L'Amérique malade des stéroïdes

Bigger, faster, stronger

Quand vous découvrez que vos héros ont tous brisé les règles, vous suivez les règles ou vos héros ? C’est la question qu’on est amené à se poser en voyant le film de Christopher Bell « Bigger, Stronger, Faster ». Ce documentaire poignant au style de Michael Moore nous plonge dans cette folie des stéroïdes qui touche la famille Bell et plus globalement la nation Américaine tout entière, adepte du “toujours plus”, quel qu’en soit le prix.

Christopher Bell et ses deux frères sont des enfants typiques de la génération 80. Ils ont grandi en idolâtrant leurs héros Hulk Hogan, Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger. Comme leurs idoles, ils se sont mis à soulever des poids, à imiter les prises de catch et inévitablement à prendre des stéroïdes.

Bell retrace l’histoire des stéroïdes, de leur découverte dans les années 30 aux scandales récents dans les milieux sportifs. Il apporte un point de vue intéressant et tout personnel, en brisant une des règles de base du journalisme qui est de ne pas interviewer sa propre famille, conflit d'intérêt oblige. Mais Bell passe outre car les membres de sa famille collent parfaitement au sujet.

Au fil du documentaire, on se rend compte que dans la société américaine tout le monde prend quelque chose. De l’étudiant qui souhaite booster ses résultats scolaires à l’athlète de haut niveau pour améliorer les performances, il y a toujours une bonne raison.

L’Amérique aime les gagnants et les héros, il n’y a pas de place pour les deuxièmes qui sont déjà les « premiers perdants ». Malgré les effets secondaires qu’on connaît aux stéroïdes, ils ne sont pas pour Bell le problème ; ils sont simplement un effet indésirable d'être américain.

Bigger, Stronger, Faster

La vidéo complète du documentaire dure environ 1h46 et n'est disponible qu'en version américaine (V.O).

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation