La brûlure en musculation est-elle indispensable ?

Charge musculation

« Bonjour, on m'a dit que, quand on fait des séries pour travailler ses abdos et qu'on n’a pas mal, ça veut dire que ça ne travaille pas. Est-ce qu'il faut que ça "brûle" pour bien travailler et gagner du muscle ? »

Bonjour, la brûlure dont tu parles est un phénomène provoqué par l'acide lactique. Cet acide est produit par les muscles, pendant l'effort, à partir des hydrates de carbone. Normalement, l'acide lactique est évacué par la circulation sanguine. Mais, si celle-ci n'est pas suffisante, les acides s'accumulent et finissent par irriter les terminaisons nerveuses. En d'autres termes : ça brûle !

Mais, comme tu le fais remarquer, lors de certains exercices, cette brûlure est absente. C'est parce que le muscle doit rester contracté sur une longue période pour que l'acide lactique s'accumule. En effet, si tes muscles restent en tension suffisamment longtemps, la congestion, c'est-à-dire l'accumulation de plasma sanguin dans tes muscles, gène la circulation sanguine et c'est à ce moment que les acides ont du mal à s'évacuer. Pour ressentir des brûlures, il faut donc que l'effort soit prolongé, au moins 10 ou 12 répétitions minimum, et les muscles ne doivent pas se reposer durant la série.

Pour prendre un exemple concret, sur un développé militaire, au moment où les bras sont tendus, le poids est surtout maintenu par les articulations et l'ossature. Les muscles ont donc le temps de se reposer un peu. C'est pour cela que tu risques de ne pas ressentir de brûlures sur cet exercice. Pour obtenir la brûlure, il faudrait éviter de tendre complètement les bras afin de garder constamment les muscles sous tension durant la série.

Voilà pour le fonctionnement de la brûlure. Maintenant, est-ce que cette brûlure est indispensable pour gagner du muscle ?

Non, mais cela participe à la croissance musculaire. En effet, si cela brûle, c'est déjà que les muscles subissent un stress intense auquel ils n'ont pas l'habitude d'être soumis. Ce qui veut dire qu'en effectuant cet effort, tu vas obliger tes muscles à s'adapter, après ta séance, pour prévoir un effort tout aussi intense la prochaine fois.

Brûlure musculation

Autre point important, la production d'acide lactique dans les muscles est un phénomène qui stimule la production d'hormones anabolisantes, comme l'hormone de croissance et la testostérone. Cela permet donc d'améliorer la croissance musculaire.

La brûlure musculaire est donc un bon signe. Cependant, attention, si la brûlure est un facteur de croissance musculaire, ce n'est pas un paramètre indispensable et il ne faut pas juger de l'efficacité d'un exercice sur ce paramètre. Les exercices poly-articulaires (les exercices de base) sont, par exemple, les plus efficaces pour gagner du muscle globalement, et pourtant ce ne sont pas forcément ceux qui provoquent le plus de brûlures.

Enfin, il faut savoir que tout le monde n'est pas égal face aux sensations de brûlures musculaires. Certaines personnes ont naturellement une meilleure circulation sanguine que d'autres. Les muscles de certains sportifs sont tellement habitués à l'effort que leur corps a développé sa capacité à évacuer l'acide lactique. Ils ressentent donc beaucoup moins les brûlures ou alors plus tardivement.

Enfin, les personnes débutantes en musculation, ou les pratiquants confirmés qui travaillent avec un exercice qu'ils n'ont pas l'habitude d'effectuer, ressentiront plus facilement la brûlure car les muscles ne sont pas habitués à cet effort.

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Stephen est le créateur du site et du forum musculaction. Il y partage ses connaissances et sa passion.