Les aliments riches en vitamine K

Vitamine K

La vitamine K est une vitamine qui est soluble dans la graisse, on dit qu'elle est liposoluble. La lettre K, choisie pour la qualifier, provient du mot allemand Koagulation qui se réfère à l'action que produit cette vitamine sur la coagulation du sang. Mais, outre cette fonction coagulatrice, la vitamine K est aussi expériementée pour ses facultés à fixer le calcium sur la matrice protidique de l'os. Les scientifiques étudient son possible interêt dans le traitement de l'ostéoporose. Elle possède également un rôle dans de nombreux autres processus à l'intérieur de l'organisme.

Description de la vitamine K

On reconnait trois formes de cette vitamine. La première est la phytoménadione, aussi connue sous le nom de vitamine K1. Elle se retrouve principalement dans les légumes verts.
La deuxième est la ménaquinone, aussi appelée vitamine K2 qu'il n'est possible de retrouver que dans les produits alimentaires tels que les fromage ou le natto. En effet, c'est une vitamine produite par fermentation. D'ailleurs, elle est également fabriquée par les bacteries du côlon.
La troisième forme est particulière puisque synthétique. On la nomme ménadione ou vitamine K3. Créée par l'homme et utilisée pendant un temps, son usage est plus limité à l'heure actuelle puisqu'elle pourrait présenter un risque de toxicité pour le foie.

La vitamine K est sensible à l'oxygène de l'air et surtout à la lumière. Pour la préserver au mieux, il est préférable de stocker peu de temps les aliments riches en vitamine K, et toujours à l'abri de la lumière.

La carence en vitamine K

Les risques de carence sont généralement considérés comme plutôt rares pour un adulte. Ils ne surviendraient qu'en cas de maladie sérieuse touchant le foie ou les intestins. Dans ce type de situation, la carence est traitée grâce à un traitement car elle peut s'avérer dangereuse et empêcher la coagulation normale du sang.
A noter que les carences seraient beaucoup plus fréquentes chez les nourrissons et qu'elles sont traitée via une supplémentation.

Mais de nouvelles données pourraient bouleverser l'idée selon laquelle peu de personnes sont carencées. En effet, il a toujours été considéré que la carence était rare car la vitamine K pouvait être produite au niveau de l'intestin et absorbée par l'organisme. Mais cette affirmation est remise en cause par des observatons plus récentes. De nombreuses personnes ont d'ailleurs été testées et il s'est avéré qu'elles étaient en majorité carencées.

Une carence en vitamine K pourrait avoir comme conséquence l'accélération de l'ostéoporose. Les scientifiques ont aussi remarqué que, lorsqu'elle est consommée en trop faible quantité, les risques de fractures sont plus élevés. Ce manque de vitamine K pourrait aussi avoir des conséquences sur le système cardio-vasculaire.

Le rôle de la vitamine K

Le principale rôle tenu par cette vitamine dans l'organisme est sa participation au phénomène de coagulation. C'est cette caractéristique qui a été isolée en premier par les scientifiques. Cela est devenu évident après avoir observé des symptômes hémorragiques chez certains nouveaux-nés qui étaient en carence. Mais il fallu plus de 60 ans pour que la vitamine K soit de nouveau étudiée et pour qu'on lui découvre de nouvelles fonctions.

En effet, la vitamine K avait été restreinte à son action sur la coagulation mais elle intervient pourtant dans de nombreux processus métaboliques qui peuvent être vitaux. On retrouve, par exemple, cette vitamine au niveau du système cardio-vasculaire mais elle intervient aussi dans la fixation du calcium et maintient donc la bonne santé des os. Elle également impliquée dans la croissance et la réponse inflammatoire de l'organisme. Et la liste est encore longue.

Même si les carences sont considérées comme rares, les personnes qui profitent d'une alimentation riche en vitamine K possèdent globalement une meilleure santé osseuse et cardiovasculaire. Leur corps répond également de façon plus optimale aux inflammations. Au contraire, ceux qui ont une nutrition faible en vitamine K montrent des signes plus fréquents de caries dentaires, d'ostéoporose, de maladies inflammatoires, cardiovasculaires voire de cancers.

Tableau : Aliments riches en vitamine K.

L'utilisation thérapeutique de la vitamine K

La vitamine K1 est celle qui est la plus couramment utilisée dans la médication. Elle permet de traiter les carences qui surviennent chez les nouveaux-nés à cause de la difficulté qu'a cette vitamine pour passer la voie transplacentaire. Les mères enceintes peuvent également avoir recours à une supplémentation en vitamine K1 en cas de traitement spécifique. On l'utilise aussi pour lutter contre certains troubles hépatiques et comme antidote en cas de surdosage d'un anti-vitamine K.
Des études sont en cours pour déterminer l'interêt de la vitamine K pour traiter et prévenir l'ostéoporose. L'efficacité semble réelle mais les résultats des études s'opposent suivant la forme de vitamine K utilisée.

Vitamine K et musculation

La vitamine K ne possède pas d'application spécifique en musculation mais elle intervient dans des processus vitaux de l'organisme. Pour conserver une bonne santé, il est donc indispensable d'en consommer suffisamment. La dose recommandée pour un adulte est fixée à 120 microgrammes.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation