Flexions des poignets avec la barre

Musculation avant-bras

La flexion des poignets à la barre est le mouvement le plus pratiqué pour travailler les muscles fléchisseurs du poignet qui sont sollicités dans tous les exercices où il est question d'empoigner des haltères ou une barre. C'est dire leur importance.

Cependant, l'exercice n'est pas utile à tous les pratiquants. En effet, comme les avant-bras sont déjà sollicités par de nombreux autres exercices, ils gagnent en force et en volume sans qu'il ne soit forcément nécessaire de les travailler spécifiquement. Généralement, les débutants n'en ont pas besoin.

Par contre, les flexions des poignets à la barre peuvent êtres utile aux pratiquants avancés qui peuvent les intégrer à leur programme en finition. Mais, elles peuvent aussi être conseillées aux personnes dont les avant-bras sont en retard et représentent un point faible. Cela peut être le cas des personnes dont l'ossature est fine et dont les avant-bras ne répondent pas toujours favorablement au travail des bras.

Muscles ciblés

Cet exercice travaille principalement les fléchisseurs de l'avant-bras, c'est-à-dire le grand palmaire et le cubital antérieur, situé sur la partie latérale interne de la face antérieur de l'avant-bras. Mais, il sollicite également le petit palmaire et les fléchisseurs des doigts.

Exécution de l’exercice

Les flexions des poignets avec la barre se pratiquent en position assise ou à genou. Saisissez-vous d'une barre droite, les mains en position de supination, c’est-à-dire avec les pouces orientés vers l'extérieur. Posez vos avant-bras sur vos cuisses ou sur un banc, de façon à ce que vos mains en dépassent et pendent dans le vide. Reculez-vous de façon à ce que vos bras ne soient pas à 90 degrés, mais un peu plus tendus. Levez la barre le plus haut possible en fléchissant les poignets.

Maintenez la contraction maximale pendant une seconde puis redescendez en contrôlant le mouvement, jusqu'à ce que vos poignets soient en hyper-extension. Répétez le mouvement jusqu'à l'accomplissement de votre série.

Respiration

Cet exercice ne demande pas une grande énergie, votre respiration n'est donc pas cruciale. Pratiquez-la de façon à être à l'aise.

Consignes de sécurité

Les flexions des poignets à la barre présentent peu de risque. Cependant, il est tout de même conseillé de travailler lentement, sur des séries longues. Les muscles des avant-bras sont, de toutes les manières, conçus pour supporter un effort prolongé et il est donc moins utile de les exposer à un travail explosif.

Conseils pour les flexions des poignets avec la barre

Pour pouvoir travailler les fléchisseurs des poignets dans leur ensemble, il est conseillé de conserver les bras assez tendus. Sinon, les muscles au niveau de l'articulation du coude ne pourront pas travailler correctement. Il ne faut donc pas se pencher au-dessus de vos coudes mais plutôt se reculer un peu pour trouver la position correcte. Pratiquer l'exercice à genoux, bras sur un banc, permet de se positionner plus facilement. De plus, cela est plus confortable et évite que les bras ne glissent des cuisses.

L'amplitude de travail doit être suffisante, c'est-à-dire de 90 à 120 degrés, pour une sollicitation complète des muscles. Dans le cas contraire, vous risquez de perdre en souplesse au niveau des poignets, ce qui peut impacter négativement vos performances sur d'autres exercices. Si vous n'arrivez pas à adopter une amplitude suffisante, c'est peut-être que votre prise est trop étroite sur la barre ou que vous la charge est trop lourde.

L'écartement des mains doit être égal à la largeur des épaules si vous pratiquez vos flexions sur vos cuisses. Mais, les mains peuvent être plus serrées si vous pratiquez sur le bord d'un banc.

Pour rendre le mouvement plus complet et améliorer votre amplitude, vous pouvez laisser la barre rouler dans la partie basse du mouvement, comme si vous alliez la lâcher, puis la remonter en enroulant vos doigts.

Variantes

Les flexions des poignets peuvent se pratiquer assis, bras sur les cuisses, ou à genoux, bras sur un banc. Ce banc peut être droit ou incliné. Mais, il est également possible de pratiquer l'exercice debout, avec la barre dans le dos et les mains en pronation. C'est une variante qui permet de porter plus lourd et qui présente moins de risques.

Le travail peut s'effectuer avec des haltères, de façon à trouver un mouvement plus naturel et limiter les tendinites chez les personnes qui y sont sensibles ou qui éprouvent des douleurs avec une barre. Utiliser les haltères est aussi utile pour rattraper un retard de l'un des deux avant-bras par rapport à l'autre.

Il est possible de pratiquer les flexions sur une poulie basse. L'exercice est le même mais apporte de meilleures sensations et une plus forte congestion.

Partagez l'article !

A propos de l'Auteur

Pratiquant de musculation de longue date, passionné par la discipline, Admin du site musculaction. Je suis là pour partager mes connaissances et ma passion !