Pour défendre les bodybuilders aux gros ventres

Gros ventre bodybuilding

Il est de rigueur aujourd’hui de se moquer des ventres ridiculement proéminents des bodybuilders pros. Moi même, j’ai pu le faire dans quelques-uns de mes récents articles. Je persiste à penser que ce n’est pas vraiment un très beau spectacle lorsque quelqu’un donne l’impression d’être sur le point d’accoucher d’un alien, d’autant plus lorsque cette personne est sensée être l’élite de cette discipline, notre discipline !

Bodybuilders : les pions du système

Cependant, il est trop facile d’accuser les bodybuilders de tous les méfaits ! La vérité c’est que ces types sont en partie les victimes d’un système. Depuis le commencement, l'industrie du muscle a largement profité des capacités des bodybuilders à vendre du rêve à une foule naïve. En bref, les culturistes ont sacrifié leur corps et leur santé pendant que d'autres se sont fait de l’argent, beaucoup d'argent.

Que le bodybuilding ne soit pas sain est une évidence car les doses et les interactions des produits nécessaires pour disputer les grands championnats dépassent de loin le seuil de nocivité. De plus si l’on considère leurs dépenses mensuelles, les sommes d’argent que perçoivent les culturistes sont ridicules voire insultantes.

Toujours plus gros !

Au début tout était magique ou presque. C’était le fameux âge d’or où l’on regardait et admirait les bodybuilders pour leur physique de dieux grec. Puis les choses ont pris une autre tournure, les bodybuilders ont commencé à utiliser de plus en plus de dopants. Les hormones de croissance et l’insuline se sont invitées dans l'arsenal pour prendre du volume à grande vitesse. Avec cet usage, le poids moyen des bodybuilders a augmenté de 20 à 35 kg. Aujourd’hui, on se retrouve avec des compétiteurs qui font plus ou moins 1,75m et qui pèsent plus lourds que des bodybuilders de la vieille école qui étaient plus grands !

La course au volume se déroulait bien jusqu’au moment où certaines bizarreries physiques ont commencé à trop se voir. Lorsqu’on maltraite tellement son organisme, il faut s’attendre à des effets secondaires altérant le physique et les organes internes. On peut débattre sur les raisons des ventres gonflés des bodybuilders, toujours est-il qu’avant l’ère de l’insuline et des hormones de croissance de tels fléaux n’existaient pas. Il faut donc en conclure que la cause est à chercher dans les nombreux élixirs qui sont apparus dans les années 90.

Un ras-le-bol timide

Il y a aujourd’hui des personnes qui ont pris publiquement position et qui se battent contre ce phénomène, c'est le cas d'Arnold dernièrement. Parmi les responsables à incriminer, on trouve les juges et ceux qui ont concocté les critères d’évaluation. Ces personnes profitent de la course au volume depuis bien trop longtemps. Si l’on avait sanctionné ces masses monstrueuses depuis le départ on ne serait pas à discuter de ces problèmes aujourd’hui.

Arnold ne veut plus de gros ventres, mais veut bien de bodybuilders toujours plus gros !
« Il faut que ça change », mais pas trop… Photo: Arnold Classic 2015 Brésil, "Big Ramy".

A qui la faute ?

Bien que je considère que les bodybuilders devraient se défendre eux-mêmes, je pense qu’ils ne sont pas totalement responsables de la situation. Au final, le système les utilise comme des machines remplaçables et n’hésite pas à s’en débarrasser au moindre problème. Après tout, on trouve toujours quelqu’un d’autre qui désire réaliser le même rêve.

Bien entendu, cela ne signifie pas que les bodybuilders soient innocents non plus. Ils jouent le jeu, le sourire aux lèvres, et peu dénoncent le système. La plupart ne font que suivre les règles non-écrites. Les bodybuilders ressemblent à des soldats, ils se rendent sur le champ de bataille pour y faire le « sale travail » mais ceux qui en profitent vraiment sont ceux qui n’ont jamais vu une arme en vrai. C’est malheureusement de cette façon que la guerre fonctionne.

Cependant les ordres n’excusent pas le fait de tuer des gens. C’est pratique de justifier ses actes en disant qu’on a simplement suivi les ordres. C’est d’ailleurs ce que disent tout le temps les soldats dans les films : « je n’ai fait que suivre les ordres ». Tout ça n'est que du flan ! La vérité c’est que peu importe les ordres, on est maître de ses actes.

C’est le même principe qui s’applique ici. Les bodybuilders devraient se défendre eux-mêmes. Mais ils ne sont pas les seuls responsables de la situation. Ce ne sont pas les soldats qui déclarent les guerres ! Derrière ces évènements se cachent des têtes pensantes qui devraient également assumer leurs actes.

Il faut que ça change !

Finalement c’est 50/50. D’un côté on a des bodybuilders pros qui obéissent et qui se sacrifient pour devenir des mutants, tandis que de l’autre il y a des gens aux commandes qui ont autorisé que cette situation perdure depuis trop longtemps.

Bien que personne évidemment ne pousse directement les pros à absorber de plus en plus de produits dopants, le système a encouragé la course au volume. Et c’est la principale raison de l'apparition de la tendance des gros ventres. Il s’agit juste d’un effet secondaire mettant à jour la façon dont tout l’édifice a été construit, sur des sables mouvants.

Pour finir, je citerai le bodybuilder Lee Priest : « Les fans devraient protester et bouder le show ». C'est tous ensemble que nous devons agir…

A propos de l'Auteur

Traduit avec l'aimable autorisation de Nattyornot, le site qui lutte contre la désinformation qui sévit dans le milieu du bodybuilding et du fitness.

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation