Tout savoir sur les crampes musculaires !

Crampes musculaires

Douloureuse, la crampe est un phénomène redoutable qui peut stopper net n'importe quel sportif et qui peut même être dangereux s'il survient en plein mouvement. Pourtant, tous les pratiquants ne se préoccupent pas de la question. Or, cela peut gravement nuire à leurs performances. Il est utile de connaître ce qui provoque une crampe de façon à pouvoir la prévenir ou, dans le pire des cas, la soulager, afin de pouvoir continuer son activité sportive.

Définition d'une crampe

La crampe se caractérise par une contracture involontaire et douloureuse d'un muscle. Cette contracture est temporaire mais, comme le phénomène intervient de façon brutale, elle est très handicapante. Si elle survient pendant un effort, elle peut tout simplement empêcher le pratiquant de continuer son activité. Heureusement, il existe quelques moyens simples pour s'en débarrasser. À noter qu'une crampe peut aussi survenir pendant le sommeil et même au repos, lors de la contraction d'un muscle.

Les crampes musculaires sont souvent confondues avec d'autres phénomènes comme les crampes dystoniques, typiques de la maladie de Parkinson ou les crises de tétanie. On ne doit pas non plus les confondre avec les contractures qui sont très proches des crampes mais dont la durée de contraction est bien plus élevée.

Les causes de la crampe

Ses causes sont multiples. En effet, les crampes peuvent être provoquées par la fatigue provenant d'une réduction des réserves énergétique et l'accumulation de déchets métaboliques à l'intérieur des muscles. Un état d'acidité dans ces mêmes muscles peut également favoriser l'apparition de la crampe.
Un manque de minéraux, comme le sodium, aura aussi pour effet d'augmenter l'apparition des crampes musculaires.

Fatigués, ou en manque de minéraux, les muscles ne peuvent plus faire leur travail correctement, ils sont hyper-excités et ne peuvent plus se relâcher de façon efficace. C'est là que la crampe peut survenir.
À noter que cet état de fatigue ou de carence peut être provoqué par la déshydratation. En effet, les cellules ont besoin d'une certaine quantité d'eau pour fonctionner à leur meilleur niveau. De plus, les minéraux dont le muscle a besoin sont éliminés par la sueur et, si le pratiquant ne ravitaille pas son corps avec ces minéraux, alors il favorise l'arrivée d'une crampe.
Le manque de sodium peut, par exemple, entraîner l'accumulation de calcium dans le muscle, ce qui provoque ensuite la crampe.

À savoir que certains muscles sont particulièrement touchés par les crampes. C'est le cas des muscles fléchisseurs.

Prévention des crampes

La première solution pour éviter les crampes, c'est déjà de maintenir l'hydratation optimale de votre organisme, et donc de boire de l'eau avant, pendant et après l'effort. De plus, vous devez fournir à vos muscles du carburant ce qui peut passer par la consommation de sucre pendant votre activité physique. Enfin, l'apport de sodium durant cette même activité est à envisager. Tout cela peut se réunir en une seule et même solution : la boisson de l'effort. Il suffit de mélanger ces trois ingrédients pour obtenir une boisson hydratante qui fournit l'énergie et les minéraux nécessaires.

Autre solution de prévention : les étirements. En pratiquant des séances de stretching régulièrement et de façon sérieuse, vous améliorez la circulation sanguine et la récupération du muscle.

Si cela ne suffit pas, vous pouvez envisager de porter des chaussettes de contention qui compriment les vaisseaux sanguins et améliorent encore la circulation au niveau des jambes.

Agir sur une crampe déjà installée

Si c'est trop tard, que la crampe est déjà là, vous pouvez agir immédiatement en pratiquant un étirement progressif sur le muscle touché et un massage. Maintenez l'étirement suffisamment longtemps pour que la crampe ne se déclenche plus lorsque vous aurez relâché la position. Pour éviter la récidive au cours du même effort, vous devez de nouveau étirer le muscle à chaque fois que vous le pouvez durant votre séance.

Évidemment, si la crampe provient d'un problème d'hydratation, un des meilleurs réflexe est de boire de l'eau pour compenser. Si vous avez une boisson de l'effort à portée de main, c'est encore mieux.

Mais, parfois, si la crampe est provoquée par la fatigue, mieux vaut s’arrêter. Cette crampe est alors un signe qui vous indique que votre corps a atteint sa limite. La crampe peut même être un symptôme d'un début de blessure. Si vous avez le moindre doute, mieux vaut ne pas plus forcer sur le muscle. Si la crampe réapparaît au même endroit dans les jours suivants, posez-vous la question : il y a peut-être une petite lésion à cet endroit ou un début de tendinite à prendre en considération.

Dans certains cas, la crampe peut aussi être à l'origine d'une blessure. Par exemple, sur un mouvement de rotation, si le muscle se contracte involontairement, l'effort peut se porter sur un tendon ou une articulation. Si vous insistez, vous pouvez provoquer des dommages. Autant s'arrêter pour récupérer, voire stopper le mouvement en question pour passer à autre chose.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.