Les aliments riches en phosphore

Phosphore aliments

Le phosphore est un minéral qui occupe la deuxième place dans la liste des minéraux les plus présents dans l'organisme d'un être humain. Le premier étant le calcium. Comme ce dernier, le phosphore est en quantité importante dans les os et dans la dentition. En fait, la majorité de ce minéral se trouve dans ces deux milieux du corps humain. Il joue donc un rôle prépondérant dans la formation et dans l'entretien des dents et du squelette.

C'est aussi un élément qui sert à maintenir le pH du sang en tamponnant son acidité et à produire des molécules d'ADN et d'ARN. On retrouve également ce minéral dans un nombre important d'autres processus dans l'organisme.

Description du phosphore

La découverte du phosphore remonte à l'an 1669 lorsqu'un scientifique, en quête de la transmutation des métaux, Hennig Brandt, isola cet élément dans de l'urine. Il obtint un matériau de couleur blanche qui luisait dans le noir et qui pouvait brûler en produisant une lumière aveuglante. Le phosphore fut ensuite découvert dans de la poudre d'os, matériaux qui sert encore à sa production aujourd'hui.
Mais avant de se retrouver dans l'urine ou les os, le phosphore est d'abord présent dans certains aliments que nous consommons. C'est le cas pour le poisson, le fromage, les fruits à coque et les céréales. Mais les aliments d'origine végétale ne contiennent qu'une forme peu disponible de phosphore, à savoir : l'acide phytique. L'absorption du minéral est donc difficile lorsqu'il provient de ce type de source.
Et avant même de se retrouver dans les végétaux, puis dans la viande des animaux que nous consommons, le phosphore se trouve dans les sols qui nourrissent les plantes. Or, les terres occupées par l'agriculture sont de plus en plus pauvres et donc enrichies avec des engrais au phosphore, lui-même extrait dans des gisements phosphatés. Cette source du minéral est malheureusement destinée à un épuisement mondial d'ici un siècle. Dans le pire des scenario, la pénurie de phosphore mènerait à une famine planétaire.

Carence et excès de phosphore

Le manque de phosphore est un cas rare qui n'intervient que dans des situations particulières. L'alcoolisme peut, par exemple, être un facteur de carence, mais aussi l'acidocétose diabétique, la malnutrition et un dysfonctionnement de l'absorption des nutriments. A savoir qu'une consommation excessive de calcium ou d'antiacides peut entraver l'assimilation du phosphore.
Un trop faible apport en phosphore peut provoquer une faiblesse musculaire ainsi que de la fatigue et une diminution de l'appétit et donc une perte de poids. Mais la carence peut aussi avoir un effet de déminéralisation sur les os qui peut conduire à des douleurs osseuses. Enfin, elle peut conduire à des symptômes neurologiques comme la confusion et des sensations de fourmillements.
L’excès de phosphore est possible et peut s'avérer toxique. Mais, dans le cas d'une alimentation normale, il n'intervient que dans les cas d'insuffisance rénale chronique au stade final ou les intoxications à la vitamine D qui sont très rares. Cependant, utilisé en complément ou sous forme de sels, des excès peuvent survenir, surtout si la consommation de calcium est réduite. Les symptômes d'un excès sont une diminution de l'assimilation du calcium ainsi qu'une calcification des tissus mous comme certains organes.

Le rôle du phosphore

Moins connu que le calcium, le phosphore est pourtant tout aussi important pour la structure osseuse et l'entretien des dents. En réalité, ces deux minéraux, ainsi que le magnésium, agissent de conserve pour construire les os et la dentition. C'est pourquoi on les retrouve à une telle concentration dans ces éléments.
De plus, il contribue au maintien de l’équilibre acido-basique en jouant un rôle de tampon. C'est-à-dire que sa présence dans le sang permet de maintenir le pH de celui-ci à un niveau constant.
Le phosphore participe aussi à la plupart des réactions biochimiques de l'organisme et notamment à la formation d'ATP (Adénosine Triphosphate) qui sert de premier carburant au corps humain. C'est donc un élément indispensable à la production d'énergie.
Enfin, c'est un constituant essentiel de divers composés biologiques (acides nucléiques de l'ADN, phospholipides des membranes cellulaires) et il est donc important pour la croissance et pour le fonctionnement de l'organisme en général.

Tableau : Aliments riches en Phosphore.

Le phosphore et la musculation

L'apport en phosphore est crucial pour tout individu mais il est encore plus important pour un sportif car il permet de conserver un équilibre acido-basique dans l'organisme. Cet équilibre est souvent perturbé chez un sportif à cause de son alimentation riche en protéine. Or le corps fonctionne moins bien lorsqu'il subit une trop grande acidité, ce qui peut entraver les performances mais aussi entraîner des conséquences néfastes sur la santé à long terme.
De plus, le phosphore est un des constituants de l'ATP, une énergie importante pour les efforts courts et puissants et il intervient aussi dans le métabolisme des nutriments.

C'est donc un minéral dont il ne faut pas manquer au risque de ne pas être dans les meilleures conditions sportives mais aussi de mettre en danger son organisme. Fort heureusement, les carences sont assez rares lorsque l'on mange correctement et de façon assez riche.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation