Les aliments riches en vitamine D

Vitamine D

La vitamine D est un micronutriment un peu spécial puisqu'elle est considérée à la fois comme une vitamine et à la fois comme une pro-hormone. Dans l'organisme, elle possède un rôle important en permettant le métabolisme du calcium. Mais en dehors de cette fonction essentielle, la vitamine D concentre les espoirs de nombreux scientifiques qui y voient un nutriment capable de guérir les plus grands maux de nos sociétés modernes.

Description de la vitamine D

La vitamine D est liposoluble et ne peut être assimilée qu'en présence de graisse, pendant la digestion. Mais elle peut, aussi bien, être synthétisée à l'intérieur de l'organisme sous l'effet des rayonnements UVB de la lumière. Le corps utilise alors un dérivé du cholestérol pour fabriquer la vitamine. Une partie de nos besoins est donc couverte par une exposition régulière et modérée de la peau au soleil.
Elle peut se retrouver sous deux formes. La forme D2, aussi appelée ergocalciférol, qui est présente dans les végétaux et la D3, aussi appelée cholécalciférol, qui est d'origine animale. C'est cette dernière que l'organisme humain sait synthétiser. C'est aussi celle qui est la plus efficace pour élever le taux sanguin de 25-hydroxyvitamine D, c'est-à-dire, la forme sous laquelle la vitamine D transite dans le sang pour être bio-disponible.

Cette vitamine est sensible à l'oxygène et à la lumière. Pour bien la protéger, il est conseillé de stocker peu de temps les aliments riches en vitamine D et toujours à l'abri de la lumière. De plus, il faut bien refermer les emballages, le cas échéant.

Le rôle de la vitamine D

La vitamine D joue deux rôles essentiels. D'une part, elle assure une minéralisation optimale des os, lors de la croissance mais aussi tout au long de la vie pour leur renouvellement.
D'autre part, elle module l’absorption intestinale du calcium et contribue à la stabilité du taux de calcium dans le sang et dans les tissus.
Mais ce n'est pas le seul intérêt de la vitamine D pour l'organisme. En effet, cette vitamine est l'objet de nombreuses expérimentations depuis les années 90. Certains chercheurs fondent de grands espoirs sur elle pour prévenir de nombreuses maladies.

Cancers

Il semble exister un lien entre les taux de vitamine D et le développement de cancers. En effet, certaines des études pointent vers un plus grand risque d'être atteint par une de ces maladies lorsque les taux de vitamine D de l'organisme sont trop bas. De plus, les personnes déjà atteintes auraient potentiellement plus de chance de survie en ayant des taux plus élevés de vitamine D.

Dépression

Le lien entre le manque de vitamine D et la dépression est encore flou pour les chercheurs mais ceux-ci considèrent généralement cette vitamine comme un neurostéroïde et s'accordent sur son importance probable dans le cerveau. La vitamine D pourrait, par exemple, favoriser la production de noradrénaline, de dopamine et de sérotonine. Une carence pourrait donc entraîner des troubles dépressifs chez les personnes touchées.

Troubles cognitifs

Tout comme pour la dépression, un déficit en vitamine D pourrait augmenter les risques de développer la maladie de Parkinson. En effet, cette vitamine aurait un effet protecteur sur les neurones et empêcherait que ceux-ci soient détruits.

Chutes et fractures

Le problème est surtout fréquent chez les personnes âgées. Les os se fragilisent et les fractures sont plus nombreuses. Or, une complémentation en vitamine D pourrait réduire les risques de fractures grâce à l'effet de cette vitamine sur la fixation du calcium. Mais c'est aussi vrai pour les chutes car les personnes âgées, ayant des taux de vitamine D trop bas, ont aussi plus de chance de tomber. Ceci à cause d'une perte d'équilibre et d'une faiblesse musculaire possiblement causées par un manque de vitamine D.

Système immunitaire

La vitamine D possède une influence sur la stimulation du système immunitaire. Un taux suffisant de cette vitamine dans le sang permettrait donc de renforcer l'immunité de l'organisme face aux maladies. La baisse des taux de vitamine D l'hiver serait d'ailleurs une des explications à la virulence de la grippe pendant cette saison.

Longévité

Lorsque l'on met bout à bout tous les bénéfices probables de la vitamine D, on s'aperçoit que les personnes en carence ont une mortalité plus importante. En effet, elles ont plus de risques de développer certaines maladies. C'est encore plus vrai pour les personnes âgées qui ont plus de risques de chuter. Cette vitamine a donc un fort impact sur la possibilité de vivre vieux et en bonne santé.

Vitamine D, le taux optimal

D’après les études scientifiques, une bonne partie de la population mondiale est en déficit de vitamine D. Ces personnes présentent des niveaux inférieurs à 50nmol/L alors que les études pointent vers un taux minimum de 75nmol/L afin d'éviter de développer des maladies chroniques. Le traitement de ces carences pourraient probablement réduire la mortalité de la population mondiale.

Tableau : Aliments riches en vitamine D.

Vitamine D et musculation

Quand on sait que cette vitamine revêt une grande importance dans la structure osseuse et qu'une carence peut avoir, comme conséquence, une faiblesse musculaire, il vaut mieux éviter d'être en déficit. Le meilleur moyen de ne pas manquer de vitamine D est de s'exposer au moins 15 minutes par jour au soleil. Or, lors de certaines périodes et à certains endroits, le soleil n'est pas assez présent. Il faut alors avoir recours à un complément.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation