Êtes-vous addict à la musculation ?

Addict musculation

Vous n’avez pas pu faire votre séance de musculation et vous y pensez sans cesse. Vous vous rendez au gym alors que vous êtes en arrêt maladie. Toute votre vie tourne autour de la musculation ! Et pour couronner le tout, vous vous trouvez toujours trop mince malgré vos 45 cm de tour de bras !
Il y a des chances pour que vous soyez vraiment dépendant à la musculation, voir même que cela vire à l’obsession.

On sait que l’activité sportive libère des substances assez similaires à la morphine – les fameuses endorphines – qui pourraient créer une certaine dépendance et expliquer le phénomène. Pourtant, tous les sportifs ne souffrent pas d’addiction, et ce quelque soit le niveau de pratique. Les causes seraient en faite plutôt psychologiques et toucheraient à l’estime et l’image de soi.

Les critères de dépendance

La science s’est penchée sur ce phénomène d'addiction au sport et notamment celle liée à la musculation. L’américain D. Smith propose 9 critères pour déterminer s’il y a dépendance ou pas, les voici :

  • Vous vous entraînez même quand vous êtes malade ou grippé.
  • Il vous est arrivé de continuer l'entraînement de musculation malgré une blessure.
  • Vous ne raterez jamais une séance de musculation même si vous ne vous sentez pas en forme.
  • Vous vous sentez coupable si vous ratez une séance d'entraînement.
  • Si vous sautez une séance d’entrainement, vous avez l'impression que votre masse musculaire diminue.
  • Votre famille et/ou vos amis se plaignent du temps que vous consacrez à l'entraînement.
  • La musculation a complètement changé votre style de vie.
  • Vous organisez vos activités professionnelles en fonction de votre entraînement.
  • Si vous devez choisir entre l’entraînement et aller travailler, vous choisissez toujours l'entraînement.

Si vous vous retrouvez dans la majeure partie voire toutes les propositions faites ci-dessus, que votre vie tourne autour de la musculation, qu'elle prend toute la place et envahit votre vie, il faut sérieusement vous remettre en question.

Exclusion musculation

Il est tout à possible de faire de la musculation sans en être l’esclave. Mais si votre addiction à la musculation a des conséquences très néfastes sur votre vie personnelle et relationnelle, une psychothérapie peut être envisagée.

La dysmorphophobie

Vous vous trouvez toujours mince malgré vos 45 cm de tour de bras ? Tout le monde vous dit que vous êtes très, voire trop musclé ? Et pourtant vous trouvez votre musculature toujours insuffisante au point de devoir vous cacher sous des couches de vêtements et d’envisager de passer du côté obscur ! Il y a des chances pour que vous souffriez de dysmorphophobie !

La dysmorphophobie est une maladie qui touche les hommes et les femmes psychologiquement fragiles. Ces personnes ont une vision déformée de leur corps qui n'est pas celle de la réalité : l'anorexique se trouvera toujours trop gros et le bodybuilder pas assez musclé.

Il ne s’agit pas d'un simple complexe physique mais d'une véritable obsession qui peut entrainer des comportements de repli sur soi et d’isolement social. Mais aussi des problèmes de santé dues à une pratique sportive excessive et à l’utilisation de produits dopants.

On peut guérir de la dysmorphophobie. Le remède est un mixe entre aide psychologique – pour trouver la source de cette souffrance – et traitement médicamenteux pour traiter le symptôme.

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | Forum musculation