Les aliments riches en cuivre

Cuivre aliments

Le cuivre un oligo-élément présent au niveau de la croûte terrestre et qui est nécessaire pour le développement de la vie. Il possède un rôle crucial dans la fabrication de nombreuses enzymes dans l'organisme humain et participe à l'absorption du fer. Il est également impliqué dans les défenses immunitaires de l'organisme et la lutte contre les radicaux libres.

C'est donc un minéral très important pour le corps humain. Mais, heureusement, les carences sont rares puisque l'alimentation moderne en apporte une quantité suffisante.

Description du cuivre

Le cuivre est présent dans le sang mais aussi dans les tissus de l'organisme, au niveau du noyau des cellules, du cytoplasme et des mitochondries. On le retrouve à une concentration de 1,4 à 2,1 mg par kg dans le corps. Il n'est donc qu'à l'état de trace dans l'organisme, ce qui lui vaut l’appellation d'oligo-élément et pourtant, il possède un rôle vital.

Le cuivre est absorbé au niveau de l'intestin puis il transite dans le sang jusqu'au foie lié à de l'albumine et de la céruléoplasmine. Il va ensuite servir à la fabrication de nombreuses enzymes.

En France, les besoins journaliers en cuivre de l'être humain sont évalués à 2 milligrammes pour un adulte. Cette valeur peut varier suivant les agences sanitaires de chaque pays. Le cuivre se retrouve dans de nombreux aliments, du foie d'animaux aux crustacés, en passant par le chocolat et les légumineuses.

Depuis l'Antiquité, le cuivre est utilisé pour combattre les infections et les maladies. En effet, ce métal possède des propriétés antibactériennes. Actuellement, il est utilisé dans de nombreux produits comme les antiseptiques, mais aussi dans certains hôpitaux, où il recouvre les poignées de portes et autres éléments afin de réduire les risques d'infections nosocomiales.

Noix teneur cuivre

Carence et excès en cuivre

Les carences de cet élément sont très rares puisqu'il est facile d'en consommer à travers de nombreux aliments. Néanmoins, elles peuvent exister chez les enfants prématurés, qui viennent de naître et dans le cas d'une alimentation parentérale. Cette carence est facilement soignée par l'administration d'un supplément.

Comme le cuivre participe à l'assimilation du fer, sa carence peut donner lieu à une anémie. Les autres signes de la carence sont la leucopénie, qui est une diminution du nombre de globules blancs, et la neutropénie, qui est une réduction du taux de granulocytes neutrophiles. Chez l'enfant, la carence peut aussi provoquer de l’ostéoporose.

La consommation trop importante de zinc ou de fer peut réduire l'absorption du cuivre.

Les effets d'un excès de cuivre ont été peu étudiés, mais un apport trop élevé sur le long terme pourrait favoriser l'apparition de maladies neurodégénératives comme celle de Parkinson ou d'Alzheimer. Un apport massif peut également endommager le foie.

Les personnes touchées par la maladie de Wilson, une affection génétique rare, sont plus sensibles à l'accumulation du cuivre dans l'organisme.

Le rôle du cuivre

Dans l'organisme humain, le cuivre est l'un des constituants de nombreuses enzymes. Il sert également à métaboliser le fer, principalement lors de la fabrication de l'hémoglobine qui permet l'oxygénation des tissus. C'est aussi un élément qui possède un rôle dans la production du collagène, dans les processus de métabolisme énergétique et la lutte contre les radicaux libres. Ce dernier point s'explique par sa participation à la production de certaines enzymes anti-oxydantes. Mais, il est à noter que le cuivre peut aussi avoir une action pro-oxydante en présence d'oxygène ou de vitamine C.

Le cuivre possède un rôle essentiel dans les processus anti-inflammatoires de l'organisme mais aussi pour combattre les infections bactériennes. En effet, il stimule la production des cellules responsables de l'immunité. Il a aussi sa place dans le contrôle de la mémoire et du sommeil car il agit dans la communication neuronale.

Dans quels aliments trouve-t-on du cuivre ?

Voici quelques aliments riches en cuivre, en mg pour 100 g :

  • Foie : 14,6 mg
  • Huîtres : 4,45 mg
  • Chocolat noir : 3,2 mg
  • Pommes de Terre : 0,8 mg
  • Noix : 0,5 mg
  • Raisins : O,3 mg
  • Lentilles : 0,25 mg
  • Haricots secs : 0,2 mg
  • L'eau minérale est une source intéressante de cuivre.

Le cuivre et la musculation

Le cuivre n'a pas vraiment d’intérêt en tant que supplément pour un pratiquant de musculation. De plus, celui-ci en consomme suffisamment dans son alimentation. Il vaut même mieux faire attention à sa présence dans certains produits comme les complexes multi-vitaminés. En effet, le cuivre, comme le fer, serait un oxydant capable de catalyser la production de radicaux libres, surtout lorsqu'il est en présence de vitamine C.

Centrum vitamines et minéraux

Il est donc important d'essayer de se procurer un produit qui en contient peu, voire pas du tout.

Pour ce qui est de l'alimentation, il n'y a généralement aucun effort à faire pour consommer plus de cuivre. Cela n'a pas vraiment d’intérêt étant donné que les carences sont très rares et que les excès sont néfastes pour la santé.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation