Brock Lesnar contrôlé positif à un contrôle anti-dopage

Brock Lesnar

Brock Lesnar, un combattant de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), a été contrôlé positif par l’agence américaine anti-dopage (USADA). Le test sur son échantillon d’urine a révélé la présence de substances interdites et classées comme dopants. Telle est la nouvelle tombée le 14 juillet et relayée, depuis, par l’UFC.

Dans la presse, Lesnar a dit qu’il irait au bout de cette affaire. Pour se défendre, il n’a pas hésité à transmettre aux journalistes les copies de ses 3 derniers résultats anti-dopage. Tous négatifs selon l’agence américaine anti-dopage. Néanmoins, ce n’est pas parce que d’anciens tests sont négatifs que cela prouve quoi que ce soit !

En réponse à Lesnar, le porte-parole de l’USADA, Ryan Madden, a confirmé que, jusqu’à maintenant, tous les contrôles anti-dopage du combattant s’étaient révélés négatifs. Mais, le test réalisé le 28 juin s’est, quant à lui, révélé positif :

« Je peux vous confirmer que Lesnar s’est vu notifier une violation de la politique anti-dopage, suite à un contrôle effectué le 28 juin 2016, en marge d’une compétition. Je peux également vous certifier que tous les autres échantillons, prélevés avant cette date pour contrôle, ont toujours été négatifs. À ce stade de l’affaire, l’USADA ne peut pas fournir plus de détails. Néanmoins, je peux vous dire que Mr Lesnar, pour ne pas avoir respecté les règles anti-dopage de l’UFC, fera l’objet d’une procédure. »

Quels sont les recours de Lesnar ? Il peut demander à ce que le 2e échantillon d’urine, prélevé le 28 juin, soit testé. Et ce, afin d’infirmer ou de confirmer le premier résultat. Il peut également faire appel de la décision.

Brock Lesnar et les stéroïdes

Tout le monde sait que Lesnar est un monstre génétique et qu’il s’entraîne comme une bête. Sans aucun doute, c’est un athlète exceptionnel. D’ailleurs, à cause de ses proportions, si énormes, Brock a dû faire face à des accusations de dopage, tout au long de sa carrière. D’après certains, il aurait même été arrêté, une fois, pour possession illégale de stéroïdes, en janvier 2001. C’est la division de police de Louisville qui était chargée de l’affaire. À l’époque, Lesnar s’entraînait pour la WWE, dans le Kentucky. Néanmoins, après analyse des substances saisies, il a été disculpé car il ne s’agissait pas de stéroïdes.

Si un des détectives était convaincu qu’il s’agissait d’hormones de croissance, l’avocat de Lesnar a formellement nié. Devant les juges, il a dit qu’il ne s’agissait que de pilules vitaminées.

À quoi est-il positif ?

Lesnar n’a pas encore révélé à quelle substance il a été contrôlé positif. L’USADA, quant à elle, ne peut pas laisser filtrer l’information tant que le la procédure d’enquête et d’arbitrage n’est pas terminée.

Alors, est-ce qu'il s'est simplement fait choper au contrôle ? A-t-il pris un complément sans savoir que celui-ci contenait des substances illégales ? Est-ce son médecin le fautif ? Lui aurait-il prescrit un traitement hormonal substitutif ? Pour l’instant, tout n’est que supposition. Seul le temps nous apprendra la vérité, autant sur les faits que sur la substance incriminée.

Sources : Fox Sports, TheSmokingGun.com, Muscle-insider.com

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation