Faut-il travailler les jambes ?

Muscler les jambes

« Bonjour, est-ce que je dois vraiment inclure les cuisses dans mon programme de musculation vu que je suis déjà musclé avec le foot ? Est-il vraiment nécessaire de travailler les jambes ? »

Cette question est souvent posée sur les forums de musculation par des débutants ayant déjà les membres inférieurs assez développés par la pratique d'autres sports comme le football, le cyclisme ou encore le rugby.

Deux cas sont possibles. Si vos membres inférieurs (cuisses, fessiers, arrières cuisses) sont trop développés par rapport à votre torse, vous pouvez vous permettre de favoriser le haut du corps. En revanche, si vous n'avez pas de déséquilibres particuliers, nous vous conseillons de travailler vos membres inférieurs autant que votre torse.

En effet, si vous voulez obtenir un développement harmonieux de votre physique vous devez travailler l'ensemble du corps et pas seulement un ou deux groupes musculaires.

Au delà des critères esthétiques, il faut savoir que les déséquilibres musculaires peuvent être sources de blessures à moyen et long terme. Le corps est une chaîne aussi résistante que le plus faible de ses maillons, il faut donc travailler tout le corps, le haut et le bas.

Comme principe de base, vous devez penser votre corps dans son ensemble : si vous travaillez un muscle, pensez également à renforcer son antagoniste (muscle opposé) pour éviter les déséquilibres et limiter les risques de blessures.
Par exemple, les débutants en musculation obnubilés par l'obtention de pectoraux plus développés s'acharnent sur les pompes ou le développé couché. Ils ne renforcent que la chaîne antérieure en rotation interne et oublient de travailler les muscles antagonistes de la chaîne postérieure (épaisseur du dos, arrières d'épaules, lombaires…)

Pour convaincre les plus récalcitrants au travail des cuisses et fessiers, il faut savoir que plus on travaille de muscles importants lors d'une même séance, plus cela déclenche une réponse anabolique. Une séance de musculation de biceps avec de beaucoup d'exercices et de nombreuses séries n'entraine pratiquement aucune réponse anabolique alors qu'une séance qui sollicite des gros groupes musculaires comme les cuisses, les fessiers ou même le dos stimulera grandement la croissance musculaire de tout le corps.

Par exemple, quand vous faites l'exercice de musculation de squat, vous ne travaillez pas uniquement vos cuisses et fessiers mais également l'ensemble du dos, des lombaires aux trapèzes en passant par les épaules et même les abdominaux. De plus l'apprentissage et la pratique de cet exercice de musculation vous permettra un placement correct de votre bassin ce qui sera utile pour d'autres exercices du torse et du dos notamment.

La bonne nouvelle si vous travaillez en salle de musculation, c'est que vous n'aurez pas à faire la queue au squat ou aux machines le jour des cuisses, elles sont en effet délaissées car le travail des membres inférieurs demande beaucoup d'efforts et d'énergie : "C'est la qu'on voit les hommes et les autres".

Pour finir, on entend souvent que travailler les cuisses n'est pas bon pour la souplesse, s'il est vrai que la musculation à tendance à raccourcir les muscles et les rendre plus raides, la pratique régulière des étirements notamment du stretching permet de conserver et même d'améliorer grandement sa souplesse. On peut être très musclé et posséder une excellente souplesse, la preuve avec Flex Wheeler et son grand écart ainsi que Tom Platz qui possède des cuisses démesurées et une souplesse digne d'une danseuse de ballet.

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation