Technique de musculation : Répétitions trichées

Triche musculation

La technique des répétitions trichées est une méthode généralement mal comprise et donc mal utilisée. Ainsi, certains pratiquants trichent tout le temps, sur toutes leurs répétitions, en pensant que cela leur permet de soulever plus lourd et donc de progresser. Or, cela les mène souvent à la blessure sans pour autant leur assurer une meilleure progression.

Comment faire une répétition trichée ?

Une répétition trichée consiste à passer le cap difficile d'une répétition en s'aidant d'une impulsion ou d'une oscillation du corps, donc d'un mouvement non prévu dans la technique correcte de l'exercice.

Par exemple, au curl à la barre, la phase difficile se trouve généralement lorsque vos bras arrivent parallèles au sol. Pour tricher, il s'agira de plier légèrement les genoux puis de tendre les jambes pour donner de l'impulsion en cambrant légèrement le dos. Cela vous permettra de terminer le mouvement et donc de valider une répétition supplémentaire.

Comment utiliser efficacement cette technique ?

La technique des répétitions trichées est souvent mal utilisée. En effet, dans les salles de sport, ou sur des vidéos internet, on peut voir certains pratiquants tricher sur toute la série de leur exercice. Voire sur l'exercice entier. Parfois, la triche est inconsciente et il s'agit donc d'une mauvaise technique. Mais, dans d'autres cas, la triche est utilisée consciemment, pour soulever plus lourd. Or, dans ce cas, la triche n'a pas d’intérêt puisqu'elle rend l'exercice plus facile. Elle équivaut à soulever moins lourd mais avec des risques plus élevés de blessure.

La technique de triche doit être utilisée pour augmenter le stress sur le muscle et non l'inverse. La seule manière de faire cela est d'effectuer l'exercice normalement, sans tricher, puis d'appliquer la triche aux dernières répétitions, celles que l'on ne peut pas placer, à cause de la fatigue musculaire.

Ainsi, tricher sur une ou deux répétitions finales permet de pousser un peu plus loin la série et donc d'ajouter du stress sur le muscle pour l'obliger à s'adapter. Le but est de pouvoir effectuer ces répétitions sans tricher les séances suivantes.

Triche musculation

Pour tricher proprement au curl (pas comme Arnold), utilisez vos jambes pour monter la barre…

En aucun cas la triche ne doit devenir une habitude ou être appliquée à toute une série. Si vous le faîtes, c'est que la charge choisie est trop lourde pour vous. C'est une situation fréquente au curl barre. Beaucoup de pratiquants pensent bien effectuer le mouvement mais, en réalité, ils trichent, sans le voir, parce que la charge est un peu trop lourde. Dans ce cas, mieux vaut prendre moins lourd et, si cela est nécessaire, de tricher sur les dernières répétitions.

Les répétitions forcées

La technique des répétitions forcées repose sur le même principe que les répétitions trichées, sauf qu'elle fait intervenir un partenaire. Celui-ci est censé vous aider à passer le cap difficile en soulevant légèrement la charge avec vous. Évidemment, c'est également une forme de triche à n'utiliser qu’à la fin d'une série trop difficile.

Attention, cependant, à choisir le bon partenaire. En effet, celui-ci doit être assez fort pour vous aider et suffisamment expérimenté pour le faire au bon moment. Car il ne doit pas vous laisser vous épuiser sous la barre, mais ne doit pas non plus trop vous aider, sinon la répétition deviendra trop facile.

Notre avis sur les répétitions trichées

Cette technique est intéressante pour débloquer la progression sur un exercice, mais elle est trop souvent mal utilisée. En aucun cas elle ne doit être utilisée pour prendre plus lourd si cela revient à tricher sur toutes les répétitions.

De plus, c'est plutôt une technique réservée aux pratiquants avancés. Normalement, les débutants n'ont pas besoin de ce genre de technique pour progresser. Ils n'ont pas non plus l'expérience pour juger si leur mouvement est correct. Or, pour tricher, il faut bien se connaître soi-même et il faut maîtriser les mouvements de musculation. Ainsi, il est possible de ne pas trop dégrader la technique en trichant et de savoir si votre corps va le supporter. Car tricher n'est pas sans risque, cela augmente les possibilités de blessures.

La technique des répétitions trichées n'est donc pas à appliquer à tort et à travers. Il faut l'utiliser intelligemment, consciemment et en réduisant les risques de se faire mal. Sinon, elle devient juste inutile et dangereuse.

Toutes les techniques de musculation : Guide des techniques Weider

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.