Synthol, gros ventres, gynécomastie : Tolérance zéro !

Gros ventre bodybuilding

Le bodybuilding, dans sa véritable forme, créé l’image de la supériorité physique. Les bodybuilders de l’âge d’or essayaient de créer un physique qui pouvait se comparer à celui des statues grecques d’autrefois. L’idée était simplement de créer quelque chose à la fois fort et esthétique. Mais, à l’ère des monstres de la masse, beaucoup de culturistes ont raté une étape.

De nos jours, de nombreux bodybuilders ont construit des physiques énormes. Pourtant, le plus gros problème de ces bodybuilders c’est qu'ils ont laissé leurs tripes se distendre, ce qui donne à leur ventre un aspect de ballon et, dans certains cas, même, de ventre de femme enceinte. Pourtant, cela n'a pas empêché certains bodybuilders de remporter de grosses victoires, malgré cette caractéristique inesthétique. Mais, il semble que les choses puissent changer pour le mieux.

APQ, l'association québécoise de bodybuilding, reconnue par la CBBF et l'IFBB, cherche à interdire des substances comme le Synthol. Dans un geste audacieux, l'APQ est en train de changer ses lignes directrices. Les bodybuilders avec des ventres dilatés, l'utilisation notable de Synthol, et la gynécomastie seront interdits de compétition.

APQ a posté cela sur son compte Instagram officiel : « Tolérance zéro : Selon les directives IFBB, tout athlète présentant une distension de l'estomac, une gynécomastie et/ou des injections d'amélioration locales évidentes sera automatiquement disqualifié et rétrogradé en dernière place par nos juges ! La symétrie, la proportion et l'esthétique avec assez de muscles donneront un physique sain et équilibré. Le sport sera meilleur et la santé des athlètes est la priorité de l'IFBB.»

À l'heure actuelle, nous ne sommes pas tout à fait sûrs de la portée de ce changement. Il a le potentiel de changer le monde du culturisme pour de bon. C'est un mouvement fort contre l’abus de drogues et cela envoie un message clair aux concurrents qui choisissent d'abuser des drogues au nom de la musculation.

Quoi qu’il en soit, c’est un bon mouvement pour réanimer l'âge d'or de la musculation.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation