Physiologie et musculation

Questions liées à l'entraînement et aux méthodes.

Modérateur : modération

Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Physiologie et musculation

Message par Shogun » 25 mars 2008, 21:32

Bonsoir.

Avec Stephenv nous "alimentons" la faq du site, sur des informations traitant de la partie physiologique et biochimique du muscle en lui même sous forme de questions/réponses. Je centralise le fruit de nos "travaux" ici même à fin que tout le monde en profite et pourquoi pas, apporte sa pierre à l'édifice. J'éditerais au fur et à mesure qu'on avancera dans les questions/réponses et les sujets de physio ou de bioch' qu'on aura traité.

Je travaillerais la mise en page, a fin d'avoir accès aux questions recherchées plus facilement. Pour l'instant je donne tout de manière un peu brute .

[Nota Bene : ce qui sera dit ici, ne sera pas de l'info tiré d'autres forums, ou de site de sources peu fiable. Mais entièrement de nos connaissances et pour ma part, cours à l'appui. Bien sûr, il est possible que nous nous appuyons sur des travaux scientifique trouver sur des sites de qualités (ce qui n'est pas encore le cas) ]
Glucose/Glycolyse, glycogène/glycogénolyse,insuline qu'est-ce que c'est et à quoi ça sert ?
:arrow: Le Glucose : Substance absorbée dans les nutriments, dont la dégradation (la destruction) entrainera une production d'énergie.
La glycolyse : métabolisme du glucose, c'est le phénomène de dégradation de ce glucose nécessaire à la production d'énergie.

Le Glycogène : structure de réserve de glucose. Le glycogène est en fait composé de plusieurs glucose liés les uns aux autres. C'est la principale source de glucose en absence d'apport par les aliments.
Le glycogène est présent dans le muscle et le foie, principalement.
La Glycogénolyse : phénomène de dégradation (destruction) du glycogène, pour aboutir à la production de glucose, qui sera dégradé à son tour.

Il y a aussi un phénomène dit de glucogénogénèse (i.e genèse : création, formation. Donc formation de glycogène) et de "néoglucogénèse" (formation de glucose, à partir du produit de sa propre dégradation).

Ainsi si l'on devait imager ces substances et métabolismes :

°le glucose : serait une brique.
°Le glycogène : serait un mur de plusieurs briques.
°La glycolyse : serait le fait de casser une brique en plusieurs morceaux
°la glycogènolyse : serait le fait de cassé le mur (on obtient a nouveau les briques)
°la néoglycogenèse : serait le fait de réparer les briques qu'on a casser (on obtient a nouveau les briques )
°La glycogénogenèse : serait le fait de réparer le mur qu'on a cassé.


L'insuline et son action sur le muscle : lorsque l'organisme détecte une concentration (seuil minimum) en glucose dans le sang, le pancréas endocrine (= qui sécrète des hormones à l'intérieur de l'organisme) sécrète de l'insuline.
On parle de "pic" d'insuline. L'insuline va avoir un effet de rétro contrôle négatif sur le glycogène (cf la définition) : elle va lui dire, par le biais d'autres enzymes, d'arrêter son cycle de dégradation. Il n'y aura donc plus de glucose "PRODUIT" par l'organisme.
Ainsi, il est nécessaire d'avoir un apport en glucose par le biais de nutriment, si l'on veut limiter au mieux la dégradation des réserves du muscles lors d'une prise de masse par exemple.
La glycolyse, comment ça marche ? Quelle est le rapport avec anaérobie/aérobie ?
:arrow: La glycolyse c'est le nom que l'on donne au métabolisme du glucose, sa dégradation, à fin d'en tirer de l'énergie sous forme d'ATP (molécule complexe composée de 2 liaisons très énergétique et nécessaire à toute cellule).

°Le processus de dégradation du glucose peut se résumer de la façon suivante :

(dégradation)
1 Glucose ––––––––––––-> 2 pyruvate (molécule issue de la première partie du métabolisme du glucose)
Cette étape est essentielle à la glycolyse, et est accompagnée d'une production modeste d'ATP (x4).

°Le glucose peut être dégradé selon deux voies métabolique distinctes :
1- En aérobiose (voie dites aérobique, c'est à dire en présence d'oxygène O2) Prélude à la dégradation complète du glucose en CO2 + H20
par le cycle de krebs (dans la matrice mitochondriale) et la chaine respiratoire de la mitochondrie (organite d'une cellule).

Ainsi nous aurons : Glucose ––-> pyruvate ––––––––––––––> CO2 + H20
(présence d'O2)


2-En anaérobiose (voie dites anaérobique, c'est à dire en absence d'O2) qui entraine une fermentation lactique dans la cellule (cytosol)

Ainsi nous aurons : Glucose ––––> pyruvate ––––––––––––-> Lactate
(absence d'O2)



°En revanche, le "simple processus" de glycolyse ne se fait pas spontanément, il consomme de l'énergie lui aussi.
En réalité la glycolyse demande à l'organise 2 énergies d'ATP. Ainsi la production finale de la glycolyse est de 2 ATP (4 ATP - 2 ATP).

Le pyruvate ainsi formé sera utilisé par la mitochondrie pour en tirer à son tour, de l'énergie sous forme d'ATP.

Bonjour, pouvez vous m'expliquer ce que sont les fibres musculaires ainsi que les filières énergétique ? J'en entends souvent parler s'en savoir la réelle influence sur mon entrainement.
:arrow: Les fibres musculaires sont les structures motrices du muscle, elles lui permettent les 3 modalités de contraction musculaire :
-contraction concentrique : le muscle se raccourcit
-contraction statique : la longueur du muscle ne change pas
-contraction excentrique : le muscle s'allonge.
Il faut ensuite distinguer deux type de fibres, sollicitées différemment en fonction de l'intensité et de la durée de l'exercice :
° La fibre glycolytique (ou fibre blanche, ou rapide) dont les principales caractéristiques sont : - une contraction rapide
- l'utilisation de la filière glycolytique
- Exercice intense et court
°La fibre oxydative (ou fibre rouge, ou lente) dont les principales caractéristiques sont : - une contraction lente
- l'utilisation de la filière oxydative
- Exercice modéré, de longue durée.

Enfin, les filières énergétique sont les systèmes de production d'ATP (énergie) et sont au nombre de 3 :
°La filière créatine phosphate (stock intracellulaire) : qui oxyde la créatine phosphate stockée pour produire de l'ATP.

°La filière glycolytique (anaérobie = absence d'O2) : qui dégrade le glucose (glucose-6-phosphate) en acide lactique (puis en lactate) pour produire de l'ATP.

°La filière oxydative (aérobie = présence d'O2) : qui dégrade le glucose (glucose-6-phosphate) cette fois ci en pyruvate puis en CO2 + H2O pour produire de l'ATP.

Ainsi, votre entrainement sera influencé par les facteurs intensité/durée des exercices, sollicitant une fibre musculaire type, s'engageant dans une filière énergétique correspondante. Il s'impose donc un choix stratégique des modalités des exercices à fin de travailler une fibre musculaire précise. Exemple : pour le coureur de fond dont la principale qualité est l'endurance, préfèrera des exercices d'intensité modérée et de longue durée tels que la nage, le vélo ou le rameur pour développer ses fibres lentes. Contrairement au sprinteur qui cherchera le développement de ses fibres rapides, par le biais d'exercices intenses et court à l'instar du squat sauté.
salut, un pote à ma salle m'a dit que pour la musculation en séries courtes mes muscles n'utilisaient pas d'oxygène pour travailler et que ça ne formait pas d'acide lactique, pourtant je croyais que c'etait l'accumulation d'acide lactique dans le muscle qui entraine brulure et l'arrêt de ma série. Je ne comprends plus, merci de m'éclairer.
:arrow: Il n'a pas tort :!: En fait, il faut différencier plusieurs étapes dans l'utilisation des filières énergétique du muscle durant l'effort.

°Au départ, le muscle utilise ses propres réserves en ATP lui permettant environ 1 à 2 minutes d'autonomie, puis utilise la filière créatine phosphate dont les cellules musculaire ont fait un stock pour produire à nouveau de l'ATP. Ces réserves seront utilisées sur une période relativement courte (de l'ordre de 4 à 8 minutes). On parle alors de source d'énergie en "anaérobie alactique" , signifiant que l'énergie (ATP) est produite en l'absence d'oxygène et sans production d'acide lactique, via la filière créatine phosphate.
°En parallèle (si l'effort continue), le muscle déclenche la glycogénolyse dont les produits (glucose) seront immédiatement oxydé (glycolyse) en acide lactique (puis lactate) par la filière glycolytique (anaérobie) pour produire de l'ATP. La source d'énergie est donc en "anaérobie lactique" c'est à dire avec production d'acide lactique. [ pour une durée de 5 à 15 minutes]
°Si l'effort continue encore, l'accélération cardiaque permettra un apport plus régulier en O2, la glycolyse se déroulera alors en aérobiose (en présence d'O2) pour produire de l'ATP. La source d'énergie est en "aérobie".
°Si l'effort n'est toujours pas terminé et lorsque l'oxygène arrivera en quantité suffisante, l'adrénaline (hormone sécrétée) activera la lipolyse (dégradation du tissu adipeux) et fournira des acides gras aux muscle jusqu'à la fin de l'effort.

Ainsi, le facteur temps jouera sur les substrats utilisés pour la production d'énergie via les sources d'anaérobie alactique, lactique et d'aérobie.
Dans le cas de la musculation en série courte, il n'y a donc pas de production d'acide lactique car le muscle se trouve en état d'anaérobie alactique (à supposer que l'intensité de l'exercice effectué en série courte permettrait de faire ce même exercice en série plus longue. Le facteur intensité est à ne pas négliger dans le cadre de la production lactique)


Bonjour, l'echec musculaire est-il nerveux ou due à l'accumulation d'acide lactique ?
:arrow: Il faut distinguer deux types d'échec musculaire :

-L'échec musculaire nous empêchant de soulever plus que notre répétition max (la fameuse "1RM" ) dans un exercice donné. Cette incapacité, ce manque de force, cet échec musculaire est en partie lié au système nerveux. En effet le cerveau ne recrute pas assez de fibres musculaires rapide pour permettre le mouvement et le message nerveux se fait beaucoup moins bien au niveau des fibres que nécessaire pour l'exécution du mouvement.
Nous pouvons donc parler ici d'échec musculaire nerveux, même si dans nos "esprits" c'est dû au manque de force. Le gain de force permettra un recrutement plus abondants en fibres, un message nerveux plus efficace et donc d'exécuter le mouvement qui posait problème. Nous revenons donc à la conclusion de base.

-Enfin l'échec musculaire nous empêchant d'exécuter une répétition en plus de celles déjà faites. Ici, sans nul doute, il s'agit d'une "simple" accumulation d'acide lactique.

Nota Bene : il n'y a pas de règle précise, rien n'indique à priori que la cause nerveuse, et la cause de l'acide lactique ne puissent arriver en même temps.
Dernière modification par Shogun le 26 mars 2008, 00:32, modifié 13 fois.
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 25 mars 2008, 21:35

Salut, aujourd'hui mon prof de sport nous à fait faire des étirements à la fin du cours et il nous a dit que c'était dans le but d'éviter les courbatures ou de les "enlever". Voilà le meilleur traitement aux courbatures alors ?
:arrow: Malheureusement, non. Soigner des courbatures par les étirements est une légende urbaine que seul les "anciens" prof de sport continuent de croire.
Les étirements provoquent de micro lésions dans le muscle lorsqu'il est étendu au delà de 8% de sa longueur normale (avant congestion). La courbature, elle, est dûe aux micro lésions provoquées par l'entrainement en plus des déchets résiduels. L'étirement n'arrange donc pas les choses, de plus lorsque le muscle est étiré, il y a un phénomène de vasoconstriction des vaisseaux sanguins empêchant à la fois une bonne évacuation des déchets mais en plus, une bonne arrivée d'eau (constituant essentiel du muscle).
Si le prof de sport fait faire des étirements, c'est surtout et avant quoique ce soit d'autres, pour permettre aux muscles sollicités de retrouver leur longueur initiale avant la congestion dûe à l'entrainement.


Bonjour, je compte perdre du poids tout en restant un minimum musclé. Doit-on bannir le sucre si l'on veut maigrir ?

:arrow: La réponse est non. Les glucides ( dans le langage courant, les sucres) ne sont en aucun cas à bannir pour plusieurs raisons :
- alimenter le cerveau : le glucose est sa seule source d'énergie dans la mesure ou les lipides sont des molécules trop "grosses" pour être utilisées par le cerveau.
- alimenter nos muscles : si vous ne voulez pas que le muscle puise dans la dernière source d'énergie qu'il lui reste (avant même de taper dans le tissu adipeux) à savoir les protéines, il lui faut un apport en glucose. Cet apport doit être relativement régulier lors d'un entrainement, afin de permettre au pancréas de sécrété l'insuline. Elle va empêcher que la glycogénolyse se déroule dans vos muscles. Donc il gardera ses réserves et ne puisera pas dans des ressources telles que les protéines.
Dernière modification par Shogun le 27 mars 2008, 22:09, modifié 1 fois.
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 25 mars 2008, 21:35

post de réservation.
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 25 mars 2008, 21:36

Post de réservation.



Vous pouvez poster. :wink:
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Avatar de l’utilisateur
-Antoine-
Messages : 19
Inscription : 24 nov. 2007, 19:02

Message par -Antoine- » 25 mars 2008, 22:34

Ca sent le topichyperintéressantquidoitdirectêtreenpostitça ! :lol:
Plus sérieusement, j'attends la suite avec impatience :D
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 25 mars 2008, 22:40

C'est prévu, Stephenv m'a demander de créer le topic qu'on mettrait en post-it. Apres suivant l'évolution de la chose je proposerais un sous forum de physiologie. Mais ca sera pas pour tout de suite, mais alors pas du tout ^^.

Le topic va être alimenter au fil de nos questions réponses avec stephenv. Par contre rien ne vous empeches de poser vos question et d'apporter vos info, connaissances, compléments d'info etc. Le topic est fait pour ;)
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Avatar de l’utilisateur
jadakiss77
Messages : 109
Inscription : 29 oct. 2005, 23:34
Localisation : Sous une grosse barre de fonte qui se plie sous le poid ^^

Message par jadakiss77 » 25 mars 2008, 23:30

Merci beaucoup pour ton travail ;).
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 26 mars 2008, 00:03

Merci jadakiss ;)

Ajout :arrow:
l'echec musculaire est-il nerveux ou due à l'accumulation d'acide lactique ?
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Avatar de l’utilisateur
Le_SuEd0is
Messages : 8
Inscription : 16 mai 2007, 17:18
Localisation : Nancy

Message par Le_SuEd0is » 26 mars 2008, 12:37

Moi je fais medecine et j'ai deja traite ce sujet donc celui qui veut me poser une question sur les glucides, je pense que je serais capable de lui repondre (c'est mon rayon meme si je ne suis qu'un debutant au niveau medecine)

PS : Precision ceci rentrerait plutot dans le cadre de la biochimie et non de la physiologie :wink:
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 26 mars 2008, 13:06

Moi aussi "j'étais" en médecine ;)

Au début du poste je parle bien de biochimie aussi. Mais j'ai mis en titre "physiologie" tout simplement parce qu'on va parler de tout ce qui est courbature, echec musculaire, stretching les filière énergétique etc. Même si on fait un petit virage sur les métabolismes. D'ailleurs je penses expliquer rapidement le métabolisme lipidique.

:arrow: à venir, des points sur les courbatures [même si le sujet est déjà traiter en post-it. C'est en vue d'alimenter la faq, et d'éviter a tout le monde d'être obliger de lire tout le topic pour se renseigner à ce niveau là]

PS : à moin qu'il y ai d'autres questions sur les glucides, je penses qu'on à fait le tour niveau info "intéressante" et accessible.

edit : d'ailleurs c'est beaucoup plus attirant "physiologie" que biochimie. Ca fait "old school" quand même ^^
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 27 mars 2008, 22:11

:arrow: Ajout : question sur l'étirement et les courbatures (post 2)
question sur le sucre et le régime (post 2)

demain j'essayerais de faire le tri + mise en page pour plus de lisibilité. Autres questions/réponses à venir.
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Avatar de l’utilisateur
SebG
Messages : 612
Inscription : 01 août 2006, 18:38
Localisation : DTC

Message par SebG » 31 mars 2008, 16:26

super intéressant,

merci pour ton travail :wink:
Maks
Messages : 9
Inscription : 11 mars 2007, 04:46
Localisation : Québec

Message par Maks » 02 avr. 2008, 16:03

Très intéressant, je crois que ça peut aider beaucoup de monde. Ça fait du bien de voire que certains s'y connaissent aussi d'un point de vue plus scientifique et physiologique. En plus, ça va aider les gens du forum a pouvoir donner des réponses plus éclairés.
Avatar de l’utilisateur
Max60
Messages : 33
Inscription : 02 sept. 2007, 20:17
Localisation : Canada, Québec

Message par Max60 » 02 avr. 2008, 22:56

Tres intéressant ce post ! En plus c'est tres clair pour quelqu'un qui n'est pas trop habituer avec les termes !
Mon Carnet fonte
Carnet Lafay

'' Abandonner n'est jamais une solution ! ''
''I have a dream...'' -Martin Luther King JR.
Avatar de l’utilisateur
mehdi13
Messages : 12
Inscription : 01 juin 2007, 22:41
Localisation : casblanca

Message par mehdi13 » 03 avr. 2008, 17:48

bon travail,bravo.j'ai une question qui est peu etre un peu idiote:est ce que c'est vrai qu'on utilise jamais la pleine capaciter de nos muscles,qu'ils sont bloquer a un certain pourcentage comme le cerveau?
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 03 avr. 2008, 18:06

Merci les gars ;) (je dois encore effectuer des mises à jour et répondre à d'autres questions dés que j'ai le temps.)

Mehdi : Comment répondre à cette question si mysterieuse ;) ?! Je vais devoir laisser cette question en suspend tout simplement parce que je n'en sais strictement rien !
Par contre je vais peut être te tenir en haleine avec cette histoire connue : "une femme qui à un accident de voiture (voiture retournée) parvient à sortir puis retourner littéralement la voiture pour y sortir son enfant" (enfin l'histoire c'est à peu près ça) L'explication serait en partie dûe à l'effet de l'adrénaline et "l'instinct" maternelle.

Mythe ? Réalité ? à toi de juger (sachant tout de même que la dites femme n'est pas inscrite sur musculaction.com :roll: )
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Invité

Message par Invité » 03 avr. 2008, 18:19

très intéressant tout ça, merci pour le travail que tu fournis ! ;)
Avatar de l’utilisateur
mehdi13
Messages : 12
Inscription : 01 juin 2007, 22:41
Localisation : casblanca

Message par mehdi13 » 03 avr. 2008, 19:38

merci :P la femme etait peu etre russe lol
dridri
Messages : 39
Inscription : 01 mars 2007, 19:03

Message par dridri » 03 avr. 2008, 21:31

oé super post :wink:

si je peux me permettre j'adore la bioch ^^

glycogène ––––––––––––––––––––-> glucose ––––––––-> pyruvate
glycogénolyse (hypoglycémie) glycolyse(hyperglycémie)
favorisé par glucagon et adrénaline insuline


pyruvate-––––––––––––––->glucose ––––––––––––––––––––––->glycogène
neoglucogénèse (hypoglycémie) glycogénogénèse (hyperglycémie) glucagon et adrénaline insuline
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 03 avr. 2008, 22:38

Merci de t'investire Dridri, mais c'est déjà marqué même si le schéma n'apparaît pas tel quel. Par contre quand tu dis "favorise" je ne suis pas torp d'accord sur toutes les hormones que tu as citées ;) (insuline pour glycogénolyse, glucagon pour glycogénogénese bof bof ;) )
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Avatar de l’utilisateur
Le_SuEd0is
Messages : 8
Inscription : 16 mai 2007, 17:18
Localisation : Nancy

Message par Le_SuEd0is » 04 avr. 2008, 11:52

C'est pas la peine de parler de ca. Les hormones apres ca va etre trop compliqué et devenir ininteressant, il faut que ca rest comprehensible pour un non puriste :wink: Oui la pyruvate est retranscrit en glucose par la Pyruvate Carboxylase ––-> ca sert a rien de savoir ca par exemple ^^
Avatar de l’utilisateur
mehdi13
Messages : 12
Inscription : 01 juin 2007, 22:41
Localisation : casblanca

Message par mehdi13 » 04 avr. 2008, 16:22

je me sens tres bete a cotes de vous :lol:
Avatar de l’utilisateur
Tinio
Messages : 49
Inscription : 07 oct. 2007, 15:59

Message par Tinio » 04 avr. 2008, 16:45

Super, merci beaucoup pour ce post ! :D
Training Log Lafay

"C'est ma personnalité qui ressort" 4lex
©
max78
Messages : 10
Inscription : 28 janv. 2008, 18:37

Message par max78 » 08 avr. 2008, 20:16

Salut.
En suivant ton post, j'en ai conclu que pour maigrir tout en continuant a gagner du muscle, il fallait :

-produire un effort peu intense sur une longue durée, pour permettre au muscle de bouffer dans le tissu adipeux ( après 15-20 minutes d'entrainement , ca débute ).
-palier au manque de protéines ( entre autres) en post-entrainement en fournissant au muscle une belle quantité de bouffe ( si possible avec plein de prots ).

Mais alors, je me pose deux questions:
-le corps n'aura-t-il pas tendance a vouloir stocker pour " contrer " cette dépense de graisse ?
-Cette perte de graisse, il semblerait ( d'après ce que j'ai pu comprendre de tes écrits ) qu'elle provienne de la consommation du muscle. Mais alors, ne serait-elle pas plus ciblée dans les zones ou les muscles ont plus travaillé ?


PS : peux-tu nous parler de ce phénomène étrange qui veut que lorsqu'on entraine un muscle, les graisses ont tendance a être plus brulées a ce niveau par la suite ( beaucoup en parlent dans le cas de séries longues de 50 reps au niveau des abdos , etc ).
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 08 avr. 2008, 21:44

max78 a écrit :Salut.
En suivant ton post, j'en ai conclu que pour maigrir tout en continuant a gagner du muscle, il fallait :

-produire un effort peu intense sur une longue durée, pour permettre au muscle de bouffer dans le tissu adipeux ( après 15-20 minutes d'entrainement , ca débute ).
-palier au manque de protéines ( entre autres) en post-entrainement en fournissant au muscle une belle quantité de bouffe ( si possible avec plein de prots ).
salut :)
Des protéines mais aussi un apport glucidique ("normalement" avant l'effort pour les glucides ) si possible en tappant le moins possibles dans les lipides si tu veux faire une prises de masse la plus "sèche possible".
max78 a écrit : Mais alors, je me pose deux questions:
-le corps n'aura-t-il pas tendance a vouloir stocker pour " contrer " cette dépense de graisse ?
Le glucose n'est "transformé" en lipide (qui sera stocké dans les tissu adipeux, donc de la graisse) uniquement si les apport sont bien trop supérieurs a la quantité d'énergie nécessaire à l'organisme à "l'instant t" (dans l'état métabolique dans lequel il se trouve ... catabolisme etc). Le glucose pourra aussi être ré-utiliser pour reformer le glycogène dans les muscles.
Les protéines n'étant pas stockées sous forme de graisses. Donc si il n'y a pas un apport "extravagant" dirons nous, en lipide il ne devrait y avoir aucun problème à ce niveau là.
Il n'en reste pas moins tres difficile de perdre de la graisse sans perdre de muscle, ne serait-ce qu'un minimum :?

L'effet que tu décrit dans ta question est possible lors d'un régime où l'on supprime beaucoup trop les apports nutritifs (ceux qui veulent perdre "vite" ne mangent plus mais dés qu'ils remangent c'est la cata :lol: )
max78 a écrit : Cette perte de graisse, il semblerait ( d'après ce que j'ai pu comprendre de tes écrits ) qu'elle provienne de la consommation du muscle. Mais alors, ne serait-elle pas plus ciblée dans les zones ou les muscles ont plus travaillé ?
Et non ce n'est pas comme ça malheureusement que ça fonctionne ... Je ne pourrait vraiment pas te dire pourquoi ni comment, mais on ne peut cibler la perte de graisse. En cours mon prof de bioch nous avait dit que les premières graisses perdues étaient les premières prises, sans nous donner plus de détails :( . Par contre j'ai lu pas mal de sujet sur le forum il me sembles qui confirmaient cette affirmation ;) .

Pour ton "P.S" : je ne vois vraiment pas puisque j'ai "connaissance" du phénomène presque inverse. Cependant j'ai entendu une théorie qui se basait sur la chaleur du muscle sollicité qui pourrait "bruler" les graisses et les endroit où il y a rétention d'eau. Mais c'est à prendre avec de très grosses pincettes
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Avatar de l’utilisateur
Le_SuEd0is
Messages : 8
Inscription : 16 mai 2007, 17:18
Localisation : Nancy

Message par Le_SuEd0is » 09 avr. 2008, 12:18

Shogun a écrit :Merci les gars ;) (je dois encore effectuer des mises à jour et répondre à d'autres questions dés que j'ai le temps.)

Mehdi : Comment répondre à cette question si mysterieuse ;) ?! Je vais devoir laisser cette question en suspend tout simplement parce que je n'en sais strictement rien !
Par contre je vais peut être te tenir en haleine avec cette histoire connue : "une femme qui à un accident de voiture (voiture retournée) parvient à sortir puis retourner littéralement la voiture pour y sortir son enfant" (enfin l'histoire c'est à peu près ça) L'explication serait en partie dûe à l'effet de l'adrénaline et "l'instinct" maternelle.

Mythe ? Réalité ? à toi de juger (sachant tout de même que la dites femme n'est pas inscrite sur musculaction.com :roll: )
Je sais pas si c'est une realite mais chaque Homme a un contingent nerveux vegetatif (et non controlé) et un contingent nerveux controlé. Ainsi on peut voir sa force découplé par l'intermediaire du stress qui active le reseau nerveux vegetatif sympathique (celui qui fait qu'on court plus vite quand on est poursuivi par un mechant :D ) mais ceux ci est incontrolé ! (par ex : pour cette femme ca peut etre l'instinct de protection) Ainsi lorsque tu fais ta musculaction, tu peux te servir que de ton contingent controlé (celui que tu utilise par contracté tes muscles de facon volontaire) et pas de ton systeme vegetatif !!! (a moins que tu sois ecrasé sous ta barre :roll: )
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 09 avr. 2008, 18:57

Le système nerveux végétatif, par définition n'est pas controlé ;) . Par contre certaines de nos actions/pensées peut avoir un rétrocontrôle "positif" ou "négatif" : ainsi en augmentant notre rythme de respiration on entraine une augmentation du rythme cardiaque. C'est un rétrocontrole sur les pulsations cardiaque mais on ne les controle pas directement ;) .
Si tu penses à quelques choses qui te fait peur (par exemple) l'hypophyse active les glandes endocrine responsable de la sécrétion d'adrénaline et de noradrénaline (entre autre) [systeme hypohyso-surrénal] entrainant suivant l'intensité : assèchement de la gorge, augmentation du rythme cardiaque, dilatation des pupilles et j'en passes :) .

Donc même si le stress nous "rend" plus fort c'est dû aux effets diverses et varié de l'adrénaline sur l'organisme. Cependant c'est relativement limité autrement nous pourrions être amené à croisé très souvent des Lou Ferrigno teint en vert avec des jean déchirés :lol:
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Avatar de l’utilisateur
Le_SuEd0is
Messages : 8
Inscription : 16 mai 2007, 17:18
Localisation : Nancy

Message par Le_SuEd0is » 09 avr. 2008, 19:18

Ba c'est ce que je vien de dire que le systeme nerveux vegetatif n'est pas controlé :? Mais je pense que si t'es ecrase sous ta barre de muscu tu pourras declenche une dose d'adrenaline pour décupler ta force non ?
max78
Messages : 10
Inscription : 28 janv. 2008, 18:37

Message par max78 » 09 avr. 2008, 19:32

pas sur, en tout cas c'est pas ce que l'expérience montre....
C'est peut-être du au fait qu'on ne stress pas véritablement quand on est sous la barre, au sens ou l'on sait qu'on soulève 10kg de moins, voire ce poids, que l'on est habitués a vivre cette expérience, mais normalement sans échec.

Au final, être écrasé sous sa barre, c'est presque attendu, normal, presque croisé des centaines de fois, enfin le corps n'a pas de quoi se sentir véritablement stressé.
Avatar de l’utilisateur
deed
Messages : 11
Inscription : 01 févr. 2008, 01:14
Localisation : France , yvelines

Message par deed » 09 avr. 2008, 19:35

Essaye :lol:
Mon carnet d'entrainement

Avec BEAUCOUP de PHOTOS... ;)

+ gros bras vs jean-greg , pour le 28 avril :P
Perdant 15 pompes a une main.
Shogun
Messages : 18
Inscription : 24 mars 2008, 11:07

Message par Shogun » 09 avr. 2008, 19:38

Autant pour moi Le suedois ... mais au lieu de lire INcontrolé j'ai lu controlé (n'empeche t'aurais pu dire pas controlé ou incontrolable parce qu'incontrolé ... :lol: )

Par contre Quand t'es coincé sous ta barre non tu ne verra pas ta force décuplé ... t'es pas en danger de mort. Donc je rejoins max ;)

On peut pas trop attendre le fameux "second souffle" du boxeur quand on est à l'echec.
Carnet d'entraînement

"Le pessimiste voit en chaque opportunité une difficulté, l'optimiste voit en chaque difficulté une opportunité"
Avatar de l’utilisateur
mehdi13
Messages : 12
Inscription : 01 juin 2007, 22:41
Localisation : casblanca

Message par mehdi13 » 09 avr. 2008, 20:13

ce second souffle c'est quand on recupere de l'endurence malgres les effort non ? comment ca ce fait qu'il vienne comme ca?
Avatar de l’utilisateur
Le_SuEd0is
Messages : 8
Inscription : 16 mai 2007, 17:18
Localisation : Nancy

Message par Le_SuEd0is » 09 avr. 2008, 20:23

Shogun a écrit :Autant pour moi Le suedois ... mais au lieu de lire INcontrolé j'ai lu controlé (n'empeche t'aurais pu dire pas controlé ou incontrolable parce qu'incontrolé ... :lol: )

Par contre Quand t'es coincé sous ta barre non tu ne verra pas ta force décuplé ... t'es pas en danger de mort. Donc je rejoins max ;)

On peut pas trop attendre le fameux "second souffle" du boxeur quand on est à l'echec.
Oui ba eh oh ! Je savais pas comment dire autrement que incontrolé ! (autonome sinon ^^) C'est vrai quayant fait l'experience plusieurs fois (merci le cadre guidé) j'ai pas reussi a avoir rellement plus de force quand jai failli me faire ecraser par la barre. Pourtant je pourrais rester ecrasé par celle ci xD Au secours! Quoi qu'une fois en ayant eu vraiment peur j'ai reussi a la relever et je sentais plus mes bras mais je pense pas qu'il y est de rapport (j'avais surement pas les muscles encore cramé)
max78
Messages : 10
Inscription : 28 janv. 2008, 18:37

Message par max78 » 09 avr. 2008, 20:26

d'après ce que shogun a pu dire sur ce genre de réactions, il me semble peu probable qu'un simple déficite musculaire ( en plus il te manque souvent très peu sur ta dernière rep) puisse être la cause de quoi que ce soit.
Le jour ou t'auras ton max a battre pour sortir tes deux jambes de sous une voiture, p'tetr :p
( une nouvelle méthode pour progresser ??? :lol: )
Avatar de l’utilisateur
Le_SuEd0is
Messages : 8
Inscription : 16 mai 2007, 17:18
Localisation : Nancy

Message par Le_SuEd0is » 09 avr. 2008, 20:31

max78 a écrit :d'après ce que shogun a pu dire sur ce genre de réactions, il me semble peu probable qu'un simple déficite musculaire ( en plus il te manque souvent très peu sur ta dernière rep) puisse être la cause de quoi que ce soit.
Le jour ou t'auras ton max a battre pour sortir tes deux jambes de sous une voiture, p'tetr :p
( une nouvelle méthode pour progresser ??? :lol: )
Oui surement mais si t'as une grande peur du style une barre de 70kg va venir t'ecraser (je pense pas que le thorax appreciera), vous croyez pas que le corps peut prendre ca comme un danger de mort et creer un max d'adrenaline ?

Je precise 70 kg pour moi c'est enorme vu que j'ai deja du mal a soulever 35 kg :D
Avatar de l’utilisateur
deed
Messages : 11
Inscription : 01 févr. 2008, 01:14
Localisation : France , yvelines

Message par deed » 10 avr. 2008, 23:04

Petit :lol: ( tres grand ) dossier a lire m je n ai pas vraiment tous lu , mais je suis certains que sa en parle :)
Mon carnet d'entrainement

Avec BEAUCOUP de PHOTOS... ;)

+ gros bras vs jean-greg , pour le 28 avril :P
Perdant 15 pompes a une main.
shinus
Messages : 44
Inscription : 08 mars 2008, 19:52
Localisation : Paris,

Message par shinus » 25 juil. 2008, 20:15

Moi j'ai une question mais je sais pas si ca a un rapport :)

Comment éviter le stockage de graisse car c'est le glucose qui entraine le stockage de graisse ?
Avatar de l’utilisateur
Max|muS
Messages : 13
Inscription : 05 avr. 2008, 23:33
Localisation : Nice

Message par Max|muS » 21 août 2008, 15:36

Tres tres interessant ce post !! Moi qui suis lafayen, je ne parcourais pas trop cette partie du forum, et je dis que c'est dommage!! :D

sinon pour repondre à ta question shinus, c'est dans le post page 2 :P
shogun a écrit :
Le glucose n'est "transformé" en lipide (qui sera stocké dans les tissu adipeux, donc de la graisse) uniquement si les apport sont bien trop supérieurs a la quantité d'énergie nécessaire à l'organisme à "l'instant t" (dans l'état métabolique dans lequel il se trouve ... catabolisme etc). Le glucose pourra aussi être ré-utiliser pour reformer le glycogène dans les muscles.
Les protéines n'étant pas stockées sous forme de graisses. Donc si il n'y a pas un apport "extravagant" dirons nous, en lipide il ne devrait y avoir aucun problème à ce niveau là.
Il n'en reste pas moins tres difficile de perdre de la graisse sans perdre de muscle, ne serait-ce qu'un minimum Confused

Enfin merci shogun pour ces informations =)
29a || 1m63 || 80 -> 69k ||
Lafayen niv 3 en boucle !
Carnet de nutrition

"La faiblesse de la force est de ne croire qu'à la force."
hippocrate28
Messages : 1
Inscription : 02 avr. 2010, 11:58

musculation

Message par hippocrate28 » 02 avr. 2010, 13:03

bonjour à tous !

cela fait quelques jours que je vois de nombreuses contradictions sur beaucoup de pages de musculations sur la physiologie, l'hypertrophie etc...

je vais tout vous expliquer !

le corps n'est pas une machine ! nous sommes des êtres humains avec un génome unique pour chacun d'entre nous !

nous n'avons pas tous le même métabolisme, le même catabolisme !
nous n'avons rien de commun si ce n'est les organes !

donc pour n'importe quel conseil en musculation n'écouter personne a part votre corps ! c'est lui votre coach !

en ce qui concerne le débat : hypertrophie, s'il faut porter lourd et faissant peu de répétitions ou léger avec beaucoup de répétitions la seule réponse exacte est : porter léger et faire des répétitions de 100 en 6 séries ou plus ou moins !

c'est scientifique et c'est logique !

lorsque l'on porte léger, le nombre de fibres musculaire est multiplié car le muscle doit fournir de l'effort sur le long terme donc qui dit augmentation du nombre de fibres musculaires dit augmentation du volume d'un muscle donc l'hypertrophie !

si vous voulez travailler la force faites des répétitions courtes avec beaucoup de poids ! la ce ne sera pas le nombre de fibres qui augmentera mais le volume des fibres elles seront plus grosses et cela fera qu'elles seront plus résistances donc plus puissantes donc augmentera votre force !

mais un conseil préventif pour tous ceux qui pratique la musculation : NE TRAVAILLEZ PAS AVEC PLUS DE 100 KG (en dévelopé couché par exemple) car a ce poids, "ce ne sont plus vos muscles qui travailles" mais vos tendons et vos articulations ! ce qui est vraiment dangereux !

car contrairement aux os, et aux muscles les articulations ne se régénérent pas car le cartilage qui les entoure et qui les empêchent de se frotter entre elles n'est ni innervé ni vascularisé donc non régénérable !

de plus, travaillez lentement ! pas d'explosivité ni de vitesse car cela fait mla travailler le muscle et abîme encore plus vos tendons et articulations !

et toujours aller à l'echec musculaire pour travailler au maximum le muscle ! vous pouvez également pré fatiguer le muscle que vous vouler travailler (exemple : faire des écartés latérales avant de passer au développer coucher pour les pectoraux). pré fatiguer un muscle permet d'utiliser au maximum les capacités du muscle !

mais beaucoup de repos (48h) doit êntrer en jeu car c'est au repos que le muscle se rétablit et se forge ! ce repos est nécessaire car la neurophysiologie joue un rôle très important dans la musculation ! au niveau du recrutement des fibres etc... c'est pour cela qu'il faut également prendre beaucoup de glucides simples pour les neurones car ils l'utilise directement !


n'oubliez pas que nous sommes des humains et non des machines !

préservez votre corps ! vivez heureux et longtemps !

de plus, ne prenez pas de compléments protéinés ou les pots de protéines ! car votre corps n'assimile même pas la moitié de la dose que vous prenez ! et le reste est métabolisé en triglycérides (graisses) et au fur et a mesure de votre vie vous grossiré de plus en plus à cause de cela ! la musculation est un sport de patience !

j'en profite pour vous prévenir que l'alcool (pour ceux qui boivent), détruit vos muscles petit a petit ainsi que votre système vasculaire ! et que le tabac aussi mais que le tabac lui envahi aussi vos poumons et lors des efforts musculaires vos muscles sont de moins en moins bien oxygénés ce qui met en chute libre les progrès de vos muscles !

en ce qui concerne la nutrition (la base pour tout developpement musculaire), il faut manger des protéines, et des glucides en grande quantité (viande blanche, oeufs, poisson...) mais mangez aussi des légumes et des fruits tout les jours pour éviter l'hypovitaminose et les carences en minéraux (nutriments essentiels au développement de vos muscles)

éviter surtout de manger de la viande rouge car la viande rouge est très mal digérée par l'appareil digestif et contient beaucoup d'acides gras saturés extrèmement mauvais pour la santé ! donc privilégié la viande blanche et le poisson comme le saumon qui est aussi riche en protéines q'un blanc de poulet et qui contient en plus des oméga 3 très bon pour le système cardio vasculaire.

pour les fruits privilégiés la banane, le kiwi ou lesfraises ! la banane étant le fruit le plus riche en potassium excellent pour le coeur et étant le fruit le plus calorique ! le kiwi car c'est le fruit le plus riche en vitamine C (comme les fraises) et en vitamine E car il est peu riche en graisse !

buvez en abondance de l'eau et des boissons sucrés pendant vos séances.

l'eau permettra d'eviter les crampes, de permettre l'hydratation et les glucides permettront de déclencher la sécrétion d'insuline par le pancréas pour que le glucose soit enmené directement dans les muscles sous forme de glycogène.

il faut savoir que les muscles sont égoistes car ce sont les seuls qui gardent le glucose pour eux et ne le donne pas en cas d'hypoglycémie !

le glycogène est la base du déveleppoment musculaire car sans glycogène pas d'énergie et qui dit pas d'énergie dit pas de dévellopement !

voila j'éspère avoir éclairci votre lanterne !

merci de votre écoute !
Eijit
Messages : 13
Inscription : 11 juin 2007, 00:07

Message par Eijit » 02 avr. 2010, 16:37

Hippocrate28, si c'est pour t'inscrire et poster directement cela, tu aurais dû le faire hier^^
donc pour n'importe quel conseil en musculation n'écouter personne a part votre corps ! c'est lui votre coach !
Ton post aurait pu s'arrêter là...

Juste pour te montrer que c'est facile de contredire les gens (avec une bonne dose de mauvaise foi):

-"porter léger et faire des répétitions de 100 en 6 séries ou plus ou moins !" ==> contradiction avec ta phrase précédente

-"le nombre de fibres musculaire est multiplié" L'hyperplasie n'a été à ce jour démontrée que chez la souris.

-"NE TRAVAILLEZ PAS AVEC PLUS DE 100 KG" ==> d'accord je vais me limiter à cela au Soulevé de Terre, par contre au curl biceps à 100 kg je peux?

-"pas d'explosivité ni de vitesse car cela fait la travailler le muscle" dépend du mouvement et de la charge, mais bon pour être explosif ya pas trente-six solutions...Cela dit il existe même des coussins à mettre sur le torse pour faire du Développé couché explosif, en faisant rebondir la barre sur le torse.Pas sûr que cela soit très récommandé mais les kayakistes le pratiquent.

-"de plus, ne prenez pas de compléments protéinés ou les pots de protéines ! car votre corps n'assimile même pas la moitié de la dose que vous prenez !" Oh!Et si on apprenait à doser?Merci du conseil!

-" la banane étant le fruit le plus riche en potassium excellent pour le coeur et étant le fruit le plus calorique !" C'est aussi l'aliment le plus souvent responsable de dialyses, mieux vaut savoir doser son apport en potassium que ses protéines je pense.

-"voila j'éspère avoir éclairci votre lanterne !" ==> Cf. reste du forum.On dirait vraiment que l'image du pratiquant de musculation est celle d'un ignorant conduisant son corps à la mort.

Voilà c'est pas vraiment méchant ni très juste, mais moi ca m'amuse et ca me fait bosser ma rhétorique pour mes cours de culture gé. Merci!
Mon carnet:
viewtopic.php?t=26860

"Je vous propose de manger plus pour gagner plus."

Olivier est l'Homme qui à brisé un de mes rêves, car il l'a rendu réalité...
Répondre