembler à un monstre au niveau du haut du corps.

D'abord, la plupart des gymnastes ne sont pas massifs. Avez-vous déjà regardé les Jeux Olympiques ? La dernière fois, c'est Kohei Uchimura qui a gagné. Le trouvez-vous massif ? Bien sûr il possède une force du haut du corps exceptionnelle et il a de bons biceps, mais semble-t-il si massif ? Il présente des jambes légères par rapport aux modèles de fitness et aux bodybuilders. De plus, il possède une masse bien plus légère que bien des stars de la barre comme Lazar Angelov et Hannibal for King même s'il est beaucoup plus avancé qu'eux dans la pratique du travail au poids de corps. La différence de compétence est comparable à celle d'un débutant au piano et un maestro.

Kohei gymnaste

Pour faire court, les gymnastes sont des personnes de petite taille qui s'entraînent leur vie entière pour acquérir des compétences acrobatiques extrêmes. Ils possèdent également une grande force du haut du corps et un bas du corps explosif mais, en réalité, ils ne présentent pas tant de muscles que vous pourriez le penser. Leur apparence dépend également beaucoup de la génétique.

Si vous n'avez pas la génétique pour être massif, il n'y a aucun exercice dans le monde qui vous rendra massif.

Sans les bons gènes, la croissance ne peut pas se produire. Les gymnastes avec de gros muscles ne sont pas la norme mais de simples exceptions à la règle qui possèdent de meilleurs gènes que les autres acrobates. Certains gymnastes présentent des bras de 35 centimètres, d'autres de 42 centimètres, alors qu'ils font la même chose. Tout est une question de génétique.

Un autre de mes mythes favoris est celui du « travail bras tendus ». Beaucoup croient que le travail bras tendus est un mécanisme qui stimule une croissance inhumaine des muscles du haut du corps et spécialement des biceps. Amusant. Ces personnes oublient que les exercices bras tendus sont toujours accompagnés de tonne de mouvements bras pliés. Les coachs disent souvent que les mouvements bras pliés sont nécessaires pour préparer les coudes aux compétences de bras tendus. Un exemple populaire est celui du monté à la corde, qui est un outil de conditionnement pour les futurs exercices de croix de fer.

Si les gymnastes doivent devenir super efficaces sur des exercices bras pliés pour devenir des bêtes du bras tendu, peut-on réellement dire qu'ils ont obtenu ce développement du biceps seulement par un travail bras tendus ? Non, on ne le peut pas, mais cela semble magique pour les gens qui l'entendent. Vous voulez atteindre le potentiel de vos biceps ? Faites simplement des curls et des tractions.

Chaque gourou vend simplement son produit. Un gars vend la gymnastique comme une solution à la maigreur, un autre vous vendra des kettlebells. N'achetez pas n'importe quoi. A la place, faites ce que Bruce Lee faisait : prendre tout ce qui est utile et laisser le reste aux idiots.

Mensonge n°6 : Quand je soulèverai X kilos de fonte, je serai massif

Il y quelques années, j'ai essayé de faire des dips et des pompes alors que je n'étais qu'un maigrichon. J'étais effrayé de monter dessus et me mettre en position de départ. Mais je l'ai quand même fait.

Mes bras ont commencé à trembler. Je crois que j'ai réussi à faire 2 dips et demi. Peut-être aurais-je pu en faire plus mais j'avais peur de tomber et de m'empaler les dessous de bras sur les barres. Quelques jours plus tard, j'y suis revenu et j'ai vu un gars faire 20 dips en une série. « Oh mon Dieu, je serai si fort quand je pourrais faire 20 dips de suite », me suis-je dit à moi-même.

Techniquement, j'ai définitivement dépassé les 20 dips en une série. Et pourtant, aujourd'hui, je ne semble pas tellement différent physiquement. Je suppose que je suis plus massif qu'il y a 10 ans de ça, mais je suis aussi bien plus vieux.

La même chose m'est arrivé de nombreuses fois. Lorsque j'ai fait du soulevé de terre à 100 kilos pour la première fois, j'ai pensé que lorsque je pourrais soulever 4 disques, je serais un monstre. Un jour, je suis arrivé à 4 disques sur 2 répétitions. Je suppose que j'étais un poil plus massif et beaucoup plus fort qu'avant, mais la différence visuelle n'était pas aussi énorme que je le pensais. Je sais que beaucoup d'entre vous vont dire : « Attends de soulever 250 kilos avant de te plaindre. » Désolé, mais je n'ai aucun doute en tête sur le fait que je ressemblerais exactement à la même chose lorsque j'aurai atteint ces chiffres.

C'est pourquoi je conseille aux gens d'oublier cette mentalité. Devenir plus fort ne veut pas dire que vous allez devenir substantiellement plus massif.

Mensonge n°7 : La force surpasse tout

Les gourous disent que la force est plus important que tout. Ils jouent aux idiots encore une fois.

La force c'est bien mais assez peu de sports sont limités par la force. La plupart des sports sont basés sur les compétences. Seul le monde de la force athlétique est surtout basé sur la force. L'entraînement des compétences sera toujours plus important que celui de la force dans les sports, qu'importe ce que les gens disent.

Mensonge n°8 : Le temps sous tension vous rendra massif

Le temps sous tension est une des différentes variables créées pour expliquer pourquoi les entraînements échouent à produire des résultats.

« Si tu ne prends pas de masse, c'est parce que tu ne passes pas assez de temps sous tension, etc. »

Les gourous parlent de temps sous tension parce que cela produit une brûlure incroyable, ce qui donne au pratiquant l'impression que sa musculature est en train de muter. Dans la vraie vie, cependant, le temps sous tension n'est rien d'autre qu'une méthode alternative causant de la douleur.

Ironiquement, vous ne pouvez pas augmenter le temps sous tension sans réduire le poids, le nombre de séries et de répétitions. Des poids lourds ne peuvent pas être soulevés si vous ralentissez votre mouvement exprès pour sentir la brûlure. Si vous voulez aller lentement, vous soulèverez léger. En d'autres mots, c'est un compromis.

Un autre inconvénient au fait de ralentir consciemment le mouvement, c'est que vous vous concentrez sur les fibres musculaires lentes, qui ont moins de potentiel de croissance et qui sont principalement bâties pour l'endurance.

Mensonge n°9 : La nutrition peut booster votre taux de testostérone au point de vous rendre massif

Beaucoup attribuent l'augmentation de la masse musculaire des bodybuilders à l'amélioration de la nutrition moderne. Mais, de quels genres de progrès parle-t-on ? Nous avons plutôt régressé.

Les supermarchés sont remplis de céréales industrielles. La bonne nourriture est difficile à trouver parce qu'elle est plus difficile à produire et que peu de gens l'achètent de toute façon.

Il n'y a aucun doute que la plupart des maladies modernes, comme le diabète et le cancer, sont causées par une nutrition pauvre et principalement par le sucre. Certains déclarent même que la réduction des taux de testostérone chez les hommes provient d'une mauvaise alimentation. Je suis assez d'accord, mais il y a plus. Je pense que cette diminution est due à un changement de culture et un ajustement de mode de vie.

Nutrition testostérone

C'est pourquoi, beaucoup pensent qu'une fois qu'ils vont commencer à manger sainement, les muscles vont apparaître comme par magie. Il y a longtemps, j'ai lu un commentaire suggérant qu'un bodybuilder était massif grâce à sa diète riche en graisses. D’après certains, une diète riche en lipides augmente les taux de testostérone. C'est peut-être vrai, mais une augmentation ne veut pas dire un changement significatif. Si j'ajoute 10 euros à votre revenu mensuel, c'est une augmentation, mais cela aura-t-il un impact sur votre vie ? Ces tests opèrent de la même manière. Les gens ont besoin de comprendre que vous avez besoin de propulser votre taux de testostérone en orbite si vous voulez voir des résultats musculaires visibles. Ni la nourriture, ni les compléments ne peuvent arriver à cela.

Mensonge n°10 : Il existe une recette de croissance pour chacun

Comme vous le savez déjà, j'ai toujours pensé qu'il y avait une recette spéciale pour la croissance musculaire. Il n'y en a pas. Tout ce que vous pourrez entendre sont des mensonges provenant de personnes dopées, leurs fans et les gourous vendant de la poudre. Ils veulent que vous restiez constamment à la recherche de la formule qui brisera les limites. Il n'y en as pas. La seule chose proche d'une formule sont les équations de croissance.

Les équations de croissance pour les pratiquants naturels ressemblent à ça :

Croissance = Génétique + Nutrition + Entraînement

L'équation de croissance durant l'âge d'or du bodybuilding était :

Croissance = Génétique + Stéroïdes + Nourriture + Entraînement

L'équation actuelle de croissance dans le monde du bodybuilding moderne est :

Croissance = Génétique + Stéroïdes + Hormone de croissance + Insuline + Synthol + Nutrition + Entraînement

Je suppose que dans le futur, la modification des gènes viendra s'ajouter à l'équation de croissance.

Mensonge n°11 : Les femmes se moquent des gros muscles, elles veulent un homme sensible

Ça aussi c'est un mensonge. Les femmes aiment les gros muscles. Ce qu'elles n'aiment pas, ce sont les muscles énormes et la tendance commune des hommes à se focaliser sur leur apparence. Penser qu'un beau corps de mâle n'est pas attractif c'est montrer son ignorance. Si un garçon maigre ajoute un peu de muscles à son corps et améliore sa posture, il sera plus attractif aux yeux des demoiselles. Elles pourront vous dire le contraire, mais les femmes pensent souvent l'inverse de ce qu'elles disent.

Elles vous diront qu'elles veulent quelqu'un qui les comprend et qui est assez sensible pour ressentir leur douleur, ou quelque chose de ce genre, tout en regardant de gros bras secs sur Tinder. Certaines le font sans le réaliser, mais elles le font quand même. Cela a été prouvé plusieurs fois et devrait être évident pour tout le monde maintenant. Les beaux corps attirent l'attention des femmes.

Pensez à l'autre perspective aussi. Les femmes corpulentes dont le corps est relâché sont rarement attirantes pour les mâles.

Fitness model

L'apparence continuera à avoir de l'importance quoi qu’en disent les livres spirituels. Les humains ont un sens de l'esthétique interne. Nous savons ce qui est beau et ce qui ne l'est pas. Nos bouches peuvent dire l'inverse mais à au fond, la vérité reste inchangée.

Mensonge n°12 : Je ne veux pas devenir trop musclé pour rester fonctionnel

Beaucoup d'hommes agissent comme s'ils avaient choisi de rester maigres en raison de standards moraux élevés. Ce pourrait être, par exemple, ces gars qui se moquent de vos tentatives d'hypertrophie musculaire, tout en faisant des mouvements aux kettlebells. Ces personnes sont parmi les plus menteuses qu'il existe.

Le plus comique avec eux, c'est leur choix proclamé de rester maigre, pur et fonctionnel. Non-sens. Tout le monde veut plus de muscles. Et ces gars vous diront qu'ils ne font pas de « trucs de bodybuilding » parce que la masse supplémentaire risque de les ralentir et de les rendre non fonctionnels.

Je veux leur dire : stop, s'il vous plaît. Premièrement, vous n'avez fait aucun choix. Vous allez rester maigre avec ou sans « trucs de bodybuilding. » Deuxièmement, vous êtes des menteurs. Vous voulez de plus gros muscles comme un bras cassé veut un plâtre. Il n'y aucun bénéfice à rester maigre.

Mensonge n°13 : Les progrès ne s'arrêtent jamais. Gagner du muscle est un processus perpétuel

Quand vous commencez à vous entraîner pour la première fois, vous pensez que l'aventure va continuer pour toujours. Vous ajoutez du poids constamment et considérez que ceux qui affrontent des problèmes de progression sont des perdants qui n’essayent pas assez fort. Vous croyez être spécial, comme tout le monde. Vous regardez des vidéos de motivation et vous avez l'impression que personne ne peut vous battre.

Le problème c'est que les débutants ne connaissent pas la sagesse. C'est une bonne et une mauvaise chose. Surtout mauvaise.

C'est bon parce que, pour atteindre les limites, vous devez être un peu fou et sans peur. Plus vous pensez et moins vous arriverez à faire quelque chose. Comme le dit l'homme sage : « Les pensées tuent l'action. »

Vous pouvez toujours trouver une raison de ne pas faire quelque chose. Peut-être que le temps est mauvais. Peut-être êtes vous trop vieux. Peut-être que c'est l'heure d'aller au lit. Peut-être qu'il n'y a pas assez d'argent pour cela. Ces arguments sont comme le réflexe qui vous rigidifie pour éviter à vos muscles de s'étirer de trop. Le but, dans les deux cas, est de vous empêcher de vous blesser vous-même. Mais, trop de protection créé un monde stérile et ajoute des briques sur le mur. Beaucoup d'innovateurs regardent en arrière et disent : « J'étais fou. Aujourd'hui, je ne ferais jamais une telle chose. » En réalité, ils sont arrivés là où ils en sont précisément parce qu'ils ont été fous.

D'un autre côté, sans sagesse, vous vous configurez vous-même pour un grand échec à long terme. Quand vous êtes jeune et enthousiaste, un mois est comme une année. Vous avez l'impression que vous serez une personne totalement différente après 30 jours d'entraînement consistant. C'est parce que vous ne savez rien. Vous n'avez aucune expérience, et votre perception du temps est celle d'un enfant. Lorsque vous êtes sage, vous pouvez voir, de loin, les obstacles sur la route et les éviter. C'est ainsi que vous progressez, pas en augmentant la vitesse, mais en conservant le bon tempo.

Les progrès fonctionnent ainsi : au début, c'est facile. Ensuite, vous affrontez un obstacle qui demande un peu plus d'efforts que d'habitude. Pour un temps, la progression reprend et continue doucement, mais cette fois, la période est plus courte qu'avant. Puis, vous atteignez un autre gros obstacle qui vous demande plus de temps à franchir. La majorité des gens abandonnent à ce stade. Ceux qui continuent affrontent d'autres obstacles avant d'atteindre celui qui est spécial.

L'obstacle spécial est le boss du jeu que vous ne pouvez tuer que lors d'un très bon jour. C'est le monstre qui dit : « Tu me combattras pour le reste de ta vie. »

Quelques fois vous gagnez, quelques fois vous perdez, mais vous n'arrivez jamais au point où vous pouvez passer au niveau suivant. Vous êtes coincé avec ce monstre pour toujours. C'est votre limite. C'est votre fin. C'est votre ennemi. C'est le point culminant de votre vie.

Mensonge n°14 : Votre motivation ne vous quittera jamais

Je pensais que j'allais m'entraîner jusqu'à la fin des temps. J'avais tort. Lorsque j'ai compris que le jeu du muscle était truqué en faveur des dopés, j'ai naturellement perdu ma motivation. J'avais tout le temps du monde pour m'entraîner, mais je n'avais pas la chose la plus importante, le désir.

Je ne ressentais aucune culpabilité. Zéro. Je m'en moquais totalement. J'avais l'impression que progresser et soulever des poids était une activité immature que j'avais laissée derrière moi. Soyez préparé pour ces moments, parce qu'ils viendront.

Cependant, je me suis remis à la musculation. J'ai trouvé une raison de pousser de la fonte même si j'avais appris que le système est pourri.

Mon conseil est de ne jamais abandonner, si vous le pouvez. Si vous sentez que cela va arriver, prenez juste une pause et changez la direction de votre entraînement. Si vous êtes un esclave du squat, arrêtez de squatter et mettez-vous à la course. Si vous êtes un coureur essayez le squat. Mais, même si vous devez arrêter, ne vous blâmez pas. Vous y reviendrez. La drogue est en vous. Une fois que vous êtes infecté par le virus de la musculation, il n'y a pas de remède. Tôt ou tard, vous reviendrez à la salle.

Mensonge n°15 : Un beau corps peut compenser un visage moche

L'élément qui compte le plus lorsqu'il s'agit de l'apparence, c'est le visage de la personne. Cela est situé au sommet de tout. Qu'importe combien de muscles vous allez gagner, vous ne pourrez pas compenser complètement le fait d'avoir un visage moche. Avoir un beau corps peut aider mais cela ne camouflera pas tout.

Je sais que c'est un peu brutal, mais c'est vrai. La bonne nouvelle, c'est que la beauté est souvent subjective.

Mensonge n°16 : Les muscles vous donneront de la confiance et feront de vous un mâle Alpha

C'est un mensonge partiel. Les muscles augmenteront effectivement votre confiance, mais il y a un piège. Cela ne fonctionnera que si la transformation de votre corps s’accompagne d'une transformation intérieure.

Des années plus tôt, je me suis entraîné dans une salle considérée comme hardcore. Il y avait de nombreux gars massifs. Tous étaient sous stéroïdes. L'un de ces gars était un bodybuilder/powerlifter et il était incroyablement massif. La dernière semaine j'ai croisé ce gars dans la rue. Il était toujours énorme. Pourtant, j'ai pensé que cet homme manquait de confiance en lui. Cela se voyait dans ses yeux. Il était sans doute plus confiant qu'il ne l'était avant, mais au plus profond de lui-même, vous pouviez toujours voir son hésitation. C'est parce que la confiance est bien plus qu'un muscle. Cela fait partie de votre personnage. Elle est très difficile à construire et demande plus qu'un haltère.

A vrai dire, dans la vie, il y a des choses plus efficaces pour construire votre confiance. L'une d'elles est, bien sûr, l'argent. Néanmoins, même l'argent et les muscles ne garantissent pas d'avoir une confiance inébranlable.

Je ne suis certainement pas une personne confiante non plus. Je suis même sûrement pire que la moyenne. Ce qui m'a le plus aidé, ce sont des petits succès ici et là. Rien ne construit mieux la confiance que les victoires dans ce jeu que l'on appelle la vie.

A propos de l'Auteur

Coach sportif et diététicien, pratiquant de musculation de longue date, Stephen est le créateur du site musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2020 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation