Les 6 bienfaits santé du curcuma

Curcuma

Le curcuma, une épice connue en Inde depuis bien longtemps, fait actuellement fureur en Amérique du Nord. Cette épice jaune orangée est réputée pour ses bienfaits santé. Par exemple, elle réduirait les inflammations, augmenterait la circulation sanguine et préviendrait les risques de cancers. En ajouter quotidiennement dans votre alimentation n'est pas compliqué.

Issu d’une racine cultivée principalement en Inde, le curcuma contient un principe actif, la curcumine. Cette dernière est un anti-inflammatoire qui aide à combattre les radicaux libres et les toxines de l’organisme. Voici 6 bienfaits santé du curcuma dont vous pourriez profiter.

1 – Soulager les brûlures et les maux d’estomac

Une étude de 1989 a prouvé que des compléments alimentaires, fabriqués à partir de la plante de curcuma, étaient plus efficaces qu’un placebo dans le traitement des brûlures d’estomac et des indigestions. Cela s’expliquerait par les propriétés anti-inflammatoires de la plante indienne.

2 – Prévenir les crises cardiaques

La curcumine, en plus d’être le pigment du curcuma et donc à l’origine de sa couleur, regorge de bienfaits pour l’organisme, comme l’a démontré une étude de 2012. Celle-ci a étudié un avantage de la curcumine en particulier : sa capacité à prévenir les attaques cardiaques chez les patients disposant d’un by-pass.

Pour cela, 121 patients ayant subi une opération chirurgicale pour le placement d’un by-pass ont été suivis, entre 2009 et 2011. 2 groupes ont été constitués. Le premier devait prendre des gélules de curcuma 3 jours avant l’opération et 5 jours après. L’autre groupe, quant à lui, était sous placebo.

Gardés en observation après leur opération, ce sont ceux du groupe placebo qui ont fait le plus de crises cardiaques. 30 % contre seulement 13 % dans l’autre groupe, sous curcumine.

Curcuma

Les chercheurs ont donc conclu que la curcumine, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes, pouvait réduire de 65 % le risque de crises cardiaques chez les patients opérés d’un by-pass. Néanmoins, malgré ces résultats probants, la curcumine ne remplace pas les traitements médicamenteux traditionnels. Mais, c'est un plus.

3 – Retarder l’apparition du diabète

Une étude de 2012 a testé l’action de la curcumine chez des personnes souffrant de prédiabète. Durant 9 mois, un groupe de participants était sous curcumine et l’autre sous placebo. Un peu plus de 16 % des personnes du groupe placebo ont vu leur maladie évoluer. C’est-à-dire qu’à la fin de l’étude, ils étaient atteints d’un diabète de stade 2. Au contraire, dans l’autre groupe, sous curcumine, aucune personne n’a vu son prédiabète progresser. Encore une fois, les chercheurs relient ces résultats aux propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes du curcuma.

4 – Lutter contre le cancer

Alors que les études sur l’homme sont encore à un stade précoce, celles en laboratoire, menées sur des animaux, ont montré des effets prometteurs de la curcumine dans la lutte contre le cancer. Selon la société américaine du cancer, la curcumine interfère avec d’importantes voies moléculaires impliquées dans le développement, la croissance et la propagation du cancer. Cela explique que certaines tumeurs cancéreuses aient été détruites ou aient rétrécies sur les animaux-test. Une augmentation des effets de la chimiothérapie a également été observée.

5 – Protéger le cerveau

Un autre composant du curcuma, le ar-turmérone, aurait des effets protecteurs sur le cerveau. Dans une récente étude, des chercheurs ont trouvé que le ar-turmérone aidait à réparer les cellules souches du cerveau. Pour cela, ils ont examiné les effets du composant sur un type de cellules souches chez le rat. Ces cellules souches sont impliquées dans la guérison des maladies dites neurodégénératives comme Alzheimer et les accidents vasculaires cérébraux. Le composant pourrait potentiellement être utilisé, à l’avenir, dans le traitement de ces maladies, comme les résultats le suggèrent.

Une nouvelle étude, s’appuyant sur des recherches menées à plus grande échelle, conclut que la curcumine peut améliorer la mémoire chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

6 – Limiter les douleurs articulaires

Grâce à ses pouvoirs anti-inflammatoires, la curcumine est testée chez des personnes souffrant de douleurs articulaires ou d’arthrite. Pour l’instant, les résultats sont prometteurs. Les chercheurs ont prouvé qu’une supplémentation en extrait de curcuma fonctionne aussi bien que l’ibuprofène, chez des patients atteints d’arthrose du genou.

Quelques précautions

Avant de prendre du curcuma, quelques mesures s’imposent. Tout d’abord, il faut savoir que les compléments alimentaires ne sont pas contrôlés par les autorités de santé comme peuvent l’être les médicaments. La qualité des produits n’est donc pas certifiée et garantie.

De plus, certains compléments alimentaires, dont la curcumine, peuvent interagir avec d’autres médicaments. Prudence donc si vous êtes déjà sous traitement et plus particulièrement sous anticoagulant. Pourquoi ? Car le curcuma a les mêmes effets. Mieux vaut donc en parler à votre médecin avant de vous supplémenter en curcuma.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation