Faire 40 pompes d'affilée = bonne santé cardiaque ?

Pompes

Je suis tombé sur une étude intéressante l'autre jour. Il en ressortait que les hommes pouvant faire plus de 40 pompes consécutives ont 96% moins de risques de maladie cardiaque que ceux qui en font moins de 10.

L'étude, menée par des chercheurs de Harvard, concernait 1104 pompiers volontaires masculins de l’Indiana. Au cours de la période d'étude de 10 ans, 37 résultats liés aux maladies cardiovasculaires ont été rapportés. Tous les cas sauf un sont survenus chez des hommes ayant effectué 40 pompes ou moins lors de l'examen initial. « De manière surprenante, la capacité à faire des pompes était plus étroitement associée au risque de maladie cardiovasculaire que les résultats des tests sous maximaux sur tapis de course », explique l'auteur de l'étude.

De plus, compter le nombre de pompes que vous pouvez faire présente plusieurs avantages par rapport à un test sur tapis de course - c’est économique, sans tapis de course, rapide et simple. Alors, que faire de tout cela ?

Tout d’abord, cela ne signifie pas que les personnes capables de faire beaucoup de pompes ont automatiquement un risque de cardiopathie plus faible que celles qui ne peuvent pas en faire autant. Ce qui n’a pas fait la une des journaux, c’est que le taux de maladie cardiovasculaire était PLUS ÉLEVÉ chez les gars qui ont fait de 31 à 40 pompes que chez ceux qui ont fait de 21 à 30 pompes.

Pompes musculation

Qui plus est, les personnes qui peuvent faire 41 pompes ou plus, sont considérées comme fortes comparé aux personnes « moyennes » de la population. Et l’entraînement qu'elles ont pratiqué pour développer cette force leur a sûrement été très bénéfique du côté de la « santé du cœur ». Elles n'ont probablement pas un grand pourcentage de graisse musculaire non plus. Les habitudes nutritionnelles qui empêchent la graisse de s’accumuler peuvent également avoir contribué à réduire le risque de maladie cardiaque.

En d'autres termes, un pompier qui peut faire plus de 40 pompes d'affilées s’occupe sûrement mieux de lui-même : il fait plus d'exercice, ne fume pas, ne boit pas d'alcool à l'excès, mange plus de fruits et de légumes, etc.

Enfin, il ne s’agit que d’une étude sur des pompiers d’âge moyen. C’est une erreur de sauter aux conclusions sur quoi que ce soit en se basant sur les résultats d’une étude. Vous auriez besoin de plusieurs études, sur de nombreuses populations différentes, avant de conclure que la capacité à faire des pompes est un indice solide du risque de maladie cardiaque. En tout cas, c’est mon avis sur le sujet.

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | forum musculation