Plus de protéines = plus de muscles ?

Protéines

La dose quotidienne de protéines recommandée est de 1,5 à 2 g par kilo de poids de corps. Selon une étude, augmenter cet apport, pour atteindre 3 à 4 g de protéines, n’aurait pas d’impact sur la musculature et la force des athlètes et des bodybuilders. Toutefois, selon la même étude publiée dans le « Journal of the International Society of Sports Nutrition », un apport accru en protéines se traduirait pas une plus grande réduction de la masse graisseuse.

L’apport recommandé en protéines

Tous les pratiquants de musculation savent que, pour une croissance musculaire optimale, il faut qu’ils fournissent à leur organisme suffisamment de protéines. La dose journalière recommandée oscille entre 1,5 et 2 g de protéines par kilo de poids de corps. Mais, que se passe-t-il si cette dose recommandée est doublée ? Est-ce que vous risquez de prendre du gras ? Est-ce dangereux pour la santé, en général ? Telles sont les questions posées par l’étude.

Le déroulement de l’étude

Selon les recherches menées par l’université de Floride, rien de tout ça ne se produirait. Pour avancer cela, les chercheurs ont étudié 48 jeunes bodybuilders non professionnels. Leurs points communs ? Avoir déjà quelques années d’expérience dans la musculation et consommer la dose recommandée de protéines (entre 2 et 2,2 g par kilo de poids de corps).

Une fois la sélection effectuée, les sujets ont été divisés en 2 groupes. Le premier groupe a conservé le même apport en protéines. Le second groupe, quant à lui, a dû doubler sa consommation de protéines. A noter que seul ce changement dans leur régime alimentaire a été demandé aux sujets du groupe 2. En d’autres termes, leur consommation en glucides et lipides sont restées les mêmes.

Les sujets étaient également libres de choisir leurs sources de protéines, pour leur consommation accrue. Ainsi, certains se sont tournés vers des compléments alimentaires comme la whey protéine ou d'autres types de protéines en poudre, et d’autres vers des aliments riches en protéines.

Protéines besoins musculation

Parallèlement à l’étude, les sujets des 2 groupes ont continué à s’entraîner en utilisant les mêmes protocoles d’entraînement.

Au cours de cette étude, les 2 groupes ont augmenté leur apport en protéines. Le groupe 1 a consommé, quotidiennement, 2,3 g de protéines par kilo de poids de corps contre 3,4 g pour les sujets du groupe 2. Cela signifie également qu’ils ont augmenté leur total calorique.

Les résultats

L’étude révèle qu’augmenter l’apport en protéines n’a aucun effet sur la croissance musculaire. L’augmentation de la masse musculaire maigre est restée la même, quel que soit le groupe.

Toutefois, les sujets du groupe 2, consommant plus de protéines, ont enregistré une baisse du pourcentage de leur graisse corporelle. Cela est plutôt surprenant car, en prenant plus de protéines, ils ingurgitaient 400 kcal de plus que les sujets du groupe 1. Cet effet est probablement le résultat de l’augmentation de la dépense énergétique au repos.

Les 2 groupes ont enregistré un gain de force. Les sujets qui ont pris 2,3 g de protéines par kilo de poids de corps ont enregistré des gains légèrement supérieurs aux autres. Mais, la différence était tellement infime qu’elle n’a pas vraiment de valeur statistique.

A la fin de l’étude, les 48 sujets ont tous passé un examen médical. Pourquoi ? Pour déterminer si la consommation excessive de protéines a pu impacter négativement leur santé. Les résultats n’ont décelé aucun effet nocif sur l’organisme.

Conclusion

Cette étude confirme, une fois de plus, qu’augmenter l’apport en protéines ne se traduit pas par une prise de gras. Bien au contraire. Elle confirme également que la dose journalière de 1,5 à 2 g de protéines par kilo de poids de corps est suffisante pour construire du muscle et de la force. Il n’y a donc pas d’intérêt à augmenter la dose.

Partagez l'article !

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.