Confessions d'une fitgirl !

Madelyn Moon

Madelyn Moon a eu des problèmes de désordre alimentaire toute sa vie. Elle a masqué son obsession du contrôle de son corps et de la nourriture en se lançant dans des compétitions de fitness. Son témoignage révèle ce que la quête d'un corps parfait coûte vraiment.

« Quand j'étais jeune, j'ai commencé à adopter des habitudes alimentaires complètement désordonnées et j'ai développé une dysmorphie corporelle. Lorsque j'ai vu une compétition de fitness pour la première fois, j'ai réalisé que c'était une façon sympa, propre et cachée d'avoir des désordres alimentaires, en l'habillant du mot "fitness" ».

En ayant l'air musclée, les gens avaient plutôt tendance à lui exprimer des compliments plutôt que d'exprimer leur inquiétude concernant sa diminution de poids.

« Si vous avez de bons abdos ou des fesses musclées, les gens se disent que vous êtes en forme. Vous obtenez de l'admiration et aucune question. »

« Quand j'ai réalisé que je pouvais me débarrasser de tout le gras de mon corps avec une bonne raison de le faire, tout en étant admirée, pour moi ça a été gagnant-gagnant. J'ai senti que je pouvais avoir le contrôle sur ma vie, je pouvais me perfectionner, et personne ne pourrait dire que c'est malsain. »

Madelyn Moon, conférencière en motivation et coach de vie, a commencé à s'entraîner pour sa première compétition à l'âge de 20 ans. Cette préparation a demandé de manger de façon spécifique, avec des repas très protéinés toutes les 3 heures, des mois avant la date du show.

« Mon coach m'a attribué un plan alimentaire en me disant que je devais m'y astreindre au gramme près. C'était la même nourriture toujours au même moment. Je devais emporter une mixture dégoûtante en classe et la laisser au chaud dans mon sac à dos tout le matin, puis la boire quand il était l'heure de le faire. Voilà à quel point je devais être rigide. Je n'allais nulle part sans mes repas. »

Madelyn Moon

Elle s'entraînait aussi 2 fois par jour, 6/7 jours. Cependant, alors que Madelyn semblait super en forme à l'extérieur, c'était une histoire toute différente à l'intérieur.

« Je me sentais mal. Je ne mangeais quasiment pas de gras ni de glucides, donc je me sentais fatiguée, ma digestion était horrible et mon cerveau embrumé. Durant l'une de mes préparations, mon coach m'a dit de consommer 240 grammes de protéines par jour, donc je consommais plus de protéines que mon corps ne pouvait en assimiler. J'étais vraiment sérieuse et concentrée, il n'y avait ni rire ni joie. »

Elle a aussi arrêté d'avoir ses règles. « C'était préoccupant mais, dans mon esprit désordonné, c'était un signe que je devenais plus mince. Je savais que c'était malsain, mais j'ai mis ça de côté parce que ma minceur était devenue plus importante. »

Même si elle continuait à devenir plus mince, Madelyn n'était jamais complètement satisfaite de sa transformation physique. « D'un côté, je me disais que j'étais finalement plus mince, de plus en plus mince mais, d'un autre côté, je me disais que ce n'était pas encore assez mince. Il y avait un peu de joie dans le fait de me sentir plus mince, mais ce n'était jamais assez, je n'étais jamais satisfaite. »

Elle dépendait d'une aide extérieure pour rester motivée et garder sa rigueur alimentaire et d'entraînement. « Je prenais des photos de moi-même et je les postais sur Instagram. Les gens étaient impressionnés, c'était mon carburant. Je postais des photos de moi à moitié nue pour que les gens me complimentent et que je puisse continuer. C'était la seule façon, cette reconnaissance externe, de continuer malgré mon dégoût. »

Madelyn Moon

Mais, bientôt, ça n'a plus été suffisant. Madelyn a atteint son point de rupture après sa participation à sa seconde compétition de fitness. « Tout allait mal. Ils m'ont placée dans une catégorie de taille différente et j'ai fini par être la plus petite femme du groupe. Je me souviens que tout le monde allait faire la fête après le show, en mangeant des pizzas et des nachos, mais moi, j'étais tellement dans mon esprit du fitness, que je restais seule et je mangeais une pomme comme repas bonus, en me sentant coupable de manger une pomme. »

« J'ai réalisé que ce n'était pas la façon dont je voulais vivre. J'ai versé beaucoup de larmes, j'ai dit non à de nombreuses opportunités, j'étais isolée et seule, je n'avais plus mes règles. Je ne pensais pas que ça en valait la peine. Après le deuxième show, j'étais fatiguée de me haïr. »

Alors que Madelyn n'a plus ses abdos en tablettes de chocolat, elle est maintenant plus heureuse que jamais. « Je suis maintenant capable de prendre soin de moi et d'avoir de l'amour propre. Je peux regarder mes anciennes photos et ne pas être tiraillée, parce que je ne veux plus ce corps, parce que je ne veux plus cette vie. Je suis toujours en forme, je vais à la salle, je fais du yoga, je mange de la nourriture saine. Mais, mon esprit est heureux maintenant. »

Madelyn Moon

Aujourd'hui, Madelyn enseigne à d'autres à prendre le dessus sur leur relation à la nourriture, tout en appréciant simplement la vie.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.

© 2004-2018 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation