La marche nordique, vous connaissez ?

Marche nordique

Peu d'entre-vous doivent ignorer cette nouvelle discipline : la marche nordique. Mais si, vous devez bien voir de quoi je parle, cette marche qui se pratique avec des bâtons ! Oui, comme du ski, mais en marchant à pied. C'est une nouvelle discipline en plein essor qui s'est répandue à travers le monde. Impossible de ne pas croiser quelques randonneurs qui ne soient pas munis de bâton que vous vous promeniez en plaine, en montagne ou en forêt. La raison d'un tel engouement ? La marche nordique est un sport accessible à tout public et qui favorise une meilleure santé.

La marche nordique : les origines

Au départ, la marche nordique était pratiquée par les athlètes de ski de fond qui cherchaient à s’entraîner hors des pistes en retrouvant des sensations un peu similaires au niveau des bras. Ils se sont donc équipés des mêmes bâtons et poussaient fortement dessus pendant la marche afin de renforcer leur musculature. Mais, ce n'est qu'à partir de 2007 que la marche nordique a été adoptée par un public plus large grâce à une réputation de sport accessible par tous et bénéfique pour la santé.

Le concept de la marche nordique

La marche nordique est indissociable de l'utilisation des bâtons. Ceux-ci jouent un rôle primordial dans le mouvement de la marche rapide. Grâce à eux, les bras peuvent propulser le corps en avant en plantant la pointe des bâtons dans le sol. Cela crée une répartition différente de l'effort. Là où la marche classique concentre la poussée sur les jambes, la marche nordique utilise aussi bien le bas que le haut du corps. Cela permet d'aller à une allure plus soutenue tout en tonifiant l'ensemble du corps.

Il faut avouer que les premières séances ne sont pas faciles à gérer avec les bâtons ! Mais ces derniers deviennent vite un prolongement des bras qu'il faut balancer d'avant en arrière de façon naturelle, sans crispations.

Comment se passe une séance ?

Généralement, une marche dure entre 1 et 2 heures. Un peu plus longtemps pour les plus sportifs. Pour bien pratiquer, il est nécessaire de suivre trois étapes fondamentales afin de ne pas se blesser et de bien progresser.

La première étape est bien sûr l'échauffement ! Comme dans tout sport, mieux vaut préparer le corps à l'effort si on ne veut pas augmenter les risques de blessures, de crampes et de points de côté. Il s'agira donc d'effectuer des mouvements pour échauffer l'ensemble des muscles mais aussi les articulations.

La deuxième étape, c'est la marche elle-même. Elle se pratique plus favorablement sur un chemin de terre plutôt que sur une route. Le parcours peut être varié. Les débutants préféreront les terrains plats alors que des personnes plus confirmées varieront entre montées et descentes afin de diversifier l'intensité de l'effort. Il est possible d'effectuer la marche nordique à un rythme régulier même si plusieurs phases d'accélération permettront d'améliorer les performances à long terme. Pour résumer : plus vous corsez l'affaire, plus vous progresserez.

La dernière phase, c'est le retour au calme grâce à quelques étirements. Ils sont censés améliorer la récupération et préserver votre souplesse.

Le point technique

La marche nordique demande une bonne coordination. Il ne suffit pas de se munir de bâtons et de faire n'importe quoi. Bras et jambes doivent se mouvoir de façon synchronisée. Si vous avancez le bras droit, la jambe gauche doit aussi avancer. Dans le même temps, le bâton dans la main droite doit se planter en retrait du pied gauche. Du côté de la main gauche, il s'agit alors de pousser sur le bâton pour se propulser, en allongeant le bras vers l'arrière. Enfin, la jambe droite s'avance, le pied se déroule sur le sol et pousse pour terminer le mouvement. Le haut du corps doit rester droit et légèrement en avant.

L'équipement de la marche nordique

Il s'agit tout d'abord du fameux bâton ! Il est composé de carbone et de fibre de verre, deux matériaux légers, flexibles et résistants. Un gantelet est attaché à la poignée. De cette façon, la main est protégée et le bâton ne s'échappe pas. Ce qui permet d'éviter la crispation autour de la poignée.

L'autre point d'équipement important, ce sont les chaussures de marche. Le mieux est de s'équiper de chaussures de randonnées ou de course. Évidemment, il faut également porter des vêtements adéquats, selon la météo et transporter une bouteille d'eau dans un sac à dos. Un en-cas peut aussi être nécessaire si la marche est longue.

Quels bienfaits attendre de cette pratique ?

La marche nordique est plutôt considérée comme une activité d'endurance. Elle permet d'améliorer la fonction cardiaque ainsi que le souffle. Elle stimule également les muscles du haut et du bas du corps ce qui permet de conserver un corps tonique. La sollicitation des articulations favorise aussi la prévention de l'ostéoporose.

Notez que la marche nordique, grâce à son allure rapide, mais qui n'atteint pas celui de la course, est une excellente chose pour brûler des calories provenant de la masse graisseuse contenue dans votre organisme. C'est donc une discipline utile dans le cadre d'un régime pour perdre du poids.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.