A quoi ressemble un naturel à 5 % de gras ?

Naturel à 5% de gras

A quoi ressemblent les culturistes naturels, lors d'une compétition de bodybuilding, quand ils sont à 5 % de graisse corporelle ? Attention, je vous préviens, la suite ne risque pas de vous plaire. Quittez cette page si vous ne voulez pas vous libérer des attentes irréalistes qui ont été implantées dans votre esprit. Car il est contre-indiqué de « sortir de la matrice » sans être prêt pour cela :)

Et bien, ils ressemblent à des maigrichons décharnés ! C'est un fait que de nombreuses personnes ne sont pas prêtes à accepter à cause du lavage de cerveau des médias et de faux espoirs bien ancrés. Nous aimerions que les faits soient réels, mais ils ne le sont pas.

L'illusion du poids

Il existe de nombreux bodybuilders naturels qui sont en continuelle prise de masse. Pour y arriver, ils mangent constamment. Mais, là où ils se trompent, c’est que les kilos pris ne sont pas toujours du muscle. De nombreux « gros » pensent alors qu’ils ont juste quelques kilos de trop avant d’atteindre les niveaux de graisse corporelle nécessaires pour monter sur une scène de culturisme. Ils voient à peine leurs abdominaux et pensent qu'en perdant 5 kilos, ils seront « écorchés » avec des veines bien apparentes.

Mais, ce qui arrive réellement est assez ironique. Ils perdent facilement leur 5 kilos, mais se rendent compte qu’ils ressemblent à ce qu’ils étaient avant, c’est-à-dire des gros. C’est ce qui arrive à la majorité des naturels, adeptes de la philosophie de la prise de masse permanente. Ils perdent leur temps car ils n’arrivent pas à leur but.

Etre super sec, un rêve inaccessible ?

La vérité, c’est que devenir super sec n’est pas si facile que ça. A moins d’avoir naturellement peu de gras sur le corps. Mais, même ainsi, il existe peu de chances que vous ayez seulement 5 % de gras, à moins d'avoir une super génétique. La plupart des « ectomorphes » obtiennent facilement un pourcentage de masse grasse compris entre 10 et 12 %. En dessous, c’est terriblement difficile à entretenir.

« Get ripped or die tryin » : Ce n'est pas faux ;) Mais comment fait Lazar Angelov pour rester sec toute l'année !? Il ne l'est pas forcément. Et pour l'être à ce niveau, il faut se charger…

J’ai connu des personnes avec des taux de gras avoisinant les 5 à 8 % et qui les ont maintenus pendant une année entière. Mais, très souvent, ces personnes étaient déjà très maigres à l’origine. Donc, pour la majorité de la population, ces taux de masse grasse sont irréalisables.

Andreas Munzer

Andreas Munzer, le bodybuilder le plus sec du monde, était strié et découpé de partout durant les compétitions. Il est mort à l'age de 31 ans. Son autopsie – attention, photos hardcore ! – a révèlé qu'il était presque à 0 % de gras ! De nombreux organes étaient lésés…

Enorme et sec !

Si vous voyez un gars à 5 % de gras mais qui parait massif, vous pouvez être certain qu’il prend des produits. Bien sûr, les photos ont pu être retouchées pour le faire paraître plus massif. Donc, si vous le croisez dans la vraie vie, vous risquez de le trouver bien moins musclé.

Jeff Seid, avec un bon éclairage, congestionné et photoshopé, ça a tout de suite plus de gueule qu'une photo « au naturel » prise à l'arrache…

Dans de nombreux cas, quand un athlète naturel essaye de sécher pour obtenir un physique de compétition, sa famille s'inquiète car la préparation est vraiment intense et cet athlète se met à dépérir comme un prisonnier de guerre. Dans des vêtements, il devient beaucoup moins impressionnant, il disparait presque. Car, il faut être vraiment massif pour être intimidant dans des vêtements.

C'est bien dommage mais c'est la vérité, spécialement pour ceux qui n'ont pas atteint leur plein potentiel musculaire et ont une structure osseuse fine. Il y a deux raisons à cela. Premièrement, nous sous-estimons toujours notre taux de graisse. Et, pour le meilleur et pour le pire, les athlètes naturels ne peuvent pas construire autant de masse musculaire que ça.

Julien Messon compétition

Julien Messon – 6 mois de préparation pour la finale France 2015. Au départ, 94kg à 13% BF. Poids final : 77kg à 4%. Le tout pour 1m84 et 18 années de pratique – Photo © Julien Chal.
« En tant que naturel, il est possible d'être massif, possible d'être écorché, difficile d'être les deux en même temps. Pour autant peu importe le poids, la qualité musculaire et la ligne sont les plus importantes et les plus difficiles à avoir.»

Sur certains forums de musculation, les gens se moquent constamment des joueurs de football. Ils les accusent d'être trop fragiles et minces. Ces personnes mettent plutôt en avant les joueurs de Football Américain, comme des exemples de ce à quoi doit ressembler un « vrai » mec.

Ironiquement, ces mêmes personnes ont en réalité un taux de gras de plus de 25 % et seraient plus minces que les joueurs de football s'ils avaient à perdre toute leur graisse. Ceux qui sont constamment en prise de masse font des dépressions quand cela arrive. Cela est amplifié lorsqu'ils découvrent que leurs performances aux exercices chutent en même temps que leur taux de gras.

Oubliez le 5 % !

Au final, je pense que, pour la plupart des gens, il est mieux d'être du côté maigre que du côté gros. Cependant, 5 % de masse grasse n'est pas vraiment nécessaire. J'irais même plus loin en disant que ce niveau de graisse n'est pas sain et risque de vous rendre dingue.

Les modèles que vous voyez dans les magazines sont capables de maintenir 5 % de taux de gras grâce aux stéroïdes et à la motivation de l'argent qu'ils peuvent toucher pour le faire.

© 2004-2019 Musculaction.com | Contact | Mentions Légales | forum musculation