Interview : Julien Messon

Juien Messon athlète

Interview de Julien Messon, culturiste de niveau national et coach sportif.
Par Stephen pour Musculaction.com

Pour faire suite à nos interviews d'athlètes, j'ai le plaisir de partager avec vous l'interview de Julien Messon. Culturiste de niveau national, juge culturiste et coach sportif. Il vient notamment de participer au championnat de France 2015 de culturisme. Interview d’un athlète qui nous fait le plaisir de partager aujourd'hui, avec nous, son point de vue et son expérience sur la musculation et le sport dans sa globalité.

Q : Bonjour Julien, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour à tous ! Je m’appelle Julien Messon, né en 1981 à Lyon où je vis actuellement. Dans la vie professionnelle comme personnelle je suis passionné par le sport et surtout tout ce qui touche au monde du muscle. C’est pour partager cette passion que j’exerce la profession de coach sportif (à domicile, en salle et en web-coaching), métier dans lequel je m’épanouis depuis bientôt 4 ans.

Parallèlement à mon travail, je suis athlète et juge au sein de la fédération française de culturisme (FFHMFAC). Mon palmarès est un titre de vice-champion de France en catégorie culturiste -80kg FFHMFAC 2ème division en 2009. En 2010, j’ai fini 6ème de la finale France Elite 1ère division, toujours en catégorie -80kg.

Après un break de 5 ans, pour progresser physiquement et surtout me consacrer à mes activités professionnelles, je suis revenu à la compétition cette année. Après deux victoires en ¼ et ½ finale, j’ai obtenu la 4ème place en finale du championnat de France, toujours au sein de la FFHMFAC et en catégorie -80kg.

Le plateau était très relevé et mon physique parmi les plus secs et une belle ligne n'ont pas été suffisants pour monter sur les plus hautes marches. Je vais donc m’atteler à travailler sur la masse du haut du corps, ce qui représente mon point faible en compétition.

Julien Messon compétition

Julien Messon - Finale championnat de France FFHMFAC -80kg – Photo © Julien Chal

Q : Quand et comment es-tu venu à la musculation ?

J’ai toujours été un féru de sport, en loisir comme en compétition. J’ai ainsi pratiqué le football (pendant plus de 25 ans), le rugby, le cyclisme, le judo, le karaté, les raids aventures, le trail et j’en passe. Aussi à l’âge de 17 ans c’est tout naturellement que je me suis mis à la musculation afin d’étoffer mon physique de mince (pour ne pas dire maigre).

J’ai tout de suite pratiqué de manière intensive et constante en associant une alimentation adaptée et les progrès ont été assez rapides ce qui a sans doute entretenu ma motivation.

Lors de ma 1ère année d’entraînement à domicile j’ai ainsi réussi à prendre 9 kilos, passant d’un poids de corps de 62 kilos (pour 1m83, quand je dis que j’étais limite maigre !) à 71 kilos. Je me suis ensuite inscrit dans une salle près de chez moi et j’ai continué à progresser d’année en année, dévorant tous les livres, magasines et vidéos que je pouvais trouver. A l’époque, fin des années 90, le net n’était pas aussi présent et les informations beaucoup moins disponibles.

Mon plus gros regret est de ne pas avoir rencontré sur mon chemin des professeurs passionnés et impliqués car je pense avoir perdu du temps. Mais fort heureusement, j’ai tout de suite compris qu’un mouvement doit toujours être réalisé avec une exécution parfaite, et je n’ai jamais subi de grosses blessures dues à ma pratique de la musculation.

Q : Ta passion de la musculation a-t-elle des répercussions positives ou négatives ?

Que du positif ! Je vis ma passion tous les jours, je la partage et je n’envisage pas ma vie autrement.

J’ai toujours été bien dans ma peau, donc cela n’a rien changé. Par contre, le travail à faire sur soi, la recherche de connaissance (en entraînement, nutrition, physiologie etc…) toujours plus poussée, m’ont permis de m’épanouir en tant qu’individu. On peut dire que je me suis intellectualisé, et mon tempérament épicurien y trouve un terrain de jeu sans fin…

Ma passion me permet d’avancer un peu plus chaque jour ; l’entraînement et la nutrition sont les fondements de mon hygiène de vie.

La seule chose négative est que je me dis que je n’aurai jamais assez de temps en une seule vie pour tout voir, apprendre, tester (rire).

Julien Messon coach sportif

Q : Que penses-tu du bodybuilding actuel ?

Je distingue clairement le bodybuilding et le culturisme.

Pour moi le bodybuilding vise à un développement de l’apparence physique sans tenir compte du reste ; à l’inverse le culturisme vise à une harmonie entre l’esthétique, la forme physique et la santé.

Je trouve que le body pro est en train de changer. La tendance est aux physiques moins monstreux avec les nouvelles catégories Men’s physique, Model etc… ce qui permet d’attirer plus de pratiquants qui trouvent ainsi des models plus accessibles. Mais le body hardcore, niche parmi la niche, avec les monstres de masse perdurera car nous sommes tous attirés par le spectaculaire… l’homme est ainsi fait.

Et ce n’est pas sous prétexte du dopage qu’il faut cracher dessus. Pour moi, chez les pros, que tu sois en Bodybuilding, Men’s physique, Bikini ou n’importe quelle autre catégorie, le dopage est là comme dans tous les sports bien tristement… Après j’espère juste que les débutants se rendent compte que tous ces physiques restent aidés par la chimie… l’homme est ainsi fait bis (rire) ! Mais cela n’enlève rien à la motivation que procure la vue de ces physiques ou au travail qui se trouve derrière. A chacun de gérer sa vie comme il l’entend.

Tu as bien compris, je me considère comme un culturiste. Pour moi, il est inconcevable de se doper. Je trouve le chemin tout aussi important si ce n’est plus que le but.

Q : Quels sont tes exercices préférés ?

Je n’en ai pas. J’aime tous les mouvements car j’aime l’entraînement dans sa globalité. Une bonne machine apportera un plus par rapport à la barre en amplitude. Mais la barre apportera un plus pour le travail de force par rapport à la machine etc…

Par contre dans un souci d’intégrité physique il y a des exercices que je ne fais et ne fait jamais faire : développé nuque, tirage nuque, développé couché à la barre guidée, etc. Soit parce qu’ils ne sont pas physiologiques (mauvais angle de travail pour l’articulation, schéma corporel faussé), soit parce que le rapport bénéfice/risque est défavorable.

Q : Quel est ton programme type ?

5 séances de musculation par semaine et une séance cardio (si possible un sport collectif car j’aime trop ça).

Souvent en split routine, avec une alternance des cycles. Mais plus je deviens expérimenté, plus j’aime le travail en lourd et en force car c’est lui qui me donne le plus de résultats, alors que durant une petite dizaine d’années c’était tout le contraire. Comme j’aime à le dire à mes élèves, ce qui marche un temps ne marchera pas tout le temps.

Q : Et pour la nutrition ?

Pas de régime ni de contraintes. J’ai une hygiène alimentaire, ce qui veut dire que je n'ai jamais à me forcer pour manger comme je le fais. Je suis un culturiste pur et dur, 7-8 repas par jour, beaucoup d’aliments solides, un peu de compléments, le plus possible de bio mais toujours dans une logique de juste mesure.

Je ne suis ni paléo, ni sans gluten, ni carnivore ou végétarien. Mais un mix de tout ça dans un juste milieu. Et en nutrition comme en entraînement j’évolue au fur et à mesure de l’agrandissement de mes connaissances. Parfois en innovant, parfois en me rendant compte de mes erreurs et en corrigeant.

Q : Est-ce que tu prends des suppléments ?

Oui. Un bon isolat de whey cfm, un bon multivitamines-minéraux, de la vitamine C, un bon complexe pour les articulations (glucosamine, collagène), une bonne glutamine, de bons omégas-3. Une bonne créatine quand le volume d’entraînement est important.

J’insiste sur le BON car dans l’industrie des compléments, il y a vraiment de tout. La recherche du prix ou du goût ne peut amener à la qualité. Moi quand je prends un complément, c’est dans un but spécifique. Si je veux me faire plaisir je mange de la nourriture solide. Le complément doit m’amener le principe actif, rien de plus.

Q : Quels sont tes points forts et faibles ? Comment travailles-tu tes points faibles ?

Mes points forts sont clairement les cuisses. C’est naturel et elles réagissent bien aux entraînements. Mon principal point faible est mon volume général. Je suis un maigre très sec à la base, je dois lutter pour prendre chaque kilo. A l’inverse, je sèche facilement.

Julien Messon posing

Q : Quel est ton point de vu sur le dopage ?

Comme je te l’ai dit plus haut je suis contre.

Dès que l’on me le demande, j’exprime mon point de vue avec conviction. Mais je ne suis pas non plus dans une logique de lutte acharnée contre le dopage. Pour moi, chacun agit en son âme et conscience… et il est impossible de rentrer de force dans la conscience des personnes.

C’est à travers chacun de mes faits et gestes que je situe ma lutte contre le dopage. En montrant, par mon exemple, qu’une pratique saine du sport apporte tellement, que comparativement le dopage ne peut être que négatif.

Bien sûr, je rêverais d’un monde sans dopage. Mais je vis déjà ce rêve personnellement, alors je le partage au maximum. Pour moi il est plus important de fédérer autour d'une pratique saine que de s’acharner à pointer du doigt les dérives. Je laisse les dopés dans leur triste monde, et je garde mon cap et mes valeurs.

Q : Quels sont tes objectifs ?

Faire progresser mon physique encore et toujours. Avec plaisir avant tout, et aider les autres à en faire de même. Je suis un passionné et j’aime partager ma passion. Nous n’avons qu’une seule vie, alors profitons en pour nous épanouir dans ce que l’on aime.

Q : Quels conseils donnerais-tu aux débutants et aux avancés ?

Instruisez-vous au maximum, soyez ouverts à tout et à tout le monde car il y a toujours quelques choses à retenir de chaque lecture, rencontre… Prenez plaisir dans votre activité avant tout et vivez vos envies.

Q : Où peut-on te joindre ?

Via le formulaire de mon site internet de coaching : JMcoachingsportif.fr, ou directement par téléphone (voir sur mon site).

Je te remercie Stephen de me laisser m’exprimer ainsi sur ton site. Tu sais que je partage ton approche saine du sport et de la musculation, et c’est toujours avec grand plaisir que je partage ma passion.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.