La nutrition orthomoléculaire ou optimale

Vitamines et minéraux

Le terme « orthomoléculaire » a été inventé par Linus Pauling, un physicien et chimiste ayant obtenu deux fois le Prix Nobel. En 1968 il explique son idée de la thérapie orthomoléculaire dans différentes revues spécialisées, dont Science : la médecine orthomoléculaire « est le traitement des maladies par le contrôle de la concentration optimale des composés moléculaires, qui sont naturellement présentes dans le corps humain et sont essentiels à la vie ».

Médecine orthomoléculaire

La médecine orthomoléculaire, sujet très controversée à l'époque et étiqueté comme médecine alternative, est désormais intégrée dans de nombreux concepts de traitement nutritionnel. Le concept est donc également connu comme médecine nutrition orthomoléculaire ou nutrition optimale.

En effet, quelle est la première chose que vous faites quand vous pensez être en train de vous enrhumer ? Pour un grand nombre d’entre nous, la première réaction est de sauter sur une boite de vitamine C ou de boire un jus d’orange, dans les espoirs d’éviter de tomber malade ou d’en réduire la gravité.

Mais que penseriez-vous si l’on vous disait qu’une très forte dose de vitamine C pourrait vous éviter une crise cardiaque ou prolonger la vie d’un individu atteint de cancer ? Vous y croiriez moins ? Et pourtant ces deux points proviennent d’une même branche de la médecine, la médecine orthomoléculaire. En effet, c’est Pauling, qui en 1970 publie le livre : Vitamine C et la grippe commune, qui a permis de promouvoir l’idée selon laquelle la vitamine C permet de lutter contre la grippe.

La thérapie orthomoléculaire – Un domaine d’étude internationale

La recherche scientifique a depuis longtemps dépassé les domaines classiques que sont l’utilisation de la vitamine C pour ses bienfaits sur le système immunitaire. Des nombreuses publications scientifiques internationales se concentrent sur les nombreuses utilisations potentielles de différents micronutriments en relation avec la santé. De telles études révèlent que les micronutriments jouent un rôle significatif dans la préservation active de la santé et dans la thérapie nutritionnelle.

Une récente étude de l'Université de Boston a ainsi constaté que les patients atteint de maladie coronarienne, a qui il avait été donné 2 grammes de vitamine C par jour (environ 30 fois la dose journalière recommandée), avaient des artères plus saines à la fin de l'étude.

Vitamine C

Les fondements de la thérapie de nutrition optimale

Comme le rappel Oscar Helm sur son site www.sagessesante.fr, la médecine orthomoléculaire met en doute deux suppositions médicales classiques : qu'une alimentation équilibrée fournit tous les nutriments dont l’organisme a besoin ; et que nous avons généralement tous besoin de la même quantité de nutriments, comme caractérisé par le système AJR (apports journaliers recommandés). Ces suppositions ne prennent pas en compte que la valeur nutritionnelle des aliments que nous consommons aujourd’hui n’est pas aussi élevée qu’il l’était par le passé.

Les aliments sont souvent cultivés sur des sols ne possédant plus de minéraux, à l'aide des produits chimiques, et sont ensuite raffinés ou traités, ce qui leur quitte toute valeur nutritive. Nos besoins nutritifs varient aussi au cours de la vie, en fonction du niveau d'activité et des prédispositions génétiques, par exemple.

Le but de la médecine orthomoléculaire est donc de fournir au corps les substances nutritives optimales grâce à un régime alimentaire entier, ne contenant pas de malbouffes, sucre, additifs ou allergènes. Quand cela est nécessaire, les nutriments de l’alimentation peuvent être complétés par des comprimés ou des injections visant à atténuer les symptômes, soigner ou prévenir les manques.

Que sont les micronutriments ?

Les micronutriments sont connus du grand public comme les substances vitales. Ce groupe inclut les vitamines et les minéraux (dont les oligoéléments). La médecine orthomoléculaire inclut également la consommation d’acides gras, d’acides aminés, de phytonutriments, de probiotiques et de prébiotiques. Presque tous les micronutriments sont consommés dans notre diète quotidienne. Cependant, la consommation de supplément alimentaire peut être indiquée dans des cas spécifiques afin de répondre au besoin de l’organisme de des substances vitales.

Prébiotiques et probiotiques bactéries

Plus on en consomme, mieux c’est ?

La médecine orthomoléculaire est basée sur la consommation ciblée de micronutriments pour répondre à un besoin accru résultant de maladies aiguës ou chroniques, par exemple l'arthrose, ou de certaines circonstances spécifiques comme la grossesse. Mais les micronutriments ne devraient pas être pris au hasard ou en pensant « plus on en prend, mieux c’est ».

Au contraire, tenant compte de conclusions dans la médecine nutritionnelle, des combinaisons spécifiques, adaptées à chaque individu en fonction de ses besoins ou condition médicale, devraient être consommées. C'est-à-dire que la combinaison correcte de micronutriments et un dosage équilibré. "Ortho" signifie droit, en grecque, donc la médecine orthomoléculaire c’est « le dosage correct de la substance adéquate ».

Comment est-ce que cela peut m’aider ?

Cette approche nutritionnelle aide à rester en bonne santé, améliore la santé via un régime approprié et soigne ou prévient les maladies. La médecine orthomoléculaire a été utilisé de nombreuses fois, bien que de manière controversée, pour des conditions tant physiologiques que psychiatriques.

Prise dans sa définition la plus large, on peut dire que les personnes qui consomment quotidiennement un comprimé multivitamine afin de compléter leurs diètes pratiquent la médecine orthomoléculaire – ils essayent "de corriger" les déficiences nutritionnelles de la nourriture qu'ils mangent.

La véritable thérapie orthomoléculaire est une approche intense, spécifique et minutieuse des compléments alimentaires. Elle prend en compte les besoins nutritionnels individuels, en fonction de l'âge, du sexe, de l'activité, du stress et des éventuelles maladies. À cet égard, elle vise à appliquer des thérapies "sur mesure" qui, contrairement aux produits pharmaceutiques conventionnels, ciblent les causes sous-jacentes d’une maladie pour en stopper les symptômes et le développement d’autres problèmes. En effet, la médecine orthomoléculaire aide l’organisme à s’aider lui-même et corriger les déséquilibres.

Les micronutriments et les performances sportives

Notre corps a besoin de vitamines et de minéraux pour que tous ses organes et les processus digestifs et métaboliques puissent fonctionner correctement. Les micronutriments ont un effet combiné sur de nombreux processus métaboliques. La disponibilité d’un seul micronutriment peut influencer le fonctionnement ou la consommation d'un autre important composant. La combinaison des micronutriments est importante pour aider le système immunitaire et le métabolisme énergétique.

  1. Le magnésium et le calcium contribuent au maintien des fonctions normales du muscle.
  2. Le fer contribue à la formation normale de globules rouges et d'hémoglobine, ainsi qu’au transport de l’oxygène dans l'organisme.
  3. Les micronutriments antioxydants, comme la vitamine C mais aussi le sélénium et le zinc, sont nécessaires au système immunitaire.
  4. La vitamine C contribue au fonctionnement normal du système immunitaire durant et après un entraînement physique intensif.
  5. Certaines vitamines et minéraux sont importants afin de fournir de l’énergie. Les vitamines du complexe B, la vitamine C, mais aussi le calcium, le magnésium, le fer, le cuivre et l’iode contribuent au métabolisme énergétique.

Conclusion

En mangeant trop ou trop peu de protéines, lipides ou glucides (sur ce point, consultez : régimes pauvres en glucides), c'est-à-dire en ayant un régime non équilibré, cela provoque une altération du fonctionnement de l’organisme. Évitez donc les produits alimentaires raffinés, les additifs chimiques et toute nourriture que vous savez être mauvaise.

Apprenez ce que sont les nutriments et quels sont les symptômes qui indiquent un manque. Si vous prenez des suppléments, suivez le dosage recommandé. Pour des besoins plus importants, consultez un docteur orthomoléculaire qualifié.

Les thérapies orthomoléculaires ne se veulent pas une substitution aux traitement médicaux classiques mais une approche complémentaire, axée principalement sur la diététique qui a été largement ignorée par la médecine classique.

A propos de l'Auteur

Oscar Helm est un diététicien et coach minceur, diplômé en nutrition et suppléments orthomoléculaires.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation