Femme muscle

Que pouvez-vous accomplir en tant que femme bodybuilder ? Il semble qu'il y ait deux courants de pensées à ce propos. L'avis du public en général, c'est qu'une femme qui touche à des haltères se réveille le lendemain avec le corps de Hulk au féminin. Ceux qui ont un peu plus de connaissances physiologiques de l'exercice physique savent que c'est un non-sens.

Un seul regard, dans n'importe quelle salle de sport, montre clairement que devenir vraiment massif est difficile, même pour les hommes.

La statistique selon laquelle les femmes possèdent environ 15 fois moins de testostérone que les hommes est souvent utilisée pour expliquer pourquoi les femmes ne peuvent pas développer beaucoup de muscles. Donc, les recommandations communes actuelles dans les salles de fitness sont que les femmes devraient s'entraîner comme les hommes, mais sans attendre les mêmes résultats.

Le potentiel musculaire naturel des femmes

Il y a du vrai dans tout ça, mais les causes ne sont pas celles que l'on croit. En vérité, les peuvent gagner autant de muscles que les hommes si elles suivent le même entraînement musculaire. En fait, les femmes gagnent autant de volume et quelques fois plus de force que les hommes. La seule différence c'est le point de départ. Les hommes commencent avec bien plus de masse musculaire et de force, mais l'augmentation relative du volume musculaire est la même entre hommes et femmes.

Les recherches sur le métabolisme des protéines arrivent à la même conclusion. Les femmes construisent tout autant de protéines musculaire après un entraînement ou un repas, que les hommes. En réalité, une étude a même montré qu'à masse musculaire équivalente, les femmes ont un meilleur taux de synthèse des protéines que les hommes.

Hulk femme muscle

Les femmes et les hommes dans le sport de haut niveau

Si vous pensez que tout cela n'est qu'un ramassis de théories provenant d'études faites sur les débutants, détrompez-vous. 85 % des sportives de haut niveau ont autant de muscles que les athlètes masculins de haut niveau. Les sports qui ont été étudiés incluent l'haltérophilie (soulevés Olympiques) et le powerlifting. Les 15 % restants peuvent être expliqués par 3 facteurs.

  1. Les femmes ont génétiquement un plus grand pourcentage de masse grasse. Les femmes ont environ 12 % de masse grasse pour réguler leurs hormones, contre environ 3 % pour les hommes.
  2. Les gens ont de plus basses attentes des femmes. La plupart des femmes, elles-mêmes, sous-estiment ce qu'elles peuvent accomplir physiquement comparées aux hommes. Dans une étude célèbre, le fait de dire aux gens qu'ils sont sous stéroïdes augmente leurs gains de force de 321 %. Ces participants étaient déjà des pratiquants avancés, soulevant 137 kilos au développé couché et au squat, avant de prendre ces faux stéroïdes. Le faux protocole d’administration était de 70 mg de Dianabol par semaine. Donner réellement ce dosage à des pratiquants avancés n'augmente leur force que de quelques pourcents. Alors, que pensez-vous qu'il arrive lorsque vous dites aux femmes qu'elles ont 15 fois moins de testostérone que les hommes ?
  3. Il y a plus d'hommes dans le sport. Alors à haut niveau, la sélection pour arriver au top est plus difficile. Les athlètes mâles de haut niveaux sont ce qui se fait physiquement de mieux sur la planète. Concernant les femmes, il existe sûrement de nombreuses femmes qui ont le potentiel pour dépasser les records mondiaux, mais nous ne le sauront jamais car elles n'ont pas essayé.

Et la testostérone dans tout ça ?

Au sein d'un même individu, plus de testostérone équivaut à plus de masse musculaire. Il y a peu de doutes à ce sujet. Entre les genres, cependant, cette relation s'affaiblit. Dans leur étude d'athlètes de haut niveau, Healy et al. ont conclu que « La différence de masse musculaire maigre est suffisante pour expliquer la différence de force et de performances aérobiques observée entre les sexes, sans avoir besoin de développer une hypothèse selon laquelle les performances sont déterminées par les taux de testostérone différents. »

Comment cela peut-il être ? La testostérone fonctionne différemment dans le corps des hommes et des femmes. Il semble que les facteurs de croissance, dont l'IGF-1 et l'hormone de croissance, prennent en charge le rôle que la testostérone possède chez les hommes. Comme les femmes possèdent autant d'IGF-1 que les hommes et qu’elles produisent environ 3 fois plus d'hormones de croissance que les hommes, cela peut expliquer en partie pourquoi avoir moins de testostérone ne limite par leur croissance musculaire. Pour rendre le sujet encore plus complexe, il faut savoir que les hormones sexuelles et les facteurs de croissance interagissent entre eux et que toutes ces hormones interagissent avec vos gènes.

Femme soulevé de terre

Pour faire court, dire que les femmes ont un potentiel de croissance musculaire plus faible parce qu'elles ont des taux de testostérone plus bas que les hommes, c'est une erreur grossière.

Les autres hormones sexuelles

Non seulement la testostérone n'est pas le grand sauveur, mais les œstrogènes ne sont pas de « méchantes hormones ». La plupart des gens, même les femmes, pensent que les œstrogènes sont des hormones démoniaques qui vous font gonfler et produisent de nombreux effets négatifs. Même si ces effets négatifs sont rarement décrits, tout le monde s'accorde pour dire qu'ils sont mauvais pour la composition corporelle. Ce qui est un complet non-sens. L'hormone œstrogène possède des effets positifs comme :

  • Un effet positif sur le stockage des graisses abdominales
  • Une amélioration de la réparation des muscles
  • Un effet anti-catabolique et de prévention de perte musculaire.
  • Un effet protecteur sur les articulations, les os et les tendons.
  • Un effet d'augmentation du métabolisme. Les œstrogènes ne vous rendent pas grosse !

Ce n'est pas du flan ! Il existe des centaines d'études qui démontrent les effets anaboliques des œstrogènes. Les œstrogènes sont également cruciaux pour la santé, mais c'est un autre sujet.

Pour faire court, la mauvaise réputation des œstrogènes n'est basée sur rien à part la fausse intuition que, comme la testostérone est anabolique, les œstrogènes doivent être cataboliques.

Pourquoi les femmes ne devraient pas s'entraîner comme les hommes !

Comme les femmes produisent bien plus d’œstrogènes que les hommes, cela leur donne de nombreux avantage sur les hommes dans la salle de sport. Les femmes ne se fatiguent pas autant que les hommes et elles récupèrent plus vite après une séance. Il y a évidemment de nombreuses autres différences entre les femmes et les hommes. Mais, le message important, c'est que les femmes et les hommes sont différents et qu'ils ne devraient pas s'entraîner ni manger de la même façon.

Fitgirl abdos

Pourquoi les femmes ne montrent pas tout leur potentiel

Les femmes ont le même potentiel musculaire relatif que les hommes. Elles possèdent même certains avantages sur eux. Alors pourquoi ne voyons-nous pas plus de femmes musclées ? Certaines raisons ont déjà été évoquées dans cet article :

  • Les femmes sont sous-représentées dans le sport et dans les salles d'entraînement. Même au niveau olympique, il y a peu de participantes. C'est le cas également dans les études scientifiques.
  • Même si les femmes vont à la salle de sport, la plupart d'entre elles passent leur temps sur le tapis de course ou à jouer avec de petits haltères.
  • Nous n'avons pas les mêmes attentes des femmes. Si un homme soulève beaucoup de poids, c'est un signe de dominance sociale. Si une femme fait la même chose, on la prend pour une personne bizarre, les gens s'inquiètent et les hommes sont piqués dans leur fierté.
  • Les femmes qui s'entraînent sérieusement le font comme le font les hommes, ce qui ne s'aligne pas sur leur force physiologique et ne permet pas de développer tout leur potentiel.

Conclusion

Il est temps d’arrêter de traiter les femmes comme des hommes de deuxième plan. Les femmes ont autant de potentiel de croissance musculaire que les hommes. Il ne tient qu'à elles de le réaliser. Et, si elles le font, elles doivent réaliser qu'elles ne sont pas des hommes et doivent s'entraîner par rapport à leurs propres forces.

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | forum musculation