Comment lire une analyse de sang ?

Lire une analyse de sang ?

Lorsqu'on pratique un sport de façon sérieuse, il peut être recommandé de procéder à des analyses de sang pour faire un point régulier sur votre état de santé. Cela permet de détecter d'éventuelles carences en micro-nutriments ou la présence de pathologies. L’intérêt est aussi d'avoir un point de vue sur votre santé, en général, et de suivre son évolution au fil de votre pratique sportive. Le souci, c'est qu'une analyse de sang est compliquée à déchiffrer. C'est pourquoi, cet article devrait vous permettre d'y voir plus clair.

Les examens à prévoir

Une analyse de sang se compose rarement d'un seul examen biologique. Pour avoir un point de vue général, il faut en réaliser plusieurs. Voici ceux qui semblent les plus appropriés : NFS, bilan inflammatoire, bilan ferrique, bilan lipidique, bilan glycémique, bilan ionique, bilan enzymatique, bilan rénal, bilan hormonal, TSH.
Évidemment, cette liste n'est pas exhaustive et peut être complétée par d'autres examens.

NFS : Numération Formule Sanguine

Cet examen est souvent l'un des premiers conseillés puisqu'il mesure la quantité de certains éléments dans le sang comme les globules rouges et blancs.

Les Hématies

On les connaît sous le nom de globules rouges et ils sont chargés du transport de l'oxygène dans le sang, ils ont donc une importance capitale pour le sportif. Un chiffre trop faible peut réduire les performances de l'athlète.

L’Hémoglobine (Hb)

C'est la protéine des hématies qui permet le transport de l'oxygène. C'est aussi elle qui donne la couleur rouge au sang. Plus le chiffre est haut, plus le transport d'oxygène est bon. Néanmoins, l'effort sportif d'un entraînement ou d'une compétition peut réduire ce chiffre. En revanche, le fait de passer beaucoup de temps en altitude peut augmenter le taux d'hémoglobine car l'organisme s'adapte au manque d'oxygène. Cela peut aussi signaler l'utilisation d'EPO, un produit dopant. Dans ce cas, attention, car un taux d'hémoglobine vraiment trop haut rend le sang plus visqueux et augmente donc les risques d'accidents cardiovasculaires.

EPO cyclisme

Pour augmenter le taux d’hémoglobine, certains sportifs utilisent l'EPO – Lloyd Mondory

Hématocrite

Ce chiffre témoigne du volume de globules rouges dans la circulation sanguine. En principe, plus la valeur est haute, meilleure est l'oxygénation des tissus. L'effort sportif peut faire baisser cette valeur.

Volume Globulaire Moyen (V.G.M.)

C'est la mesure de la taille moyenne des globules rouges. Un chifffre trop bas peut signaler une carence en fer alors qu'un chiffre trop haut peut être un signe de carence en vitamine B12. Des globules rouges trop gros auront moins de facilité à se déplacer et transporteront moins bien l'oxygène.

Plaquettes

Ces éléments sont responsables de la coagulation et empêchent les hémoragies en bouchant les plaies. Un chiffre trop élevé peut signaler une infection ou une inflammation.

Leucocytes

Ce sont les globules blancs. Ils luttent contre les infections et autres agressions venues de l'extérieur. Une valeur trop haute peut être le signe d'une infection, à savoir qu'un effort long et intense peut également augmenter le chiffre. Une valeur trop basse signale une faiblesse immunitaire pouvant être causée par la prise de certains médicaments, mais aussi par des maladies comme le sida et la leucémie. L'organisme est alors plus sensible aux maladies.

Le Bilan inflammatoire

Vitesse de sédimentation (VS)

C'est la mesure du temps que mettent les éléments du sang pour se séparer du liquide dans lequel ils baignent et pour se déposer au fond du tube à essai utilisé pour l'examen. Cette valeur est un marqueur de l'état inflammatoire général.

Protéine C-Réactive (CRP)

C'est une protéine considérée comme un marqueur d'une inflammation aiguë. Cette valeur s'élève rapidement lorsqu’un processus inflammatoire est à l’œuvre.

Le Bilan ferrique

Fer sérique

C'est le fer présent dans le sérum et qui participe à la fabrication de l'hémoglobine et de la myoglobine. Une valeur trop basse peut être associée à de la fatigue.

Ferritine

C'est une protéine qui sert à stocker le fer dans l'organisme. Une carence peut entraîner une anémie et donc de la fatigue et une augmentation du rythme cardiaque. Autant dire que cela n'aide pas le sportif. Cette carence est courante chez les femmes de 15 à 55 ans en raison des menstruations. Cependant, une valeur trop élevée n'est pas non plus bon signe puisque la surcharge de fer dans l'organisme peut favoriser l'apparition de cancers.

Femme abdos

Être une femme augmente nettement le risque de carence en fer. Elles sont 6 fois plus souvent victimes de carence par rapport aux hommes, à cause des règles notamment…

Transferrine

C'est une autre protéine qui se lie au fer pour le transporter vers les organes. Cette valeur peut servir de marqueur pour une carence ou un excès de fer.

Le Bilan lipidique

HDL

C'est le "bon" cholestérol. Il est bénéfique et nettoie les artères. Il peut contrebalancer les effets du "mauvais" cholestérol. Une valeur favorable doit être assez élevée.

LDL

C'est le « mauvais » cholestérol qui aura tendance à encrasser les artères. Cette valeur ne doit pas être trop haute.

Triglycéride (TG)

Ce sont des graisses stockées pour fournir de l'énergie lors d'un effort. Une valeur trop élevée peut augmenter les risques d'accidents cardiovasculaires.

Le taux de HDL a tendance à augmenter grâce à la pratique d'une activité physique alors que le taux de TG diminue. Dans le cas du LDL, la relation est moins évidente.

Le Bilan glycémique

Glycémie

La glycémie représente le taux de glucose dans le sang. Cette valeur est mesurée à jeun car elle fluctue au cours de la journée, suivant les repas et les efforts que vous faites. Le glucose sert d'énergie à l'organisme. Si son taux est trop bas, cela signale une hypoglycémie et peut être le symptôme d'un dysfonctionnement. Un athlète qui fait des hypoglycémies peut voir ses performances dégringoler. A l'inverse, une glycémie trop haute peut signaler un diabète qu'il faut alors prendre en charge.

Le Bilan ionique

Sodium

Impliqué dans l'osmose sanguine et le fonctionnement neuromusculaire, il est important pour la performance. Son taux diminue lors d'un effort à cause de son évacuation par le biais de la sueur. La valeur de sodium est appelée Natrémie. Si elle est trop haute, cela peut entraîner une hypertension. Si elle est trop basse, cela peut provoquer une déshydratation et/ou une hypotension.

Potassium

C'est également un micronutriment impliqué dans l'osmose sanguine mais aussi dans la contraction cardiaque et l'influx nerveux. La valeur du taux de potassium est la kaliémie. Si elle est trop haute ou trop basse, cela peut provoquer un risque d'arrêt cardiaque.

Généralement, les patients présentent plutôt un taux trop haut en sodium et trop bas en potassium à cause de leur alimentation trop riche en sel et trop pauvre en végétaux. Il faut alors régler le problème en suivant une alimentation correcte. Un tel déséquilibre peut limiter la performance du sportif.

Bodybuilder sec

L’équilibre entre le potassium et le sodium est fondamental. Dans le bodybuilding, les diurétiques sont utilisés – pas sans risques – pour éliminer un maximum d'eau avant la compétition…

Chlore

Le Chlore participe à l'osmose sanguine. Une carence peut provoquer des crampes musculaires et de la fatigue.

Calcium

Son rôle est connue au niveau osseux ainsi que pour la contraction musculaire. Une carence peut donc augmenter les risques de fractures et de la faiblesse musculaire.

Phosphore

Il a son importance pour fixer le calcium mais aussi pour maintenir l'équilibre acido-basique et métaboliser l'ATP, la source prioritaire d'énergie pour les muscles. Une carence en phosphore peut donc avoir des conséquences négatives sur la performance sportive.

Magnésium

C'est un minéral qui fait défaut chez de nombreux sportifs. Pourtant, il possède un rôle dans de nombreuses réactions dans l'organisme comme la relaxation et la contraction musculaire, la transmission de l'influx nerveux, etc. La carence en magnésium peut donc diminuer les performances sportives.

Le Bilan enzymatique

Transaminases

C'est la mesure du taux de certaines enzymes à savoir les transaminases SGOT ou ASAT, les SGPT ou ALAT et les gamma-glutamyl transeptidases. Elles sont fabriquées par certains organes et par les muscles. Une valeur trop faible peut signaler une carence en vitamine B6. Les causes d’une valeur trop haute sont multiples. Elle peut être liée à un effort physique mais aussi à un traumastisme musculaire. On note également une augmentation en cas d'infarctus. La prise de pilule contraceptive peut avoir une influence sur le taux de transaminases.

Phosphatase alcaline

C'est une enzyme présente dans les cellules du rein, du foie, des os, du cerveau et des intestins. Une valeur trop haute peut signaler une affection hépatique ou osseuse.

Lactate Déshydrogénase (LDH)

C'est une enzyme qui joue un rôle d'importance dans le métabolisme glucidique. Une valeur trop basse est forcément mauvais signe pour la performance sportive. Un effort violent peut causer une augmentation de la valeur LDH.

Créatine Phosphokinase (CPK)

L’élévation du taux de cette enzyme peut signaler un traumatisme musculaire provoqué par un choc. Un entraînement intense peut aussi causer une augmentation.

Les valeurs enzymatiques peuvent renseigner sur un éventuel risque de blessure ou de surentraînement.

Le Bilan rénal

Acide urique

C'est un déchet qui résulte de la dégradation des purines contenues, par exemple, dans l'ATP qui sert d'énergie aux muscles ou dans certaines protéines. L'alimentation classique du sportif étant hyper-protéinée, elle augmente le taux d'acide urique. Une valeur trop élevée augmente les risques de blessures comme les tendinites et met en danger les articulations ainsi que les muscles. Cela peut également provoquer des calculs rénaux.

Urée

C'est un déchet du catabolisme des protéines. Son élévation peut provoquer des risques similaires à ceux de l'acide urique.

Créatinine

C'est le déchet de la dégradation de la créatine. Normalement, il est éliminé sans problème par les reins. Mais, si sa valeur est trop haute dans le sang, cela peut signaler une insuffisance rénale.

Homme musclé

Taux de créatinine trop élevé ? Attention, le sportif est un cas particulier ! Il est normal qu’un sportif qui s'entraîne dur et dont la masse musculaire est importante, présente un taux de créatinine plus élevé que la moyenne, tout en ayant une fonction rénale normale.

Clairance à la créatinine

C'est un examen complémentaire à celui de la créatinine du sang mais qui intervient sur l'urine. Si le taux est trop bas, cela peut signifier que la fonction rénale est insuffisante.

Le Bilan hormonal

Cortisol

C'est une hormone stéroïdienne qui est libérée lors d'un effort. Un taux trop important peut renseigner sur le stress subi par l'organisme lors d'une phase d'entraînement.

Testostérone

C'est également une hormone stéroïdienne importante pour la croissance musculaire. Elle est produite par les glandes surrénales et les testicules, ce qui explique sa présence plus importante chez l'homme. Un entraînement de musculation intense aura tendance à élever son taux, l’entraînement en endurance aura un effet inverse.

Hormone de croissance (GH)

Cette hormone a également son importance dans la croissance musculaire. Son taux peut augmenter avec des efforts intenses.

TSH

La TSH est une hormone qui stimule le fonctionnement de la thyroïde. Un taux trop haut peut signaler une activité trop faible de cet organe. À l'inverse, si le taux est trop bas, c'est que la thyroïde produit peut-être trop d'hormones.

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | forum musculation