Je veux ressembler à ce gars !

L’autre jour, à la salle de sport, j’étais tranquillement en train de bavarder avec un gars. D’un coup, il me sort son smartphone et me montre la vidéo d'un youtubeur, puis il me dit : « Je veux ressembler à ce gars. Je vais donc suivre le même entraînement que lui ».

Sa logique était : Mr « Fitness modèle » a passé de nombreuses années avant de comprendre ce qui marche et ce qui ne marche pas. Il a essuyé des échecs et fait des erreurs, que vous ne devez pas reproduire. Donc, si vous voulez lui ressembler, vous devriez faire ce qu’il fait.

Devez-vous appliquer la même méthode que ce gars ? Cela semble logique et pourtant, cela ne l'est pas nécessairement. Et ce, pour 2 raisons.

La première, c’est que vous ne savez pas depuis combien de temps votre modèle s’entraîne et quel type d’entraînement il a pratiqué au fil des ans. L’entraînement qu’il a suivi, pour devenir ce qu’il est aujourd’hui, a pu être radicalement différent de ce qu’il fait en ce moment.

Ne prenez donc pas au pied de la lettre tout ce qui peut être dit ou écrit sur la toile. D’ailleurs, si vous avez un peu de sens critique, vous vous apercevrez que ce genre d’article ne décrit que très rarement et avec précision le type d’exercices que le modèle en question pratique à la salle de sport. Dites-vous que votre gars a très bien pu frimer auprès du journaliste, juste pour impressionner le plus grand nombre. Ou que le journaliste, pour impressionner son rédacteur en chef, en a rajouté pour que l’entraînement paraisse différent et plus excitant.

Henry Cavill

"L'incroyable entraînement" d'Henry Cavill pour le rôle de Superman…

Qu’en est-il de sa génétique ? Telle est la question que vous devriez vous poser avant de suivre, tête baissée, le même entraînement que votre modèle.

Certaines personnes peuvent être favorisées génétiquement pour prendre du muscle. Ainsi, elles construiront du muscle plus rapidement que les autres. Et ce, même si tous suivent le même entraînement et le même plan alimentaire.

Vous ne pouvez donc pas prétendre copier l’entraînement de quelqu’un et espérer atteindre les mêmes résultats. Ça ne marche pas comme ça, malheureusement pour vous. Mais, tout vous laisse croire le contraire car très peu d’articles parlent de ces milliers de personnes qui ont suivi un programme, en particulier, sans obtenir les mêmes résultats.

En d’autres termes, vous entendrez plus souvent des histoires de réussite que d’échec. Cela vous donne alors une image déformée de l’efficacité d’un régime ou d’un programme d’entraînement.

L’instinct de survie, dans un contexte particulier, nous pousse à nous concentrer sur les gagnants. Pourquoi ? Tout simplement pour apprendre d’eux et être capable de reproduire les mêmes choses le moment venu. À l’inverse, on a tendance à rapidement oublier les perdants qui, pourtant, ont utilisé la même stratégie.

Des milliers d’athlètes pourraient s’entraîner comme Tony Parker. Mais, ce n’est pas pour autant qu’ils intégreraient la NBA. Le problème c'est que personne n’a jamais entendu parler de ces milliers d’athlètes qui n’ont jamais atteint le top niveau.

Lorenzo

« Tu t'entraines combien de fois par semaine ? Adepte d'une méthode ? »
« Je m'entraîne 5-6 fois par semaine. Oui, méthode de l'instinct ! »

Nous entendons seulement parler de ceux qui réussissent. Nous surévaluons alors les stratégies, les tactiques et les conseils des gagnants. Pourtant, nous oublions totalement le fait que ces mêmes stratégies, tactiques et conseils ne fonctionnent pas pour la majorité des gens.

Voici donc une partie des raisons qui me pousse à ne pas focaliser sur les résultats des autres mais à faire mes propres recherches, autant sur le plan de l’alimentation que sportivement. Ce n’est qu’en faisant comme ça que vous aurez une idée précise de ce qui a marché, ou non, dans votre programme d’entraînement ou dans votre régime. Car, ne l’oubliez pas, comme chacun est différent, ce qui fonctionne chez les uns n’est pas forcément vrai pour les autres.

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation