Faut-il vraiment manger des patates ?

Manger des patates

En France, comme dans de nombreux pays, la consommation de féculents est encouragée, et notamment celle de pommes de terre. Pour un sportif, cela va plus loin encore, car celui-ci est obligé d'ingurgiter une plus grande quantité de glucides qu'un sédentaire s'il veut disposer de suffisamment d'énergie. Cependant, les patates sont-elles vraiment un aliment intéressant pour apporter ces glucides ? Plusieurs études montrent qu'elles seraient plutôt dangereuses pour la santé et la ligne si vous les consommez trop souvent.

Perméabilité intestinale

Premièrement, et même si cela réclame encore des études plus approfondies, il faut savoir que les patates auraient la faculté d'augmenter la perméabilité des intestins. Or, cela pourrait augmenter les chances que des molécules plus grosses, qu'il n'est normalement permis, passent à travers les intestins. Cela pourrait alors provoquer des maladies auto-immunes, des allergies ou une sensibilité plus grande aux maladies.

Patates et diabète

En France, les autorités sanitaires ont plutôt tendance à inciter les gens à manger des pommes de terre car celles-ci sont une riche source de glucides et parce qu'elles contiennent des vitamines et minéraux. Cependant, ce ne sont pas des aliments si intéressants du point de vue des micro-nutriments et elles ont le désavantage de posséder un Index Glycémique élevé.

En effet, tout d'abord, il faut savoir que certains légumes comme le brocoli apportent beaucoup plus de vitamine C que la patate. De même, les haricots sont beaucoup plus riches en potassium que ne le sont ces féculents. Bref, encourager les gens à manger des patates pour leurs micro-nutriments n'est pas forcément pertinent, mieux vaut les encourager à manger des fruits et légumes.

Patates PNNS

Bizarrerie des recommandations du PNNS : Augmenter les pommes de terre et les céréales ! Avec un IG élevé, elles augmentent le risque de surpoids et d’obésité, et favorisent l'acidose.

Ensuite, la plupart des patates possèdent un Index Glycémique élevé une fois cuites. Les consommer revient, du point de vue glycémique, à consommer un soda bien sucré. En effet, l'amidon qu'elles contiennent en abondance est très bien assimilé par l'organisme. Les glucides traversent donc en masse les intestins et élèvent fortement la glycémie sanguine ce qui conduit à l'émission d'insuline par le pancréas pour réguler le taux de sucre sanguin.

Or, à long terme, il semble que ce genre d’événements augmentent les risques de développer une résistance à l'insuline, c'est-à-dire un diabète de type 2.

La consommation de patates pourrait donc conduire au diabète de type 2. C'est d'ailleurs ce que confirme une étude américaine publiée dans Diabetes Care. Menée sur près de 200.000 personnes, cette étude aboutit au résultat suivant : les candidats qui consommaient le plus de patates possédaient un risque de diabète de type 2 plus élevé. Chez ceux qui mangeaient des patates plus de 7 fois dans la semaine, ce risque augmentait de 33 %, par rapport aux personnes qui n'en mangeaient que rarement.

Patates et prise de poids

Encore aujourd'hui certains nutritionnistes recommandent de diminuer la part de graisses dans l'alimentation et de consommer des féculents en abondance. Cela permettrait de perdre du poids ou, du moins, de garder la ligne. Mais, aujourd'hui, on se rend compte qu'il serait bien plus profitable, pour la ligne et la santé, de diminuer la quantité de glucides plutôt que celle de lipides, dans l'alimentation.

Par exemple, dans une étude parue dans Annals of Internal Medicine en 2014, deux groupes de candidats ont suivi pendant un an un régime particulier. Pour l'un, c'était un régime pauvre en glucides, pour l'autre pauvre en lipides. Au bout des 12 mois, le premier groupe a perdu beaucoup plus de poids que le deuxième. Pourtant, l'apport calorique était le même.

Concernant les patates en particulier, dans une étude d'Harvard sur 120.000 personnes, dont l'observation a duré jusqu'à 20 ans, les candidats qui ont consommé plus de patates ont grossi de 600 g à 1,5 kilos tous les 4 ans. Ceux qui en ont mangé moins n'ont pas pris autant de poids.

En bref, la surconsommation de glucides, et donc de patates, conduirait plus facilement à la prise de poids.

Il est à noter, comme il est dit plus haut, que les patates ont un Index Glycémique élevé. Leur consommation provoque plus facilement le stockage des nutriments, et notamment des glucides sous forme de graisse. Ce genre de source de glucides est donc plus enclin à provoquer un stockage adipeux.

Patates et cancer

La patate en elle-même n'est peut-être pas responsable du développement de cancers, cependant, sa préparation sous forme de frites pourrait l'être. En effet, durant la friture, la patate subit la réaction de Maillard, ce processus chimique que l'on retrouve également au niveau des viandes grillées et qui leur donne leur goût si particulier.

Patates frites

Mais, bien que cette réaction donne aux aliments un goût agréable, elle produit aussi une substance chimique appelée acrylamide qui est cancérigène. Mieux vaudrait donc limiter la consommation d'aliments grillés ou frits.

Source : Lanutrition.fr ; MangerBouger.fr.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation