Une lettre ouverte à Arnold, par Steve Reeves

Steve Reeves musculation

Steve Reeves (1926-2000) est largement considéré comme l'un des plus grands bodybuilders de tous les temps pour son physique symétrique et classique, et pour son dévouement et son amour pour le sport. Comme Arnold Schwarzenegger, Reeves est devenu une star majeure du cinéma après sa carrière de bodybuilding, mis en vedette dans Hercules et d'autres films d'action. Dans les années 90, Reeves était déjà préoccupé par la direction que prenait le bodybuilding et a écrit cette lettre à Arnold :

« Cher Arnold,

Comme tu le sais, le culturisme est en crise. Les concurrents se suicident en prenant des médicaments dont ils croient qu'ils ont besoin pour gagner des shows qui, finalement, ne comptent pour rien dans leur carrière ou leur vie.

Je sais que tu adores le sport du bodybuilding autant que moi, parce que tu as grandi à une époque où être un champion de bodybuilding signifiait quelque chose. Dans ton jeune esprit, cela a suscité des images héroïques et nobles de ce que pourrait et devrait être un homme. Je le sais parce que ce sont les mêmes images qui m'ont fait soulever un haltère et chercher à améliorer non seulement mon physique, mais aussi ma vie à travers la culture physique (vie saine et bodybuilding).

Le bodybuilding – Le bodybuilding réel – est ce que je viens de décrire. Il peut et a fait ses preuves dans la création de véritables hommes, par opposition à ce qu'il est maintenant devenu, un créateur d’hommes abusant de stéroïdes. Il peut et a ouvert des portes, en particulier à toi et à moi.

Nous avons tous les deux profité d'une carrière fructueuse dans le cinéma et gagné des sommes d'argent substantielles directement grâce aux bienfaits physiques de notre entraînement en musculation.

Steve Reeves

Bien avant Schwarzenegger, Steve Reeves fut le premier culturiste à percer au cinéma.
On disait de lui que ses proportions respectaient les canons de beauté de la Grèce antique…

Et c'est pourquoi je te demande maintenant de joindre ta voix à la mienne pour être entendus par les autorités gouvernementales en matière de musculation. Les stéroïdes et la consommation de drogues doivent cesser et cela ne s'arrêtera pas tant que nous tolérons leur utilisation en fermant les yeux.

Je suis hors-jeu depuis plus de 40 ans. J'ai tourné le dos à la musculation compétitive, parce que je ne pouvais pas supporter de la voir envahie par les drogués, les éditeurs et les promoteurs qui se foutent du bien-être du sport ou des athlètes qui y participent. Leur préoccupation réside dans la vente de suppléments nutritionnels frauduleux, d'équipements de qualité inférieure, de faux conseils d’entraînement et dans la vente de billets pour les événements de musculation.

Je voudrais faire appel au jeune en toi qui a d'abord été ravi par la véritable expérience de la musculation. Tu as mentionné que moi et, plus important encore pour toi, Reg Park, nous étions tes héros pendant que tu étais en Autriche. Reg Park était un grand champion, tout comme tu l’étais. Mais, où sont les grands modèles pour la jeunesse d'aujourd'hui ? Que vois-tu dans les « champions » d'aujourd'hui qui personnifient les attributs d'un champion ? Où est la grâce sous la pression ? Où est le don à la communauté ? Où est le champion actuel de bodybuilding que tu voudrais pour instruire tes enfants ?

Et ce n'est pas la faute des athlètes, ils essaient simplement d'atteindre et de maintenir un niveau artificiel de développement musculaire qui n'est pas naturel et qui ne dure pas. Mais, si le muscle que vous construisez ne reste avec vous que tant que vous vous faites des injections d'hormones synthétiques, à quoi cela sert-il ?

En tant que promoteur, avec ton ami de longue date, Jim Lorimer, de ce qui est généralement considéré comme le meilleur concours de bodybuilding existant, l'Arnold Schwarzenegger Classic, vous avez le pouvoir de donner l'exemple. Malgré ce que vous lisez dans les magazines Weider, votre spectacle est le roi, pas l'Olympia. Tu le sais, Jim Lorimer le sait, la plupart des concurrents le savent et, plus important encore, l'IFBB le sait.

Arnold Classic 2017.

La raison pour laquelle je sais que tu es toujours aussi enthousiaste que moi au sujet du bodybuilding est simple : tu aurais pu tourner le dos à tes racines dès que tu es devenu l'un des acteurs les mieux payés d'Hollywood, mais tu ne l'as pas fait. Après tout, tu as mérité le droit, après des années et des années d'entraînement, de marcher dans le soleil couchant avec tes sept trophées M. Olympia et de te retirer complètement du sport, tout en sachant que ton inspiration servira à alimenter les entraînements de plusieurs générations de nouveaux bodybuilders dans le monde entier. Au lieu de cela, tu as continué à soutenir, promouvoir et énoncer les avantages de la musculation pour tous. Les cyniques diront que tu ne l’as fait que pour en tirer profit, mais les sages le savent, un film te rapporte l’équivalent de 40 ans de promotions de ces concours, et pourtant tu continues à les promouvoir. Cela ne peut s'expliquer que par une chose : un véritable intérêt pour le sport. Je te salue pour cela, alors ne laisse pas ces fanatiques fouler aux pieds le sport dont tu as fait partie intégrante et que tu as contribué à soutenir toutes ces années. Ils ont profité de toi assez longtemps, maintenant c'est à toi de prendre le contrôle de l'avenir de ce sport.

Qu'est-ce que je suggère ? Simplement ceci : Insiste sur le fait que l'IFBB exige des tests de dépistage de drogues (et de vrais tests de drogues pour de vrais médicaments pour le bodybuilding, pas cette plaisanterie de "cocaïne" et "nubane") dans tous leurs shows. À tout le moins, tu peux insister pour que ton show soit testé. L'IFBB t’écoutera. Non seulement tu mets de l'argent substantiel dans leurs poches en frais de sanction, mais tu as aussi été sans conteste leur porte-parole le plus éloquent. À défaut, forme ta propre fédération qui aurait de nouveaux objectifs, de nouvelles normes esthétiques quantifiables, pas la recherche du plus gros physique ou du "plus bizarre" - mais du mieux proportionné, du plus inspirant et du plus sain. Malheureusement, je crois que ces organisations ont utilisé des bodybuilders à grand succès pour graisser les rouages de leur machine à sous et le bodybuilding, le sport que nous connaissons, s’est dirigé vers l’enfer.

Arnold ne veut plus de gros ventres, mais veut bien de bodybuilders toujours plus gros !
« Il faut que ça change », mais pas trop…

Voici ce que je suggère comme critères pour tous les futurs shows de bodybuilding. Tout d'abord, faisons un pré-jugement qui compte vraiment pour quelque chose de plus qu'une opportunité pour les juges de se réjouir d'un autre et de jouer le rôle de leader. Mettons en œuvre des normes physiques réelles et tangibles qui peuvent être jugées par une mesure objective. Pour cela, les juges auront besoin d'une mètre ruban, d'une balance de poids corporel et d'une calculatrice et c'est tout.

Et voici les règles que je propose qu'ils utilisent :

Taille (cm) - Poids optimal (Kg)

  • 165 cm - 72 kg
  • 167 cm - 76 kg
  • 170 cm - 77 kg
  • 172 cm - 79 kg
  • 175 cm - 82 kg
  • 177 cm - 84 kg
  • 180 cm - 86 kg
  • 183 cm - 91 kg
  • 185 cm - 95 kg
  • 188 cm - 100 kg
  • 190 cm - 104 kg
  • 195 cm - 109 kg
  • 198 cm - 113 kg

Les proportions et la symétrie sont les normes

Les chiffres ci-dessus sont calculés en tenant compte d'une personne de taille moyenne. Si vous avez des os lourds, vous pouvez ajouter 10 livres (4,5 kilos) aux calculs et, si vous avez des os légers, vous soustrayez 10 livres. Ce sont les chiffres que j’ai obtenu après avoir étudié les physiques de nombreux champions dans de nombreux sports.

Si une personne excède son poids idéal pour sa taille, elle est hors de proportion et, non seulement ne possède plus un physique proportionné symétriquement, mais ce physique ne fonctionne plus de manière optimale non plus. En outre, je crois que si l'accent mis sur le « volume pour le volume » est remplacé par l’accent mis sur la proportion et la symétrie, non seulement le corps aura l'air mieux, cela niera le besoin de stéroïdes anabolisants, d'injections d'hormones de croissance et d'autres médicaments plus lourds qui ne servent pas d’autre but que de construire du muscle. En fait, une personne qui se présente trop lourd sera pénalisée pour cela, car elle aura détruit son rapport hauteur/poids optimal.

Cependant, le rapport poids/taille ne serait pas le seul critère pour juger un physique. Puisque nous possédons également une structure osseuse qui est dans la plupart des cas proportionnelle à notre taille, j'ai développé une méthode pour prescrire les proportions optimales pour chaque individu en fonction de la taille, et de la taille des os, qui conduiront à une parfaite symétrie.

Rapports entre le muscle et l'os

  • Bras = 252% du poignet
  • Mollet = 192% de la cheville
  • Cou = 79% de la tête
  • Poitrine = 148% du bassin
  • Taille = 86% du bassin
  • Cuisses = 175% du genou

Tableau des proportions

Le tableau des proportions a été calculé pour les hommes, et ces pourcentages peuvent varier d'une personne à l'autre. Les recommandations de proportions ci-dessus sont calculées pour être des mesures maximales pour un corps bien développé, équilibré et symétrique.

Je crois que si ces critères de proportions étaient adoptés et mis en œuvre par les juges, les bodybuilders n'auraient bientôt plus aucune raison d'utiliser des stéroïdes et d'autres drogues, parce que leur quête de croissance actuelle détruirait leur symétrie.

Toute croissance musculaire doit être volontaire, c'est-à-dire qu’elle doit équilibrer ou corriger une déficience musculaire ou un manque de proportion. Si, par exemple, les mollets d'un concurrent sont trop petits pour ses bras, il saura immédiatement - en regardant le tableau - quand il a besoin d'amélioration. Il n'y aura plus de cris après le concours : « Que recherchent les juges? »

Un juge prend simplement les mesures de la taille et de la circonférence des membres, les compare avec le poids corporel et note le concurrent en conséquence - permettant au compétiteur de savoir instantanément s'il a amélioré son physique ou s’il a commis des erreurs dans son entraînement et son régime alimentaire. C’est une méthode d'arbitrage entièrement objective et quantifiable, et non subjective et confuse. Dans tous les cas, je te prie d’envisager ma contribution dans cette bataille pour ramener le bodybuilding (et les culturistes) dans le droit chemin.

Depuis une vingtaine d'années, l'image du physique masculin idéal a été et continue d'être déformée par des juges fous. Il n’y as pas que ça, car cela est perpétué par la majorité des magazines de musculation pour leurs propres gains financiers. Malheureusement, cela se fait avec peu ou pas de considération quant à la sensation que le volume qu’ils encouragent fait sur la personne non initiée.

Trop de volume ne fait pas une bonne impression et n’attire pas l'admiration et le respect pour le sport du bodybuilding.

Constatation : Le bodybuilding n'a plus la cote… Place aux Youtubers et Men's physique !

En repensant à ceux qui ont représentés le bodybuilding, je ne peux m'empêcher de penser qu'ils auraient pu mieux promouvoir et populariser la musculation si seulement ils n'avaient pas succombé aux magazines de musculation et à leur message : « PLUS C’EST GROS, MIEUX C’EST ET LE VOLUME EST BEAU ». En fin de compte, la majorité des blâmes pour cette folie devrait être placée sur les juges qui ont insisté sur le volume, sous le couvert de la proportion, et ont délaissé gravement la beauté absolue du corps humain qui est équilibrée et symétrique.

Je te le dis tout de suite : si les juges s’étaient concentrés davantage sur le jugement de la proportion et de la symétrie, plutôt que sur la définition musculaire et le volume, et qu’ils avaient jugé avec une uniformité de standards, les Schwarzeneggers, Olivas, Nubrets et d'autres de ce calibre auraient tout de même été de formidables stars. La grande différence est que d'autres n'auraient pas eu à passer autant d'années à consommer des substances pour la croissance, afin de gagner ce volume supplémentaire qui leur a permis de devenir des champions.

Arnold, travaillons ensemble pour remettre ce train déraillé sur les rails et ramener ce sport à la gloire et au prestige dont il jouissait jadis. Cela ne nous aidera pas personnellement, nous ne sommes plus en compétition, mais cela peut être bénéfique pour les milliers de bodybuilders encore en compétition, ceux qui arrivent tout juste et qui seront en compétition dans les années à venir.

Donnons-leur un sport qui a de l'intégrité et de l'honneur - et une méthode d'entraînement qui leur donnera non seulement des physiques formidables, mais leur fournira également une vie de santé, de vitalité et de tranquillité d'esprit.

Cordialement,

Steve Reeves

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation