Peut-on faire du sport avec des courbatures ?

Courbatures

« Bonjour, suite à un précédent entraînement de musculation, j'ai des courbatures. Puis-je tout de même m'entraîner dessus ? Est-ce que c'est déconseillé ? »

Bonjour. Tout d'abord, développons ta question. Tes muscles sont douloureux après ton dernier entraînement mais, le problème, c'est qu'il est de nouveau temps de t'entraîner. Devrais-tu t'entraîner comme d'habitude ou vaut-il mieux que tu décales ta séance de 1 ou 2 jours pour te reposer ?

Il faut savoir que la douleur musculaire des courbatures est généralement à son pire niveau lorsque l'on démarre un nouveau programme d'entraînement et que l'on pratique des exercices que l'on a jamais faits, ou lorsque l'on retourne s'entraîner après avoir pris une pause de quelques semaines. Par contre, le corps finit par s'habituer à une séance d'entraînement particulière et la douleur post-séance tend à diminuer. La séance qui te fait initialement boiter pendant des jours ne semble alors plus avoir le même impact.

C'est à ce moment là que tu peux commencer à te questionner sur ta façon de pratiquer en salle. T'entraînes-tu assez fort ? Dois-tu changer quelque chose de façon à ressentir de nouveau des courbatures ? Après tout, si un muscle te fait mal, c'est que tu dois l'avoir endommagé. Et donc, plus il te fait mal, mieux c'est. Une fois que ce muscle se sera réparé, il deviendra plus gros et plus fort en retour, non ? Eh bien, pas exactement.

Tout d'abord, les fibres nerveuses transmettant la sensation de douleur musculaire retardée se trouvent principalement dans les tissus conjonctifs entre les fibres musculaires, ainsi que dans la jonction entre les tendons et les muscles. En d'autres mots, la sensation semble provenir du tissu conjonctif qui aide à relier les fibres musculaires ensemble, plutôt que des fibres musculaires elles-mêmes.

Il est vrai qu'il existe un lien entre cette sensation et les dommages subis par les cellules musculaires. Mais, la première n'est pas nécessairement causée par ces derniers. Tu ne peux donc pas compter sur la douleur musculaire pour te dire à quel point tes muscles sont endommagés.

A titre d'exemple, tes cuisses peuvent être si douloureuses après ta séance de jambe que tu ne peux plus monter les escaliers sans crier de douleur. Mais, ce n'est pourtant pas une garantie que tu as créé un niveau apocalyptique de dommages musculaires. Inversement, le fait que tu ne sentes peu ou pas de douleurs ne signifie pas que tes muscles n'ont pas été endommagés.

Courbatures

Il existe également des différences génétiques, de personne à personne, qui affectent la façon dont tu réponds à une séance d'entraînement. La recherche montre un grand degré de variabilité individuelle dans la réponse à un exercice. En fait, il semble exister une population qui répond plus fortement à l’exercice excentrique. Ces personnes perdent plus de force après une séance d'entraînement et mettent plus de temps à récupérer. Elles éprouvent également un degré beaucoup plus élevé de douleur musculaire.

Ce que cela signifie, c'est que toi et ton partenaire d'entraînement pouvez faire exactement la même séance d'entraînement mais que, si tu es dans le groupe d'individus programmé génétiquement pour répondre fortement, tu risques de te retrouver avec un degré plus élevé de courbatures.

Ceci étant dit, revenons à ta question : Dois-tu t'entraîner par-dessus un muscle qui est encore douloureux de la séance précédente ?

Il n'y aucune raison de ne pas le faire, surtout si ce n'est qu'une fois de temps en temps. Tu pourrais penser que t'entraîner une deuxième fois sur un muscle douloureux interfère avec la récupération de ta première séance ou que cela peut aggraver les dommages musculaires. Mais, quand les scientifiques ont mis cette théorie à l'épreuve, ils ont trouvé qu'entraîner un muscle encore douloureux ne semble pas créer de nouveaux dommages ou ralentir le processus de récupération.

Toutefois, si tu es constamment en train d'entraîner un muscle douloureux, il serait peut-être temps de prendre un peu de recul pour observer la façon dont ton programme est construit. Il y a des chances pour que tu combines un volume d'entraînement élevé avec une fréquence d'entraînement élevée. Or, tu peux faire l'un ou l'autre, mais pas les deux en même temps. Car, dans ce cas, tu risques le surentraînement.

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation