Peut-on soigner la dépression avec la musculation ?

Soigner dépression musculation

Ce matin, je lisais un article écrit par un gars souffrant de dépression. Il ne voulait pas travailler, faire quelque chose de productif, ou même écrire l'article. Il voulait juste s'allonger sur le canapé et regarder dans l'espace.

« Malgré cela », écrit-il, « Je vais aller au sous-sol dans dix minutes et faire de la musculation. Cela me fera me sentir mieux, et cela me rapprochera de mes objectifs. Je l'ai fait plus de fois que je peux m’en souvenir, sachant qu’à chaque fois je n’avais pas envie de pratiquer. Cependant, après, je me sens toujours mieux, et je suis content de l'avoir fait.»

Faire de la musculation, une aide pour guérir ?

Il y a beaucoup de recherches qui montrent que l'exercice peut aider à guérir la dépression. Cependant, la plupart des études portent sur l'exercice aérobique, comme la marche ou le jogging. Est-ce que soulever des poids fait aussi bien l'affaire ?

Dans un article récent, publié dans la revue JAMA Psychiatry, les chercheurs ont cherché à répondre à cette question. Après avoir examinés 33 études sur la musculation et la dépression, voici ce qu'ils ont trouvé :

1 - Dans tous les domaines, l'entraînement musculaire était lié à l'amélioration des symptômes dépressifs, tels que le manque d'humeur, la perte d'intérêt pour les activités et le sentiment d'inutilité.

2 - Le fait de soulever des poids régulièrement réduit les symptômes de la dépression, que quelqu'un ait été formellement déprimé au début de l'étude ou non.

3 - Le nombre d'entraînements hebdomadaires ne semblait pas avoir d'importance. Les avantages étaient à peu près les mêmes, que les gens soient entraînés 2 fois ou 5 fois par semaine.

4 - Les améliorations de la force physique n'étaient pas corrélées avec la baisse de dépression. Le simple fait de faire l'entraînement, quelle que soit la force acquise, semblait aider.

Même si vous n'êtes pas déprimé et que vous souhaitez rester dans cette situation, soulever des poids (et faire de l'exercice en général) peut changer la structure et la fonction de votre cerveau et déclencher la libération de produits chimiques qui vous aident à vous sentir mieux. Dans la bataille avec l'angoisse, le stress, la colère ou le doute, il y a peu d'armes qui vous serviront mieux.

En pratique, nous vous conseillons de mixer la musculation et les entraînements de cardio training. Le mieux étant de s'entraîner en salle en prenant un coach sportif qui vous soutiendra, ou avec un partenaire d'entraînement motivé. Vous pouvez aussi suivre des cours collectifs ou même vous mettre au Crossfit, un bon moyen de rentrer dans une communauté de passionnés.

Salle se sport à Strasbourg

Cours collectifs de Bike - Crédit : Fitnwell, salle de sport à Strasbourg.

Privé de musculation = dépression !?

Saviez-vous que l'arrêt brutal du sport peut être à l'origine d'une déprime, d'un mal-être voire d'une dépression. Si vous êtes très sportif, qu'une bonne partie de votre vie tourne autour de cette activité, ne plus pouvoir pratiquer son sport préféré peut être difficile à supporter, voir devenir un enfer pour certains. Et l'apparition des symptômes peut être très rapide.

Dans une étude publiée dans le Journal of Affective Disorders, 152 adultes ont pratiqué une activité sportive 30 minutes, 3 fois par semaine, pendant 3 mois, avant de cesser brusquement. Les chercheurs ont constaté que l'arrêt du sport provoquait une augmentation des symptômes de la dépression.

L’arrêt, même bref, de l’activité physique influence l’activité cérébrale. Dans cette étude, l'arrêt du sport entraînait une augmentation significative des symptômes dépressifs en 1 à 2 semaines en moyenne. Dans certains cas, en seulement 3 jours !

Lazard Angelov blessé

Lazar Angelov : 8 mois sans musculation. Être obligé d'interrompre son entraînement est souvent plus pénible que la douleur de la blessure elle-même…

Ne plus faire de musculation, c'est perdre petit à petit ses muscles et sa force. Cela peut aussi s'accompagner d'une prise de poids car on a tendance à manger plus et à grignoter quand on s'ennuie, tout en dépensant moins de calories.

Le sportif doit accepter cette phase transitoire, et l’expérience sera moins douloureuse s’il est aidé et accompagné pour cela.

A propos de l'Auteur

Coach sportif et diététicien, pratiquant de musculation de longue date, Stephen est le créateur du site musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2020 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation